Deux jours c'est trop court

Ce week-end, nous sommes donc allés à Saint-Briac (et oui une fois n’est pas coutume, arf), et comme je n’aime pas recevoir de front le choc du retour au boulot après une fin de semaine sous les tropiques (heum heummm), j’ai pris mon lundi. Je me croyais donc à l’abri, dans mon petit lit totalement lové dans ma couette, avec un bon mari qui part sur la pointe des pieds pour pas me déranger. J’ai entendu la porte claquer, et j’ai juste ouvert un oeil qui s’est subrepticement glissé sur le réveil… 9h00, parfait, je ne me lève pas avant 11h30 au moins.

Or, à 9h00 et 32 secondes, putain de sa mère, un marteau-piqueur dans la rue qui me trombine les entrailles sans s’arrêter, et qui s’arrête, et qui reprend de plus belle. Et vas-y que je te casse les murs à coups de masse. Tout ce que j’ai pu tendrement susurré à l’adresse de ces assassins c’est « enculéééééééééééééééééé ». Mais comme personne ne m’entendait, j’ai décidé de les prendre à revers en passant au plan B. Ah ah ! Nous avons deux chambres dans le palace où j’habite dans mon 11ème adoré. Je me suis donc téléporté dans le chambre qui donne sur la cour, chambre où la quiétude et la paix sont reines. Je me couche avec un plaisir non dissimulé dans des draps tout frais, puis le silence et l’assoupissement envahissent peu à peu mon être béat. PUTAIN !!! Cette fois c’est un putain de voisin qui joue de la scie circulaire !!! J’ai encore patienté 10 minutes et puis j’ai renoncé. Voilà… oui je le reconnais, j’ai renoncé. J’ai perdu la bataille, je me suis douloureusement levé et ai filé sous la douche histoire de ne pas me laisser prendre aux tentacules infernales des centaines de chaînes du câble affalé comme un bien-heureux sur le canapé. Nous avons découvert cette joie récemment avec M. et découvrons la difficulté afférente à se retenir de zapper sans arrêt (on finit par voir 15 minutes de tout) et la frayeur de rapidement devenir des « couch potatoes ».

Qu’est-ce que je voudrais encore être en Bretagne… Je me rassure en me disant que de toute façon, il ne fait pas beau aujourd’hui et que je suis donc mieux ici. On a passé un putain de bon week-end (oh là là, je jure comme un charretier moi aujourd’hui).

Il a donc fait un temps superbe hier et avant-hier, et nous n’avons strictement rien fait sinon manger, dormir, discuter et, très important, faire d’incessants allers-retours (merci de me dire si l’accord est bon, j’arrive pas à me décider sur le nombre et l’emplacement des s) entre la maison et la piscine. Il y a eu une harmonieuse entente entre tous les mecs, et je crois que chacun a passé un bon moment, s’est bien reposé et a goûté avec délectation à cette parenthèse briacine à l’orée de l’automne. Diego et moi avons tout de même regretté la présence de quelques nanas, c’est toujours sympa d’avoir un équilibre garçons filles quand on part en groupe, mais ce sera pour la prochaine fois. Ce qui a été le plus délicat et dont je suis le plus content, c’est que se sont rencontrées des personnes qui ne se connaissaient pas ou alors simplement par conversations rapportées. Ainsi, nous avons pu faire la connaissance plus avant du copain de Diego, de mon frère (enfin moi, je le connaissais un peu avant, arf), et faire découvrir à Diego Saint-Briac dont il avait beaucoup entendu parler par moi et Virginie.

La soirée de vendredi a été très arrosée et fut encore le théâtre de bien des débordements, et beaucoup de rires. A. (notre ex-kolok) a été plus en forme que jamais et m’a vraiment fait rigoler tout le week-end, il s’est révélé très sympa avec mon frère et le copain de Dieg aussi, ce que j’ai beaucoup aprécié de sa part, car je sais qu’il peut apparaître comme un peu abrupte de prime abord. J’ai aussi pas mal fait la connaissance de S. que je ne connaissais que sur Paris, et lors de dîners à plusieurs. C’est autre chose que de passer des journées entières ensemble à tchatcher, et de voir les gens au réveil la gueule dans le cul. Ben oui, forcément ça crée des liens ! Et de voir le S. en speedo au bord de la piscine, c’est pas mal aussi… ah ouai tiens, c’était vraiment pas mal ça aussi (si je vous dis « Rhaaaâââa Lovely ! » ça vous évoque quelque chose ?).

Et aujourd’hui c’est relâche, mais finalement je crois que je suis bonne à marier moi ! Non, hein, paske bon hein… aujourd’hui j’ai mis en route et étendu trois machines, changé les draps du lit nuptial, et ma mission du jour a consisté à pécho 10 sacs à aspirateur chez Darty. Et ce dernier challenge n’était pas une sinécure !! ‘tain, j’ai bien fait de prendre ma journée moi, mais je ne vais pas me plaindre, je n’étais absolument pas obligé. Mein gott, je crois que je suis une femme d’intérieur !!!!! Aaaaaaaaaaaaaaah ! Vite, donnez-moi l’adresse d’un exorciste ! C’est encore un coup de M. ça, il a du user d’un philtre quelconque pour me rendre corvéable et abuser de mon corps sans défense (oh oui encore baby… abuse).

Du coup, la journée est passée trop vite, il faut absolument que je sorte avant ce soir, sinon je vais me taper la tête contre les murs. Allez un p’tit ciné ce soir ?

10 Commentaires

  1. LA VERITE SUR LE WE EN BRETAGNE

    La bite du copin de diego était franchement énorme sous son maillot de bain. J’ai quasiment retenu que ca du we. Avec ses yeux bleus et l’épilation « entretenu » de son torse, le tout langoureux autour de la piscine me faisait penser au dernier des films falcon que j’ai pu voar. mANKE PLUS que de savoir s’il a vraiment un cerveau, car la midinette n’a pas pipé mot du we.

    Sinon, beh on s’est baigné a poil dans la mer avec mes potes a sauter de grands rochers. Mais on a pas emmené le cop de Dieg, pour pouvoir nager la bite a l’air sans etre complexé lol. Sinon j’ai du jeter un peu matoo vers 4h00 du mat vendredi soar total reb, il devait vouloir me calmer alors que j’étais en pleine euphorie avec mes potes. Samedi on s’est fait la geule toute la journée (euh, enfin c’est un peu unilatéral comme tirage de troncvhe mais bon). Bref la bretagne, c’est toujours un peu la grande lessive.

  2. Nan mais tu vois ça ?? Comment il me reproche d’en dire trop… je ponds alors des trucs total publics, et hop !! Il crache tout dans un commentaire… ah làlàlàlà, ch’te jure !!

    Je précise juste que j’ai fait la gueule car complètement murgé, il m’a craché qu’on n’avait rien à faire ensemble… sympa quoi ! :-)

  3. Ah tu veux ok koral sur ton blog mon gars ? Ah ouai ! Viens la que je te tire les ch’veux (hum ca va être dur).
    Eh oh, je pense que t’as pas vu la geule que tu me faisais en arrivant quand je rigolais avec mes potes bien murger.
    J’ai eu un robotique « JE VAIS ME COUCHER » avec des yeux noirs de l’enfer qui voulaient en fait dire « JE VAIS ME COUCHER ET JE FAIS LA GEULE CAR T ES MURGé ET MOI JE VEUX DES CALINS ET DORMIR MAIS PAS TOI ».
    Donc bon, va va hein, comme tu me le disais par mail pas plus tard que ce matin :

    « quote » : Et eskuze moi aussi d’être chiant
    avec toi. chuis pas une sinécure je sais ! :oP

    LA VERITE il m’a dit ca lol
    hihihihihihhihihiihhihihihihi

  4. Cher lecteurs, cheres lectrices,
    Vous vous imaginez bien que bourré, je ne sors pas a mon mec « qu’on n’avait rien à faire ensemble…  » sans raison.
    Tu me vois te dire des trucs comme ca sorti de nul part ? Nan nan nan, t’as du me prendre le choux, et moa pauvre ame perdue et alcoolisée, je me suis défendu comme j’ai pu (par la méchanceté gratuite niark :à)

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages