Quel est le point commun entre les Pharaons et 24h Chrono ?

Ah ah ? Elle est dure celle-là hein ?

Et bien je fais ce rapprochement incongru un peu par hasard, il se trouve que j’ai récemment fini avec M. la première saison de 24h, qui nous a beaucoup plu, et que dans le même temps j’ai aussi parcouru le dernier Cahier de Science et Vie sur les « Pharaons noirs ». Bizarrement c’est un épisode de l’histoire égyptienne qui est peu connu, mais plusieurs dynasties ont subi l’influence de la Nubie (actuel Soudan), et d’ailleurs la XXVème dynastie (de 750 av. J. C. à 340 ap. J. C.) fut carrément sous l’égide des nubiens, les Pharaons noirs, maîtres de ce gigantesque territoire qu’est l’Egypte antique. Ce bout de civilisation est incroyablement riche et particulier en bien des domaines. On sait notamment que le Soudan (et les déserts du nord surtout) possède beaucoup plus de pyramides et de monuments que l’Egypte et que la richesse culturelle et artisanale de ces pharaons n’est plus à prouver. Leur originalité est aussi avérée par l’avènement au pouvoir de Reines, les Candaces (unique dans les 3000 ans d’histoire de l’Egypte antique). Apparemment, il n’y a que dans ces pays à la structure originelle matriarcale, que ce genre de système politique aurait pu exister.

Or dans 24h, j’avais été saisi par l’attention continue qui était portée au fait que Palmer était le premier présidentiable noir avec un véritable potentiel pour gagner la Maison Blanche. Et c’est vrai que c’est un truc dingue, quand on y pense ! Il y a une telle ségrégation de fait, sociale, aux US, comme on pourrait le considérer pour une part de l’immigration française, que je ne suis pas étonné qu’imaginer un président black soit un exercice d’anticipation pure.

Et bien, les Egyptiens, il y a 2000 ans, étaient une florissante civilisation à la tête de laquelle des Pharaons keublas ont alterné avec des Pharaons d’une autre origine. Bien sûr, je ne pense pas que Ramsès était un blanc-bec non plus, donc cela ne les choquait peut-être pas tant que ça. Mais je me demande ce qu’il en était du racisme à l’époque, et de la manière dont les égyptiens du nord avaient pris cette domination politique. Et je me dis que, bien avant l’esclavagisme (putain de Controverse de Valladolid !!! – d’ailleurs le film avec Jean Carmet, Bernard Fresson et Jean-Pierre Marielle est un chef-d’oeuvre) et l’instauration de ce commerce triangulaire vénéneux, bien avant que les noirs d’Afrique soient devenus des Afro-américains après des générations d’intégration, de lutte politique et d’affirmation de soi, bien avant que nous soyons imprégnés de tout nos préjugés à deux balles, de ces influences culturelles fielleuses qui nous font instinctivement considérer que nous sommes LA civilisation etc. Enfin, bien avant tout ça, je me dis qu’à l’époque, ça n’était peut-être pas un tel choc. Par contre, si aujourd’hui c’est une chose méconnue, je ne peux m’empêcher de subodorer une filouterie inconsciente de notre part.

Bon ben voilà, ouaiiii je sais que c’est con, mais ceci m’a fait penser à cela.

Tiens d’ailleurs, je me dis aussi qu’avec mon Malek en deuxième prénom, je ferai peut-être un bon présidentiable dans quelques années ? Quoi pédé ? Pfff Et alors ? J’ai dit dans quelques années, elles évoluent les moeurs ! Hein ? C’est plus un exercice d’anticipation, c’est carrément de la Science-Fiction ?

24 heures chronoLes Pharaons noirs de Nubie

9 Commentaires

  1. Ben nan pkoi dans kelkes années, delanoé est bien maire de paris et homo donc rien ne t’empeche bien que si, tu trempes pas dans des affaires de corruption ou de détournement d’argent pour présidentiable :mrgreen:

  2. Très sympa la comparaison…En fait, les moeurs étaient très tolérantes en ces temps-là: la « pharaone » Hatchepsout n’a-t-elle pas régné en tant que femme sur les grandes terres de l’Egypte antique ? et Didon sur la grande Carthage ? Les femmes avaient de l’importance.
    J’ajouterai également que sous la grèce antique, les jeunes hommes avaient des maîtres qui leur apprenaient tout de la vie, y compris les relations sexuelles, ce qui contribuait à leur épanouissement personnel.
    Cet argument et tous ces exemples me viennent à l’esprit en ce soir de la Journée Internationale de la Femme pour vous exprimer mon sentiment de déception. En effet, l’impression que tout cele me donne est que les sociétés ont en un sens régressé: on est passé de la tolérance à un essai de la reconquérir (sentiment même pas partagé par tous) en passant par l’obscurantisme le plus total ! Y a du chemin à faire bien que je reconnaisse que les femmes se sont émancipées et que les homosexuels sont plus tolérés…Ils sont toujours à un moment ou à un autre mis à l’écart dans la société actuelle, ce qui n’était pas le cas sous l’Antiquité…
    Nous avons même perdu le don de la communication car avant tout le monde se connaissait et maintenant, plus personne ne se parle…

  3. Ah en passant, je rebondis juste encore sur ce thème, il c avéré ke touencamon (dsl pour l’orthographe) était bi : après la mort de sa femme, il c’est mit avec un mec avec qui il a règné jusqu’a ca mort

  4. Euh… Toutankhamon est mort alors qu’il avait à peine 18/19 ans, et sa femme, avec laquelle il était marié depuis 4 années à peine, lui a survécu ;)
    Et pour l’info, Ramses 2, il était grand, beau et blond (voire blond vénitien d’après les teintures qu’il se faisait encore à 60 balais :))

  5. jolie mise en perspective…
    n’oublions pas cependant qu’un président noir est beaucoupplus envisageable aux Etats-Unis qu’en France, du fait de l’importance des communautés (le chef d’Etat Major de Bush, Colin Powell est noir et certains, à un moment, pensaient à lui comme présidentiable potentiel – et pourtant cela se passe chez le spires républicains!!); en France ça relève effectivement de la science fiction; il suffit de regarder la télé : pas un présentateur noir! alors un président…:-//

  6. 2 femmes pharaon en 3000 ans de civilisation égyptienne (Hatchepsout et Cléopâtre), jene pense pas qu’on puisse dire que c’était mieux avant que maintenant !!! Désolée mais je ne coris pas à la régression de nos moeurs.

  7. Chère Delphine, la Cléopâtre à laquelle tu fais instinctivement référence, reine d’Egypte maîtresse de Jules César et de Marc-Antoine sublimée sous les caméras de la 20th Century-Fox par le talent de Joseph L. Mankiewicz, était en fait Cléopâtre VII
    (Cléopâtre 7 et non Cléopâtre « Vi-i » pour ceux qui ne savent pas lire les chiffres romains – ndlr, précision d’importance quand on sait qu’à l’école marianicole la plupart des élèves apprennent que le Roi-Soleil était Louis « ixivé » et que c’est à Louis « ixvéi » que l’on a coupé la tête…). Donc si Cléopâtra la Grande Prêtresse du savon éponyme était la septième du nom, cela signifie qu’il y a en six autres qui l’ont précédée…

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages