Quid

Je suis seul dans la maison et cette quiétude est propice à l’écriture.

M. est couché. Il a eu sa maman au téléphone (ils habitent en face à 10 mètres), et ça barde avec son père. Et rebelote. Du coup, M. a un coup de calgon et est allé se mettre au lit. T., lui, est allé faire un billard dans le centre, et surtout, avait envie de se balader seul dans la fraîche nuit briacine.

Alors je veille moi aussi de mon côté. J’ai lu un petit peu mais c’est d’écrire dont j’ai envie, dont je ressens le besoin vital. En fait, j’écris régulièrement depuis que j’ai 15 ans. C’était en mars 1991 exactement que j’ai commencé à écrire un journal. J’étais en colo de ski et je me suis mis à consigner quelques potins pour faire rire la galerie. Mes condisciples venaient dans ma chambre le soir et je leur faisais le récit des derniers événements, une sorte de gazette qui narrait avec virtuosité nos verts ébats et autres gaudrioles. Depuis, j’ai noté un tas de choses inutiles et essentielles qui ont rythmé mon existence. J’ai parfois pris simplement des notes, parfois raconté à la manière d’un journal intime, j’ai aussi noté mes soirées en boite (DJ, potes présents, gens remarqués, ambiance,…), je me suis essayé à l’écrit sociologique sur les lycéens puis les ados en général (tout en étant moi-même un ado de première) et j’ai disserté des heures et surtout des pages sur toutes mes fréquentations de ces époques, et surtout sur la manière dont je me suis constitué au contact d’autrui.

A présent, j’écris encore de temps à autre mais j’ai perdu ce feu sacré qui m’habitait alors. Je trouve ça dommage mais c’est peut-être après tout dans l’ordre des choses. Malgré tout, c’est aussi pour cela que vous me voyez avec un certain engouement écrire mon blog. Je retrouve cette envie de m’épancher par l’écrit, tout en ayant cette flexibilité du net qui me ravit tant.

Alors, je blog.

4 Commentaires

  1. J’ai du mal avec les orthographes correctes dans ce domaine (et d’autres ! lol) alors je tangue… parfois blogue, parfois blog… selon mon humeur… et mon étourderie !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages