Note pour moi-même

Ce midi, j’ai rencontré un collègue au self qui est aussi un pote que je connais du net depuis quelques années. Il m’a dit qu’il avait trouvé mon blog en googlant les weblogs gays de l’internet.

Il m’a fait deux remarques fort pertinentes… D’abord j’utilise trop souvent à tort l’expression « mise en abîme », en particulier dans le cinéma. C’est vrai que j’emploie cela comme « mise en perspective » alors que je sais qu’il s’agit plus d’une manière d’évoquer une histoire dans une histoire (une imbrication de scènes par exemple). Ensuite, j’ai écrit « plus » au sens du participe passé du verbe plaire, genre « cela ne m’a pas plus » au lieu de « cela ne m’a pas plu ». Aïe !

Donc, je mets ça dans un coin de ma tête, et je vais tâcher de m’améliorer… Et si vous trouvez des fautes énormes, merci de me le mailer pour m’en informer, et que je corrige.

Merci de m’aider à devenir moins bête. :gene:

18 Commentaires

  1. bon… je voulais t’envoyer un mail pour ne pas te mettre mal à l’aise, mais je ne l’ai pas trouvé et je sais que tu assez intelligent pour ne pas le prendre mal. donc pour le post n-1, c’est alexander fleming, et pas flemming, et des centaines de milliers de vieS. s’il te plait efface mon commentaire, et n’hésite pas à corriger mes fautes. je préfère la petite honte de les corriger, à la grande honte de les laisser subsister…

  2. Je n’ai pas remarqué que tu écrivais trop souvent « mise en abîme ». En tout cas ce n’est clairement pas du snobisme : un vrai snob (comme moi) écrit « mise en abyme ». :-)

  3. J’ai vraiment trop honte de laisser d’aussi grosses fautes, je préfère donc vraiment les corriger !! Et mon mail, il est sur tous les posts et commentaires (lol) matoo@matoo.net !! :mrgreen:

    Il m’arrive d’ailleurs de checker des orthographes par google, il suffit de comparer le nombre de page et de se servir des statistiques d’occurrence !

    Par exemple pour « imbécillité » on trouve 6850 occurrences… avec tout de même 1990 « imbécilité », soit quasiment 30% d’erreur !!

  4. imbécillité, je le savais car le mot se trouve dans la fameuse dictée de mérimée : « une dysenterie se déclara suivie d’une phtisie et l’imbécillité du malheureux s’accrut.« 

  5. Alors là je me marre, le matoo qui se la joue humble alors qu’il a pertinemment conscience que la plupart des gens qui passent ici arrivent à peine à sa cheville… ça sent le cheval de troie ça moipense lol

  6. Abyme: du grec , «sans fond», qui donne en latin ecclésiastique abyssus, altéré en abismus, devenant finalement abîme en 1100; abyme, forme conservée bien qu’abîme soit également acceptée, est donc une forme archaïque. Elle appartient au vocabulaire de l’héraldique, où elle désigne le «cœur» de l’écu, emplacement central pouvant accueillir des figures plus réduites. Ce qui intéresse André Gide quand il effectue cette comparaison, c’est l’image de l’écu accueillant en son centre l’image miniaturisée de lui-même. L’expression est restée, malgré une remarque ultérieure de Bruce Morrissette («Un héritage d’André Gide: la duplication intérieure», Comparative Literature Studies, vol. 8, n 2 p) selon laquelle la comparaison gidienne est inexacte: jamais, en héraldique, le blason inclus n’est l’image de celui qui le reçoit.

    :ben:

  7. Mais mat, tu ne m’as pas laissé le temps de te dire que pour le reste, tu es très agréable à lire. Ton style coule de source !
    Enfin tu le sais quoi : tu maîtrises le wording…

  8. Moi, je n’oserai jamais te reprendre tellement j’ai conscience de ma petitesse et de ma vulgarité syntaxique (sans parler de mon orthographe et de ma grammaire)…
    Toi tu as la forme ET le fond, moi je rame rien que pour essayer d’avoir du fond…
    (slurp)

  9. Ben moi, je suis prof, de français en plus, et, paradoxe, je déteste cette fixette sur l’orthographe des autres. Si parfois je suis gêné par les fautes de l’autre, c’est parce que cela peut manifester le mépris qu’il a pour moi qui le lis. Pour le reste, la perfection n’étant pas de ce monde, je m’écrase mollement et lance Antidote avec humilité :-)

  10. Wouah ! On se cultive, sur le blog de Matoo !!! Désolé d’avoir été si catégorique dans ma remarque… J’ai encore le souvenir de mon prof de français qui insistait lourdement sur le y du mot. Dommage que je puisse pas lui faire lire ton blog ^^
    Mais bon, j’ai bcp aimé ton commentaire, Vincent !

  11. Salut Mat,

    Il est déjà vieux, ce message, je ne sais pas si tu liras ce commentaire.

    Personnellement, je n’aurais pas relevé la question des abymes ou abîmes (celui de mon inculture étant sans fond) mais j’ai noté l’absence d’une pitite apostrophe dans un dores et déjà qui mériterait d’être un d’ores et déjà !

    Les dictionnaires en ligne que je connais livrant leur réponse après quelques jours d’attente, j’ai préféré appliquer ta méthode de vérification/confirmation !-)

    http://www.googlefight.com/cgi-bin/compare.pl?q1=dores+et+d%E9j%E0&q2=d%27ores+et+d%E9j%E0&B1=Make+a+fight%21&compare=1&langue=us

    Où l’on constate que tu es plus marginal que l’imbécillité ;-)

    Niko, voisin de bureau en prestation

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages