Paragraphe 129

Paragraph 129. Sexual offence against nature, that is:
a) with animals
b) with persons of the same sex.
Austrian Penal Code (remained in force until 1971)

Cela ne me choque plus autant vu que l’on trouve des inepties pareilles dans tous les codes civils désuets du monde, et que ce n’est pas forcément représentatif de ce qui est en vigueur dans le pays dont c’est pourtant la source légale.

J’ai lu ça en parcourant un site qui reprend une expo « Lost Lives – Nazi Persecution of Homosexuals in Vienna, 1938-45 » qui a eu lieu à Vienne en Autriche.

Le site présente chacun des éléments de l’expo avec quelques photos et des textes explicatifs. C’est sobre et plutôt didactique. C’est souvent dans la sobriété, qu’on exprime le plus facilement l’horreur.

Je vous laisse découvrir l’expo, mais je tiens à joindre deux images et un commentaire. La première qui se passe de légende est simplement un patchwork de photographies retrouvées dans des dossiers à charge d’autrichiens.

Homosexuels persécutés en 39-45

The Nazis categorised persistent offenders as »habitual criminals« and prosecuted them with extreme severity. Since every sexual act counted as a separate crime, homosexuals were predestined to be »habitual criminals«.

The only way that was sometimes offered to avoid death penalty or concentration camp was conceding to castration. This operation, characterised as psychological execution by the victims, resulted in subsequent illness, suicide or premature death due to illness.

MatooTrad. : Les Nazis ont classé les récidivistes en tant que « criminels invétérés » et les ont poursuivis avec une extrême sévérité. Comme chaque acte sexuel comptait pour un crime à part, les homosexuels étaient prédestinés à être jugés « criminels invétérés ».

La seule alternative parfois offerte pour éviter la peine de mort ou bien le camp de concentration était d’accepter le recours à la castration. Cette opération, vécue comme une exécution psychologique par les victimes, déclanchait une maladie, suicide ou mort prématurée due à la maladie.

Transfer of a homosexual to hospital for voluntary castration

(Transfert d’une personne accusée vers un hôpital pour une castration « volontaire ». Dokumentations-archiv des österreichischen Widerstandes, Vienna)

8 Commentaires

  1. C’est dingue comme l’Autriche, contrairement à l’Allemagne continue à nier à tout prix son passé nazi. Pas étonnant dès lors qu’on se retrouve avec des Heider et compagnie… :\

    (Au fait, on ouvre des blogs sans prévenir ? :p)

  2. Humilité ? Sweetie, tu t’égares. Nous sommes entre blogueurs, nous ne pratiquons pas ce genre de choses. :)

    (Pour te visiter, il fallait déjà que je découvre que tu avais un blog.)

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages