Les pédés du Marais

Nous nous étions donnés rendez-vous au Coeur Couronné. Nous en avons profité pour nous régaler des derniers venus dans le cheptel dèpe du coin. Il suffit de quitter un peu des yeux le quartier pour voir de nouvelles têtes et estimer un peu la tendance gay du moment.

Les homos du Marais sont bien sur les plus visibles, et on y trouve son lot de folles, de butch, de Gucci-Prada, de fausse-racaille etc. Mais je discutais avec D. du fait que je rencontrais de plus en plus sur le net mais aussi de visu des petits homos très mecs. On a tendance à penser que les générations se suivent et se ressemblent toujours un peu. Or, l’émancipation des jeunes gays n’est pas un phénomène statique. Je m’en rends facilement compte lorsque je sors et quand je compare les populations de maintenant et celles de 1995 (quand je suis sorti du placard).

Je disais donc que je remarquais qu’on trouvait plus de p’tit gays très mecs dans les rues du Marais. J’explique cela par le fait qu’il y a quelques années, lorsqu’on se révélait homo, c’était vraiment qu’on avait pas le choix. Certains exerçaient leur libre-arbitre et écoutaient leurs envies, mais la plupart se sentait plutôt acculés (pas de lapsus !). Et on trouvait des mecs homos qui se sentaient libérés dans le Marais et se lookaient par volonté d’émancipation et de reconnaissance. Je crois que c’est un peu plus facile maintenant (Oh là, attention ce n’est pas encore une sinécure) de se sentir homo.

En outre, les mecs qui, au lycée par exemple, n’avaient pas du tout le look homo ne se révélaient pas avant un âge avancé (les échecs cuisants avec les nanas en général, vers 24 ans) parce qu’il leur était possible de simuler et de faire comme tout le monde, en ne décevant personne. Aujourd’hui, je pense que grâce à cette visibilité et une certaine publicité, les mecs de tout genre qui se savent homos peuvent l’exprimer plus librement et naturellement, sans se brimer ou faire semblant. Ainsi sans honte ni complexe, ils arrivent sur le marché, frais comme des gardons, et finalement changeant quelque peu le regard qu’on peut avoir des jeunes maraisiens.

Oui enfin bon, je pérore peut-être pour rien, après tout c’est possible que ce ne soit qu’une question de mode… Mais j’aime bien me prendre la tête ! Arf.

5 Commentaires

  1. Si j’ai bien compris ce que tu veux dire, certains ont maintenant la possibilité de faire de leur homosexualité une chose factuelle et non une revendication.

    Ou peut-être que je n’ai pas compris ce que tu racontais. :)

  2. En gros c’est ça ! :-) mdr
    Disons qu’on est pas obligé d’avoir été traité de pédale toute son enfance, d’avoir tenté le suicide, de n’avoir eu que des filles comme amies, … pour pouvoir se dire à 17 ans, qu’on est pédé, qu’on est pas seul au monde et que c’est aussi bien qu’autre chose !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages