J'adore les scientifiques

Découverte d'une dixième planète ?Je viens de tomber sur cette dépêche qui annonce la découverte d’un planétoïde et en fait de ce qu’on pourrait hypothétiquement considérer comme une dixième planète.

A la lecture de cet article, je ne peux m’empêcher de déceler une envie scoopesque du journaliste qui veut qu’on lui affirme même si ce n’est pas vrai, qu’on a découvert une dixième planète, ou au moins avec un conditionnel assez certain pour qu’il puisse en faire un papier percutant.

Et de la même manière, je trouve qu’on sent en filigrane l’agacement de l’astronome qui finit par dire en substance :
« Ah tu veux que je te dise que c’est la dixième planète du système solaire ? Et bien moi je te dis plutôt qu’on a à tort attribué à Pluton le nom de planète, donc on est pas près d’en trouver une dixième, puisque si tu insistes je te mets la neuvième aux oubliettes !! ».

On a tellement d’exemple de transformations journalistiques abusives à partir de déclarations scientifiques prudentes et sciemment circonspectes. Ca me ferait rire qu’on rétrograde Pluton, allez hop, on refait les bouquins de physique de collège !! Mais bon les journalistes font leur boulot, et les scientifiques le leur, le tout c’est que la communication s’établisse, que les chroniqueurs spécialisés ne disent pas trop de conneries en vulgarisant, et que les chercheurs ne restent pas non plus isolés dans leur tour d’ivoire.

6 Commentaires

  1. Ça fait un moment que le statut de « planète » est contesté à Pluton, ce n’est pas précisément depuis qu’on a trouvé Sedna, ou même Quaoar, qu’on le remet en question. Et dans un autre genre, pourquoi Cérès ne serait pas une planète, d’ailleurs ? De toute façon, Sedna ne serait certainement pas la 10e planète, ce serait la 11e après Quaoar, éventuellement 12e, 13e ou 14e après Ixion, Varuna, 2004DW et autres autochtones transneptuniens de la ceinture de Kuiper. La raison pour laquelle Pluton a été considéré comme planète est historique : on cherchait à expliquer des anomalies dans le mouvement d’Uranus (dues, en fait, à une mauvaise connaissance de ses éléments orbitaux) et on (= Percival Lowell, essentiellement) a cherché une planète massive, ce que Pluton n’était pas, mais comme on l’a trouvé à ce moment-là et à cet endroit-là…

  2. De toute façon, la chaîne mythologique romaine ayant été rompue, les nouveaux objets planétaires découverts n’intéressent plus personne, sauf une poignée de journalistes en mal de scoop. Pluton est la dernière planète du système.

    Mais bon, comme disait l’actuel et respectable président US: « It is time for the human race to enter the solar system ».

  3. Bon ben c’est cool, quand je lis Ruxor, je perçois mieux les limites de ma compréhension des sciences ! lol

    L’idée qui me plait c’est celle du nom de la planète, d’une déesse inuit créatrice des bestioles de ces contrées glacées.

    :langue:

  4. Moi je l’aime bien Pluton. Elle a un côté « ultime frontière » de notre système solaire. Genre Star Trek quoi !
    Et puis en plus c’est la plus petites des 10 planètes.
    C’est un peu notré bébé planète quoi…
    Quant à sa mort annoncée en qualité de planète à part entière, c’est après tout dans l’ordre des choses vu que Pluton était le Dieu des Morts chez les Romains.
    Lequel Pluton épousa Proserpine ; et dans Proserpine, il y’a….

  5. Il épousa Cora, en la trompant sur la marchandise (elle mangea un fruit des champs élysées, ou équivalent, des enfers – ça vous rappelle rien) fille de Déméter et de Zeus, qui devint Poserpine et dû passer la moitié de sn temps auprès de son mari à présider aux enfers (qui n’ont pas le même sens que dans la tragicomédie chrétienne) et l’autre moitié auprès de sa mère, son retour marquant le printemps…

    Mis à par cet intervalle mythologique, la notion de planète/satellite/etc. reste une notion assez relative, au fond. On parle sans problème des 4 planètes telluriques (Mercure, Vénus, la Terre et Mar) et au delà des 4 planètes géantes (Jupiter, Saturne, Neptune, et Uranus j’espère dans l’ordre, doute sur les deux dernières), et puis « le reste » ce sont des objets stellaires…

    C’est vraiment histoire de dire « ouaip, j’ai un truc intéressant que personne d’autre ne connaît ». Par exemple, on avait fait tout un foin dans les années 90 quand on avait parlé du « binôme de planètes » formé par Pluton et son « satellite » Charon, qui sont en résonnance… et comme le dit David, de toute façon, des découevrtes de ce genre, en fait, ça n’intéresse que peu de gens.

    Par contre, si on avait trouvé des traces de matières organiques (typiquement du méthane) sur ce planetoïde, alors ça aurait pu être intéressant.

    Enfin, à al télé ils ont montré des jolis images d’une planète ronde : d’où est-ce qu’ils sortent un truc pareil ? Je n’ai lu nulle part que la planète était autre chose qu’un patatoïde…

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages