Le cadeau

Ce bouquin de David Flusfeder est une sympathique comédie de moeurs anglaise mais sans plus. Sans plus car j’ai peut-être un peu trop l’habitude de lire ce genre de romans, et que je m’en suis lassé. Pourtant, les personnages sont sympas et l’histoire plutôt cocasse et grinçante à la fois. C’est aussi éventuellement ce côté trop classique d’humour anglais décalé et noir qui manque finalement un peu d’originalité et de piquant.

Pourtant cela commençait bien, on a un couple d’anglais CSP+, Philip et Alice, qui est heureux et épanoui en apparence avec leurs deux petites jumelles. Mais en fait, on sent et on constate rapidement tout un tas de fêlures et craquelures qui vont se révéler au fur et à mesure du bouquin.

Le couple a un couple d’amis qui leur pose, et surtout à Philip, un énorme problème de conscience. Ce couple gay, Barry et Sean (gravement richissimes), leur offre à chaque fois des cadeaux complètement démesurés (en prix, qualité et marque d’estime), et Philip fait de son mieux mais n’arrive vraiment pas à leur rendre la pareille, ce qui le plonge dans des affres absolument ridicules.

Ces saynètes de distribution de cadeaux m’ont bien fait rire, mais cela ne suffit pas à nourrir une intrigue qui tourne un peu en rond, ou ne rime pas à grand-chose. Il y a bien quelques tentatives dans les scènes d’amour tantriques entre Philip et Alice, ou bien les lubies de Philip (100% excentricité anglais) qui donnent lieux à quelques répliques cinglantes et bien senties.

Mais la fin du bouquin sonne un peu creux, et je suis un peu resté sur ma faim. Ce n’est pas un mauvais roman, mais plutôt mineur dans ce genre, qu’habituellement, je révère particulièrement.

Le cadeau - David Flusfeder

4 Commentaires

  1. oserai je te conseiller le dernier Jonathan Franzen ? Nick Hornby, non je n’oserai pas, c’est très connu. Mais « The Corrections » est un pavé (dans la mare) sur les moeurs américaines… de la à savoir s’il a été traduit en français, il y a un pas que je m’abstiens dans le doute de franchir.

  2. oui, non seulement il a été traduit -pas très longtemps après sa sortie aux Etats-Unis me semble-t-il d’aiileurs- mais en plus, il est désormais disponible en poche (point seuil je crois-je). 17/20 sur le guide Solal du lisage de livres :book:

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages