Blogz ‘N the hood

Hier, j’avais rendez-vous avec Manu pour nous faire une toile aux Halles. Je tenais à voir le film dont j’ai précédemment fait la critique, et dont j’avais fait la promo intensive auprès de Manu. Ce dernier a été fort conciliant, et l’a bien regretté. Pour dire vrai, je ne pensais pas que ce serait si iranien… autrement dit je pensais que ce serait un scénario et surtout une réalisation plus conforme à un film occidental. Par exemple un film tel que « No man’s land » qui fut primé à Cannes et traite d’un sujet assez proche (c’est une intrigue très différente, mais on retrouve le thème de la guerre, de la détresse et d’une certaine fatalité) mais est doté d’une mise en scène très européenne et donc beaucoup plus comestible que « A cinq heures de l’après-midi » peut être. Au bout d’une vingtaine de minutes, j’ai entendu de vagues borborygmes sur ma gauche… moi je n’ai pas moufté, je regardais le film droit devant moi. Mais j’entendais mon voisin qui respirait un peu fort et faisait vraiment de drôles de bruit. Je me suis dit, non tout de même, que Manu ne pouvait pas être en train de se faire sucer par son voisin, ce n’est pas possible ! J’ai donc tourné la tête pour découvrir mon blogueur préféré en délit de sieste !! :mrgreen: Arf. Je l’ai réveillé discrètement et il a ensuite tenu bon jusqu’au bout, mais apparemment non sans effort. La prochaine fois, c’est lui qui choisit le film.

Ensuite, nous avons rejoint un autre blogueur du quartier (Bastille – Nation est une zone de blogage intense) pour boire un pot sur Bastille. J’étais ravis de rencontrer le sieur Teurteul dont je lis le blog depuis quelques temps déjà. Nous avons choisis un bar de la rue de Lappe (où nous avons été très mal reçu) et nous nous sommes installés dans de confortables et baroques fauteuils pour siroter un verre. Finalement, on a pas vu le temps passé et c’est vers 1h00 du matin que nous sommes repartis dans nos pénates. On a réalisé le confort de sortir avec des connaissances aussi proches géographiquement de chez soi, puisque respectivement Manu, Teurteul et moi étions rentrés immédiatement, en 5 minutes et en 10 minutes à pied du bar.

J’ai beaucoup apprécié ce moment. Je sens que le courant est passé et nous avons eu des conversations intéressantes et cool où, à bâtons rompus, j’ai fait la connaissance de Teurteul (et réciproquement), tout en évoquant nos milieux, boulots et consorts. Nous avons pas mal parlé des différences de comportement de nos familles par rapport à notre pédésexualité, et aussi de notre propre manière de nous comporter face à nos parents à ce sujet. C’est toujours marrant de confronter son attitude comme cela, et je crois que nous avons chacun été assez sincère et à l’écoute d’autrui. Chose plutôt sympa pour une première rencontre (même si Manu est déjà plus qu’une première rencontre pour Teurteul et moi). Evidemment les premières fois, on a toujours pas mal de sujets de conversation, c’est après que ça se corse. Mais ceci est une autre histoire (un autre post plutôt).

2 Commentaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages