Il s'appelait Yves Duteil

J’ai un collègue et pote de boulot qui, il y a quelques années, s’amusait à changer son nom sur Yahoo!Mail pour s’amuser et faire rire ses cyberinterlocuteurs. Pendant quelques temps, notamment, il avait pris comme nom d’emprunt : Yves Duteil. Mais il gardait toujours le même YahooID qui n’a rien à voir avec le patronyme du chanteur susnommé.

Ce qui est dingue c’est qu’il avait reçu, même après avoir remis son véritable état civil, ce mail qui est tout de même pétant de rire et à l’air totalement véridique. Quoique, j’ai mis du temps à réaliser que PacaBête était vraiment Pascal Pellerin.

> A: « DUTEIL Yves » < --------@yahoo.fr>
> Objet: LA LANGUE DE CHEZ NOUS
> Date: Fri, 10 Nov 2000 00:13:37 +0100
>
> Cher Yves DUTEIL,
> Si je vous écris c’est que, comme beaucoup de gens
> j’apprécie vos chansons. Vous aimez tellement notre
> langue que je trouve que votre bouche « caresse les
> mots » comme si elle avait peur de leur faire mal, ou
> qu’ils lui imposaient un certain respect (comme
> lorsqu’on se trouve en face d’un personnage qui en
> impose). Bref, je ne veux pas vous cirer les
> « pompes » mais j’apprécie vos chansons d’une manière
> générale, et « La langue de chez nous » en
> particulier.
> Mon fils Stéphane a quitté la France pour le Québec
> il y a 4 ans, il a rencontré Dominique voilà 2 ans
> et ils ont décidé d’unir leurs destinées le 11 Août
> l’année prochaine.
> Les parents de Dominique (ils n’ont qu’une fille),
> dont nous avons fait la connaissance l’an dernier au
> Québec et qui sont venus nous rendre visite cet été,
> nous disent « Avec Stéphane, nous n’avons pas perdu
> notre fille, nous avons gagné un gars ». C’est très
> gentil, mais en plus dit avec leur accent, çà fait
> très chaud au coeur. (Je ne sais qui en France a dit
> : « Parler avec accent, c’est parler du pays tout en
> parlant d’autre chose » – Je crois que c’est Francis
> Jammes, mais je n’en suis pas certain).
> Dans un peu plus d’un mois, nous allons passer, ma
> femme et moi, notre premier Noël au Canada (à
> Massons Angers près d’Ottawa) nous voudrions offrir
> à Jacques et Annie, les parents de notre future
> belle fille un CD ou un coffret de vos chansons et
> que vous leur dédicaciez  » La langue de chez nous ».
> Pourriez-vous nous accorder cette faveur ?
> Comment faire ?
> Acheter à Agen et vous l’envoyer, ou bien que vous
> m’en fassiez parvenir un contre remboursement.
> Merci d’avance. Jean-Pierre

7 Commentaires

  1. Yves Duteil, moi il me fait gerbé ! avec son air niais ! pseudo gentil je suis sur qu’avec son aire de faux jeton, il aurait envie de prendre autre choses que la main d’un gamin !, le truc c’est pas de prendre un enfant dans sa main mais d’etre la quand un gamin a besoin de serer fort la main de son pere quand il est appeuré, je suis sur qu’il l’a jamais ecrit ça ! c’est pas au adulte de profité des enfants mais l’inverse c’est normal !

  2. C’est assez méchant ce que tu dis bepo, et si tu connaissais sa vie tu ne le dirais pas. De plus son oeuvre c’est autre chose que « Prendre un enfant… ». Il n’y a que son engagement politique que je ne m’explique pas.

  3. En effet, c’est un commentaire tout à fait déplacé sur Y. Duteil… Et « prendre un enfant par la main » est une superbe chanson, pas du tout avec un sens caché pervers.
    Fo pas non plus pousser mamie dans les orties…

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages