Seul au monde

Une soirée tranquille, oh oui, une soirée seul dans la quiétude et la douillette chaleur de mon appartement. Mon mec qui dîne avec son meilleur pote, une excellente idée. J’ai même refusé un ciné avec Olivier, et pourtant j’ai failli cédé après deux semaines de cale sèche, moi qui me sens tant en manque quand je ne fréquente pas les salles obscures. Mais aucun regret, je me rends compte que j’avais besoin de ce break aujourd’hui, et je pressens que cette soirée est tout ce qu’il me faut pour me ressourcer un peu.

J’ai l’impression que cela fait une éternité que je n’ai vu mes potes, organisé un dîner ou simplement vadrouillé dans le marais avec des amis. Mais bon, je ne me plains pas non plus, ce n’est pas comme si j’étais un vrai esclave de mon travail, je sais que passé mardi prochain, mon emploi du temps reprendra un rythme beaucoup plus en accord avec mon idée de l’implication au boulot.

Mais finalement, j’ai réussi à faire quelques petits trucs bien sympas. J’ai vu Cici un midi, et je crois que cela lui a fait autant de bien, que ça m’a évité de péter un plomb. Cette fille a un don pour me rasséréner, me donner confiance et surtout, j’ai tellement d’affection et de considération pour elle. Ah là là. Et puis, hier soir, nous sommes tout de même allés dîner chez des potes de M., Jérôme et Jérôme. On a passé une excellente soirée, juste à quatre, très intime, très complice, très apaisante.

Enfin, j’ai aussi du même coup raté le Paris-Carnet, où je compte bien me rendre un de ces quatre. J’ai pas mal hésité, mais je me dis que je me considère, au bout de presque un an, comme un vrai blogueur, et que j’y ai ma place après tout. Bizarrement, j’ai beau fanfaronner parfois ou peut-être apparaître comme très confiant, mais je ne sais toujours pas si je peux vraiment être content de ce blog. Je ne me fais pas plus impressionner que cela par les commentaires un peu dégueu ou les libelles reçus par mail (beaucoup plus méchants bien sûr), mais j’ai simplement en moi ce truc de ne pas me considérer plus que cela. Enfin, je crois que c’est bon signe de ne pas non plus tomber en pâmoison devant son ombre. Arf. Et puis, j’aimerais beaucoup revoir Mr Peer, et rencontrer Laurent (qui met les prénoms des gens sur ses liens, j’aime bien) ainsi que la FOG, et d’autres.

Bon allez, M. est rentré, j’ai mieux à faire du coup… :mrgreen:

12 Commentaires

  1. Il est vrai que c’est des fois plaisant de se retrouver avec soi-même, prendre le temps de décompresser, de se reposer, de « faire un break » comme tu dis, Matoo…
    Ton blog est le premier que je lis et je dois dire que je ne suis pas déçu: tu y traites divers sujets de discussions, quelles soient littéraires, cinématographiques, sentimentales ou bien professionnelles.
    Tu peux être content de ton blog car on lit quelque chose de très intéréssant et je suis de plus devenu un vrai inconditionnel: je le lis tous les jours :P

  2. Ouaïs…J’aime bien lire ton blog. Tu écris tellement bien et d’histoires courts et intéressants, que je n’ai qu’a le lire pour améliorer mon français. Il faut que je lis plus souvent….mais aprés avoir terminé mes examens!

    Ciao.

  3. tu vas rire, hier soir tu as été réclamé. Par moi, bien sûr mais par d’autres aussi…tu veux savoir? ben non, t’avais qu’a être là!!!! héhé

  4. Ça doit faire un mois que je vous lis, et j’ai déjà plusieurs cité vos texte ailleurs (pas bien compris comment marche le trackback).
    J’aime les blog(ueur)s qui me font partager leur regard sur le monde.
    Intéressant ou mélancolique, intéressant, varié.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages