Tare Panda

Je ne suis pas un grand fan d’animé ou de manga, ou du moins pas comme beaucoup de gars que je connais qui dépensent des sommes folles en vidéos importées, en figurines en tout genre, ou simplement se passionnent pour cette culture artistique nipponne si particulière. Malgré tout, j’aime beaucoup regarder ces dessins animés de mon enfance ou adolescence, et j’adore carrément pour certaines séries que je trouve universelles et intemporelles comme les Merveilleuses Cités d’Or (mais je dis ça peut-être parce que j’ai connu cela enfant). Ensuite, des oeuvres comme Ghost in the Shell, Akira ou le Voyage de Chihiro sont de telles réussites à la fois graphiques et scénaristiques, qu’on ne peut pas nier leur richesse culturelle et artistique.

Il y a deux ans, j’avais vu une expo absolument géniale à la Fondation Cartier (dans le 14e à Paris) : « Coloriage ». Et j’avais été sensible à cette manière de distinguer le Japon en terme d’art ou de culture : « un pays qui ne fait pas de distinction entre culture et subculture ». L’exposition reprenait donc tous les éléments de cette culture manga : dessins animés, personnages, avec des peintures saisissantes de beauté ou de follitude totale, des décors tout droit sortis d’un trip sous acide, des personnages (de Hello Kitty au Chevalier du Zodiaque) en peluche, métal, plastique, et des présentations des grandes figures de ce monde parallèle (Takeshi Kitano notamment).

Tare Panda en action !!Mais un truc nous avait incroyablement accroché avec M., il s’agissait d’un personnage apparemment hyprapopulaire là-bas, mais que nous ne connaissons pas du tout ici : le Tare Panda. C’est donc l’animal, le panda, le plus mignon et cool de la terre. Ce personnage est complètement peace et placide, il ne fait que dormir et rouler sur lui-même jusqu’à revenir à sa place initiale.

Il était présenté à l’expo en peluche bien sûr, mais aussi dans toutes les déclinaisons imaginables en fournitures scolaires, vêtements et aussi DVD avec des films qui durent des heures, et ne font que faire évoluer des Tare Panda. Ils sont plusieurs, les uns sur les autres, dans un monde qui se morphe et évolue, avec d’autres pandas qui débarquent tous aussi flegmatiques, inébranlables et tranquilles. On était resté bloqué devant ces films complètement hypnotiques, mais diablement déstressants. D’ailleurs, il était écrit que ces films et ce personnage servaient à des programmes nippons de relaxation de cadres surmenés.

J’y ai récemment repensé en tombant par hasard sur une de ses représentations sur un site nippon.

Voilà histoire de ne pas non plus focaliser sur ces oufs de japonais, qui pètent aussi souvent les plombs dans d’autres domaines [Via Laurent]. Quoique pour avoir créé le Tare Panda (qui porte bien son nom), il faut être un peu ouf aussi ! :mrgreen:

Tare Panda

21 Commentaires

  1. A propos d’expo sur les mangas, je viens de voir des affiches pour une expo sur Moebius et Miyasaki, de décembre 2004 à mars 2005 !!!
    et on peut déjà réserver les places… (un peu tôt peut-être ?…)

  2. Pour ceux que ça intéresse le coffret DVd des « Mystérieuses Cité d’Or » est en vente à tarif défiant toutes concurrences sur CDiscount.com.

    Je suis assez surpris de ne trouver aucune référence, chez les divers pédeblogeurs, à « l’affaire du moment » qui secoue le milieu politique américain. Je me permets donc de remédier à cette lacune, en dépassant le stade du comment (Matoo ne m’en veut pas !).

    Je vous rassure, vous vous dites : « rien à foutre de la politique américaine », pourtant quand vous allez lire ce qui suit, vous allez tous changer d’avis.
    Le gouverneur du New Jersey, James McGreevey, 47 ans conservateur (plutot bien conservé, deux fois marié, deux enfants, a annoncé lors d’une conférence de presse, en fin de semaine dernière, qu’il était gay, et qu’il avait eu une relation adultaire (grand crime devant dieu et la famille pour l’américain moyen, qui ne s’en prive pourtant pas !), avec un membre masculin consentant de son staff (le dernier point c’est moi qui le rajoute !).
    Pour résumer : scandale à l’Amirauté (pour rappeler un grand moment de télévision !), et décision immédiate (en même temps que l’annonce de son vrai lui) de donner sa démission effective au moment de la prochaine investiture présidentielle (en novembre prochain)…

    Gros raout médiatique, mobilisation de tous moyens pour relayer l’info à travers tout le pays, plus occupé par les J.O, et les atermoiements politicards du moment (la nomination du nouveau chef du FBI, ridiculisé par Michael Moore, encore lui !).

    Des interviews, des réactions, etc. L’artillerie lourde, en somme.

    Le problème dans cette histoire, c’est que ce coming out, semblerait être, aux dire de certains journalistes d’investigation, l’arbre qui cache la forêt. En effet, de sombres histoires de détournements de fonds, et de collusion avec un riche entrepreneur (principal donateur de la campagne du gouverneur) seraient les véritables raisons de la démission de MCGreevey.

    En même temps, il faut savoir que sa relation avec Golan Cipel, n’est pas, non plus, sans poser de problèmes éthiques. En effet ce jeune israêlien, rencontré lors d’une visite officielle à Tel Aviv, a tapé dans l’oeil du quadragénaire en goguette (ça a du y aller en Israël !), qui a décidé, ni une ni deux, d’en faire un membre de son staff (visa de travail et sponsor fournit), chargé de la sécurite nationale !!! Ce qui est ironique dans l’histoire c’est que le mec (mignon au demeurant), n’ayant pas la nationalité américaine, n’avait même pas la possibilité, du fait de son statut, d’assister à certaines réunions confidentielles !!! Sans compter le salaire mirobolant annuel, l’appartement (townhouse !) à Manhattan (ou devrais-je dire la garçonnière), les sorties, les courses dans des boutiques de luxe…

    Il semblerait qu’au bout d’un certain temps le gouverneur, se serait lassé des exigences de son mignon, qu’il aurait été obligé de recaser dans le privé (à la demande de ses collaborateurs qui craignaient un scandale imminent), dont ce dernier se serait fait viré peu de temps après (le minet n’était pas du genre ponctuel !).
    Sans travail, sans ressources, et bientôt sans sugar daddy, Golan, bien décidé à récupérer ses billes dans l’histoire, se serait mis en tête de menacer de révéler à la presse les détails de ses parties de jambes en l’air avec ledit gouverneur, ou de lui intenter un procès pour… harcèlement sexuel ! (On devient vite procédurier quand on vit aux Etats-Unis, je sais de quoi je parle !).

    Certaines choses étant plus difficles à camoufler que d’autres, le gouverneur et son staff, en sont arrivés à la conclusion que cette révélation, même si elle mettait fin à sa carrière politique, lui vaudrait moins de problèmes qu’un procès pour corruption qui l’amènerait directement…en prison (et quand on connaît les geoles américaines… Cf « OZ ») !

    Mais l’affaire est loin d’être close, et même si le scandale « I am a gay american » a détourné l’attention des histoires de politiciens véreux, les enquêtes continuent, et tôt ou tard il faudra répondre d’actes nettement plus répréhensibles que le simple fait de se taper un mec, dans le dos de sa femme !

    (sources articles de Newsweek disponibles sur MSNBC.com, + free interview de McGreevey sur MSNBC TV)

    PS : Il va s’en dire qu’une fiction télé est déjà envisagée ! Alors quels acteurs dans les rôles principaux ? :ben:

  3. Aller, pour une fois, j’y vais de mon p’tit comm inutile, vu que c’est dans mes cordes !! :croa:
    Pour la note grammaticale, « Tare » a de fortes chances d’être une déclinaison du verbe « Tareru » (prononcé Talélou) qui signifie tour à tour « être étendu, pendre, tomber, s’affaisser, balancer, dégouliner … ». Et pour les amateurs de l’animal et des studios Ghibli, il y a « Panda Kopanda » (Panda, Bébé panda) 1972, de Miyazaki et Takahata avec un gros papa panda génial; et bien sur « Tonari no Totoro » (mon voisin Totoro), 1998.
    Au fait, même un peu oufs, les japonaises ne sont pas très imaginatives au niveau des commentaires pendant l’acte !! :langue:

  4. Je recherche moi aussi, depuis si longtemps, des émissions Tao Tao. Si cela ne se vend
    pas, tant pis ! Il aurait eu de l’argent a faire avec ça. Sur le net, quelque part, ça
    ne se pognerait pas ?

  5. je fais un groupe ou on s’appelle les pandas et les dessins tare panda sont trop trop CHOU :3 !!!!!! :good: Continuer comme ca ! :yes: ;-)
    ps: je suis nul en orthographe ! :cry:

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages