Les petits Veinards

Cette après-midi, un collègue a passé la chanson de Renaud, « Mistral gagnant ». J’ai alors appris qu’il s’agissait d’un bonbon qui s’appelait ainsi. Cela m’a fait pensé à ces bonbons que j’adorais quand j’étais gamin, pas vraiment parce qu’ils étaient meilleurs que les autres, mais plutôt que leur achat s’accompagnait d’un petit jeu qui réjouissait tous les mômes de l’époque. Ces sucreries se présentaient sous la forme de bonbons rose enveloppés dans leur papier. Quand on tombait sur un vert, on avait gagné un bonbon supplémentaire gratuit. C’était un mécanisme marketing de boulangerie parfait (et différentiateur puisque l’on aurait pas pu faire la même chose en supermarché), et je suis surpris que cela n’existe plus. Je me souviens qu’on en achetait toujours quelques un pour maximiser ses chances, alors on regardait tout de suite la couleur du bonbec, et on réclamait son bonbon supplémentaire avec une joie non dissimulée.

Grande question existentielle cette après-midi au boulot : comment s’appelle cette défunte confiserie ?

J’ai fait le tour des bureaux pour trouver des gens de mon âge (pas facile), et puis j’ai envoyer quelques mails groupés pour mener une investigation efficace. Et puis, j’ai eu une illumination… c’était un synonyme de « chanceux » !! Ah oui… c’était, c’était… VEINARD !!

J’ai des super souvenirs de ces veinards dans leur bocal transparent. Souvent on les choisissait nous-mêmes et on essayait de repérer à l’avance la couleur verte qui transparaissait du papier. Et la joie quand je voyais poindre un bonbon vert de son emballage protecteur… Maâââdame, j’ai gââââgné, j’en voudrais un autre siouplé !

19 Commentaires

  1. 60 balais…loin…les mistrals gagnant, mais vos commentaires m’ont reportés a ces nostalgies..et il y avait pas un tube de réglisse qu’on machait et suçais ? personne a une photo de ces sachets?
    et les chocolats « malakoff » dans leur papier metallisé doré..que c’était bon…

  2. me rappel pas de ces bonbons… mais je me souviens de la boulangerie ou on achetait avec les copains des ariagnées géante en gélatine caoutchouteuse… dément ! :langue:

  3. m’enfin c’est pas des bonbons! c’etait une sorte de poudre dans un sachet en papier. on retournait une extrémité, et il y avait marqué « gagné » ou « perdu ». Si c’était gagné, on en avait un autre en cadeau. d’où le mistral gagnant. pfff ces jeunes, ca sait rien de rien…

  4. je suis le seul à me souvenir des coco-boër (orthographe approximative), qui sont aussi dans la chanson de Renaud?
    oui? ben la vache, j’avis pas réalisé à quel point je suis un vieux con! :mur:

  5. Un peu comme « la première gorgée de bière » … pleins de souvenirs de Clermont Ferrand (j’avais quoi ? 6 ans) me sont revenus. Pour nous c’était dans la superette de la cité qu’on trouvait ces veinards. J’avoue également que nous avons « chippé » quelques Kinder Surprise … mais shuuuuut :redface:

  6. Jamais connu ça. Ca doit être bien reglémenté maintenant. Y’a des associations de consommateurs qui ont du se révolter contr cette promotion abusive sur des consommateurs mineurs.

  7. cyril > :doute: ca va pas! ca va franchement pas toi pour le moment!

    quand j’etais gosse, j’adorais les feuilles de papier a manger ou les violettes.
    quoique , je continue a manger des bonbons :redface:

  8. moi kan gt petit j’allais au magasin qui vendait des KKwètes des noix amandes et graines grillées, ils en avaient partout plein (comme les bonbons au cinéma) et le marchand était obèse , il tenait une petite pelle de sa grosse main pour remplir des sacs de bonnes cacaooètes miamm j’adorais ca …. :gene: j’en verse une larme ! :gene: :gene:

  9. comment :hum:
    La précision… Matoo, la précision… les Veinards n’étaient pas des bonbons mais des chewing-gums qui coutaient 20 cts à la boulangerie. Effectivement, beaucoup de roses perdants et peu de verts gagnants. Tous avaient le même goût aussi étrange que chimique, qui ravissait les gosses et repoussait les adultes. Hi, hi… Tiens… quel bon souvenir !!!

  10. « …Te raconter qu’il faut aimer la vie et l’aimer même si… Le rire est assassin et emporte avec le lui le rire des enfants, et les Mistrals Gagnants. » :cry:

  11. je ne sais pas parler votre langue bizarre et j’habite en pologne
    mais je connais tres bien cette chanson de Renaud… Les plus belles
    phrases sur la terre…. J’etais en France et je cherchais partout
    les mistrals gagnants… mais il n’y a pas… :-(
    « entendre ton rire qui lezarde les murs qui sait surtout guerir mes blessures… »

  12. Coucou,
    Juste un petit mot pour dire que moi aussi nostalgique de mon enfance je me souviens bien de toutes ces friandises ….
    Les veinards, bien sûr …. chewing gum rose et vert !!!!
    Mais aussi les MALAKOFFS …. pour répondre à claude …. et oui ….c’était bien des malakoffs et non des chokotoff …
    Les malakoffs étaient des bonbons au chocolat de forme allongés emballés dans un papier orange de 10 cm maxi et dans
    un filet nous devions avoirs une dizaines de bonbons …. On les trouvait au caisses des petites épiceries …. quelle joie !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages