Comment je me suis envoyé en l’air avec XIII

Samedi midi, je reçois un coup de fil de XIII qui me confirme l’idée de nous envoyer en l’air. Cela m’enchante car c’est une première fois ! Un vrai dépucelage en définitive !! Ainsi défloré par Olivier, j’ai tenu son manche comme un chef m’a-t-il dit. Je n’en menais pourtant pas large, hyper impressionné par le vertige et la maniabilité de l’engin.

Le n'avion !

Je pourrais continuer encore longtemps sur ce champ lexical et registre sybarite, mais les meilleures plaisanteries sont les plus courtes. Mouaaaaarrf ! J’ai donc volé avec Olivier dans un petit coucou de l’Aéroclub de Lognes (77) duquel il est membre. Je m’attendais à beaucoup flipper au décollage, et j’ai été agréablement surpris de ne pas sentir vraiment le moment où l’appareil a quitté le sol. Cependant, une minute après, alors que mon pilote tire son manche droit vers lui (non non, il ne s’est pas touché la bite, j’ai dit qu’on arrêtait dans l’image à deux balles), l’avion a commencé à grimper aux nues et j’ai métaphoriquement fait pipi dans ma culotte. Putain ce que les premières minutes m’ont fait flippé sa race, sa mère !

Mon pilote vérifie la sécurité de l'avion et suit sa liste de check...

Je me suis vite habitué et relaxé, et j’ai pu profité du paysage et surtout de cette incroyable impression qui m’a saisi aux tripes de voir le monde d’en haut, c’était tellement minuscule en bas… une sensation d’omnipotence et de liberté vraiment agréable. Je me suis rendu compte à quel point les lotissements sont horribles du ciel ! Je suis resté nerveux, mais émerveillé par le voyage. Et puis, Olivier m’a fait piloter l’avion et j’ai adoré cela, même si j’étais toujours extrêmement tendu par cette périlleuse mission. Je m’imaginais que si je déconnais, l’avion allait vriller et qu’on allait s’écraser au sol, et comme ce n’était pas un F-16, je n’aurais même pas pu jouer au Lieutenant Pete Mitchell.

Pour mieux me faire comprendre certaines notions d’aviation et certainement compenser une virilité défaillante (gnark gnark), XIII m’a fait goûté aux joies de la « gravité zéro » et du « décrochage », ce à quoi j’ai réagi avec concision par un : « Aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah », et puis « Enfoiréééééééééééééééééééééééééé ». Nous sommes redescendu au bout d’une heure, et j’étais crevé. J’ai hâte de remettre ça en tout cas, c’était vraiment un cadeau génial.

Et puis nous sommes allés faire un tour en bagnole à Val d’Europe, où j’ai dévoré un gâteau au chocolat (hey merde, ça creuse l’altitude !). Olivier allait sur Paris pour un dîner, donc il m’a déposé gare de Lyon où j’ai repris le métro jusque chez moi.

Je vous présente mon pilote et initiateur : XIII

6 Commentaires

  1. Mais keske c’est que ce signe bizarre que je fais avec ma main ?

    Ha, si, je dois te montrer le phare pour que tu me dises s’il fonctionne bieng…

    C’est assez sexe, ce beau casque, non ? :-))

    Elles sont ratées tes photos de Disneytruc ?

  2. oh oui c’est vrai qu’on l’a bien en main ce manche j’ai teste loll et puis la vue au dessus de mickey est pas mal aussi on voit tous les coulisses reserves aux cast members ;) enfin moi j’avais pas eu droit au gateau au chocolat ouinnn

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages