Cornélien

Tout le monde connaît, je pense, l’émission « C’est mon choix » présentée par la non-moins fameuse Evelyne Thomas sur France 3. Une émission étiquetée « France d’en bas » qui n’a rien à envier à un « Jerry Springer Show » bien de chez nous. Je me demande si on doit être pour ou contre la diffusion d’une telle émission. En y réfléchissant un peu, j’y vois vraiment des arguments contre, mais aussi un faisceau non négligeables d’arguments pour.

Je me souviens d’une vieille émission qui était à l’époque présentée par André Berkoff sur la 3 ou la défunte « La 5 » je ne me souviens plus bien. Cette émission mettait en scène de la même manière, sur des sujets de société extrêmement divers, des protagonistes choisis et surtout intégrait l’intervention active du public. C’était, de ce que je m’en remémore, une émission qui avait plutôt bonne presse, qui était assez intelligente, car elle reposait sur la personnalité d’un homme comme Berkoff, un véritable journaliste qui savait mener un débat et choisissait des thèmes intéressants.

Ce qui me gène dans « C’est mon choix » c’est la mise en scène délibérée de personnes complètement teubées et ridicules, absolument impudiques et malheureusement super motivées pour exposer publiquement leurs problèmes et ires à la télé. En outre, on sent bien le côté populaire et socialement « bas » des personnes du plateau, parfois j’ai l’impression qu’il s’agit d’une émission réservée aux prolos, qui ont là leur espace d’expression. Et puis, il y a cette manière de traiter les sujets qui ne sont que des exercices d’exhibitionnisme de la part des participants, de voyeurisme de la part des téléspectateurs, et Evelyne Thomas qui orchestre cette mascarade comme un Monsieur Loyal présentant son cirque des horreurs. Ce qui est difficile aussi pour moi, c’est la manière dont on récupère l’audience de cette émission, en lui donnant des galons de respectabilité de par sa popularité, tout en fusionnant deux sortes distinctes de téléspectateurs. En effet, on a d’un côté des gens qui aiment sincèrement cette émission, qui s’y identifient, qui pensent que c’est un bon magazine de société, que cela apporte aux gens et les informe aussi. Et puis, on a ceux, comme moi, qui regardent en rigolant, en se moquant, simplement pour se repaître allègrement de cette misère intellectuelle exhibée sans pudeur ni décence.

Le problème c’est que parfois, je trouve que ce n’est pas si mal. Il arrive qu’un sujet m’interpelle et que les gens invités me touchent, que le public ne déraille pas trop. Et puis, je vois que finalement cette émission compte pour certains, des personnes qui sont certes simples mais qui, au moins, s’intéressent à une chose, et qui par là, sont sensibilisées à des sujets de société qui ne sont pas couramment abordés dans leurs milieux (l’homosexualité par exemple). Evidemment, c’est ridicule qu’elles prennent cela pour de la culture ou de l’information, mais est-ce que ce n’est pas mieux que rien ? Je me demande si je ne suis pas trop élitiste et condescendant de fustiger une émission sous prétexte de la trouver bête ou fallacieuse de mon point de vue bien-pensant et intello-gaucho-télérama.

Mais au final, je me dis aussi qu’il faut niveler vers le haut, et pas le contraire. Si on segmente autant les émissions que ce qui est en train de se passer, alors on aura vraiment droit à une programmation télévisuelle qui sera exactement adaptée à un niveau social, ce qui est inepte et sclérosant (et qui existe déjà sur TF1). On creuse les fossés au lieu de tenter de les réduire. Et puis surtout, avant-hier, un spécial « c’est mon choix » m’a éclairé d’une autre manière. Cela s’intitulait : « Auraient-ils pu imaginer ce qui allait leur arriver après leur passage à c’est mon choix ».

Je me suis rendu compte que ce n’était pas tant un programme adapté aux beaufs, mais simplement une émission où on mentait aux gens en vendant de la psychologie de pacotille, en bradant le miroir aux alouettes de la télévision comme modèle d’absolution et de reconnaissance ultime, et en utilisant leur faiblesse pour mieux les conforter dans leurs illusions et repères biaisés. Et le pire, c’est qu’encore une fois, certains témoignages étaient assez forts, de gens qui avaient compris des choses après leurs passages, de gens qui en avaient été bouleversés et qui avaient mené une véritable réflexion. Mais si cela a autant touché dans ce sens, je n’ose imaginer ceux qui ne s’en sont pas remis. Cette émission avait de tels relents du « Père Noël est une ordure ». Mein gott.

Les témoignages étaient axés sur le même schéma. D’abord, le pouvoir de la télévision, c’est d’être passé à la télé et d’avoir craché leur valda en direct qui a été un facteur clef. C’est la starisation dans la queue de la boucherie chevaline ou à la caisse du Continent qui a été la vraie révolution dans leur vie morne et accablée. Ensuite, comme dans le « Jerry Springer », on a un public qui joue les arbitres et qui fait comme dans une réunion d’AA pour encourager et simuler une véritable psychanalyse de groupe. Et je pense qu’ils y croient vraiment. Oh oui, ils croient vraiment en la vertu de cette émission. Et de cette émission en particulier, qui était dans le fond une simple vitrine avec garantie de résultat à l’appui. A vrai dire, cela ressemblait un peu au télé-achat avec les bonnes femmes qui sont là pour témoigner qu’avec Stop-Kilos elles ont vraiment perdu 26 kilos en trois jours, en plus, miam miam, c’est super bon. Je crois que les gens repartent avec des certitudes encore pire qu’avant d’arriver, que lorsqu’ils changent c’est pour de mauvaises raisons, et qu’en plus ils concourent à abêtir leur prochain.

C est mon choix C est mon choix C est mon choix

7 Commentaires

  1. Si si!
    Le scandale c’est qu’une émission de ce niveau n’a rien à faire sur le service public. Ceci étant de nombreux sujets sont bidonnés, on a pu y voir à au moins deux reprises une comédienne de Lamballe, évidemment pas présentée comme telle.
    Quant au nivellement vers le bas, le mal semble bien avancé. Le simplisme a de beaux jours devant lui…

  2. Il y a pire encore, c’est sur RTL9.
    Chez mes parents, c’est la chaîne 4 depuis « toujours » quand c’était encore Télé Luxembourg. Ben, j’ai oublié le nom, ça ne le mérite pas, mais c’est vraiment terrible et en plus c’est effectivement tourné avec des acteurs pour ressembler au JSS.
    Pour en revenir à Évelyne Thomas Show, j’en ai effectivement vu quelques uns quand j’étais malade et parfois ce n’étais pas si mal que ça, en posant des vrais questions avec des réponses certes caricaturales, mais bon, il ne fallait pas non plus s’attendre à de belles investigations…

  3. Beh vi mais le problème c’est que la direction de France3 a viré Valérie Expert qui y faisait une emission intelligente, pour y coller celle d’Evelyne Thomas, produite en externe. La pauvre Valérie Expert s’est, du coup, réfugiée sur LCI…
    A qui profite le crime?

    PS: dans ma dernière intervention, il fallait lire le matoo évidemment. Un petit coup d’oeil au referer et au browser excuse la faute. :petard:

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages