Rencontres par Internet, mode d'emploi

Depuis mon incursion dans le monde fabuleux du web en 1997. J’en ai usé et abusé dans un but quasi-unique : rencontrer des mecs.

D’abord dans le but de trouver l’Amoûûûûûûûûûr, et puis j’ai découvert avec effroi, délectation et concupiscence la joie des rencontres impromptues et éphémères, enfin j’ai peu à peu mixé le tout… mari, amant, ami…

S’il y a une erreur que j’ai commise et qu’à chaque fois je commets, c’est m’aliéner dans un modus operandi de rencontre totalement stupide. J’appelle ça la rencontre « Interview ». J’avais tellement envie de rencontrer un keum que je ne voulais pas rater le coche. Alors je passais déjà en gros 6 heures sur 8 de taf à surfer sur des sites de rencontres, et en gros 4 heures par soir. J’ai même eu une période où je décommandais les potes pour surfer et où je mangeais en 10 minutes, parfois je ne répondais même pas au téléphone.

Evidemment, le rendement était excessivement faible. Mais c’est quand j’ai pris conscience du mode Interview que j’ai tilté. Toutes ces heures passées sur les sites que tout le monde connait me faisaient m’organiser des rencontres tous les jours (je n’ai jamais fait plus). Et ces simulacres de rencontres revenaient à un argumentaire de vente bien calibré. Je savais quoi dire, je répondais aux objections, j’essayais de répondre aux besoins en cernant le plus vite possible mon acheteur. Et à chaque prospect, j’affinais mes arguments et je suis rapidement devenu très bon. Très bon surtout pour les amener en 15 minutes au pieu, moins bon quand je réalisai la stupidité congénitale qui m’avait fait agir de la sorte.

J’ai donc stoppé net ce genre de comportements, mais ce ne fut pas affaire facile. Je crois que le plus ardu c’était le fait de pouvoir cliquer la petite croix en haut à droite alors que j’avais déjà booké mon agenda. En effet, je suis sur dialh, je suis en conversation avec 5 ou 6 mecs. Il faut que j’aille me pieuter, alors je conclus peu à peu tous les dials, et juste au moment où je veux fermer IE… NOUVEAU MESSAGE. Allez.. juste pour voir… Merde !! C’est jeunemec24 qui me dit « Salut! ». ‘tain il est pas mal le mec… a pas l’air con, il précise BFBM… ah làlàlàlàlà… allez cinq minutes…

Arf. Et c’était ça à chaque fois !

Pourtant si je fais un bilan, les mecs avec lesquels je suis sorti et ai vécu quelquechose de valable m’ont toujours été présenté par un tiers. Il y a toujours eu un ami d’un ami pour me présenter un pote super cool et super sympa et patati et patata. Je reste persuadé que le net est un excellent vecteur de communication et donc de rencontres amoureuses, mais il faut vraiment en user avec parcimonie. Enfin, je suis sur que si je me retrouve célibataire, je referai les mêmes conneries… Mais j’en aurai CONSCIENCE !!
SOS Psy…!!

5 Commentaires

  1. bonne analyse, mon ptit mat.
    Très bonne. Sauf que…
    Vu que maintenant tu sais que les amis des amis sont plus riches que les rencontres du net – a priori – alors tu vas peut etre pouvoir lacher completement les dial de dial H ?
    Continue ta prose, ça a trop le gout d’une grenadine fraiche légerement pétillante : qu’elle coule à flot stp, surtout en ces temps de sécheresse…

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages