Embrouille téléfilmique

Samedi soir chez mes parents, à 15 kilomètres de toute trace de civilisation, et en compagnie d’une seule télévision aux programmes mornement hertziens, j’ai curieusement porté mon dévolu sur un téléfilm de nième zone de la 6.

Je n’ai vu que la dernière heure de ce téléfilm en deux parties qui a l’air d’avoir duré 7h30 mais dont on peut récupérer le fil en regardant deux minutes avec attention. Un peu comme les Feux de L’amour quoi ! Et il se trouve que je suis resté accroché dessus car ce n’était pas trop chiant (enfin à en croire Télérama, c’est bien parce que je ne suis arrivé qu’à la fin : « Pour meubler un interminable dimanche après-midi à la rigueur, pour une soirée c’est abuser. ») et les personnages m’ont un peu tapé dans l’oeil.

C’est simple, y’a un superflic qui a déjà son papa qui est donc un vieux superflic. Superflic a une fille qui veut s’engager dans la police contre la volonté de son papakeuf, mais, vous l’aurez deviné, soutenu par papiflic. Waaaaaaaah ! Donc la fille devient aussi fliquette ! Or, un SeriÂl KilleûR (à prononcer avec l’accent) s’amuse à trucider tout ce qui bouge, et sème des petites énigmes. Finalement papakeuf, nanafliquette et papiflic sont amenés à collaborer, surtout quand le frère et la belle-soeur de papakeuf (donc respectivement oncle et tante de nanafliquette, fils et belle-fille de papiflic… ce post me fatigue déjà) se font tuer par le SeriÂl KilleûR.

Je vous passe les détails, mais y’a aussi une amourette entre le bras-droit de papaflic et nanafliquette… et j’en passe… il fallait bien faire durer le machin deux parties !

Là où j’ai été vachement troublé, c’est que dans ces téléfilms au rabais vous trouvez toujours des comédiens qui ont joué dans d’autres daubes, ou bien des séries télévisées. Certains sont même devenus des comédiens confirmés de film « cinéma » ou bien des stars de série, et on peut alors les voir, parfois un peu ridicules, dans leurs débuts (galères). Mon problème c’est donc que j’ai été troublé pendant tout le film car c’était truffé de personnages de séries ou de films particulièrement charismatiques, et que du coup, j’avais du mal à les trouver crédibles.

Papakeuf (Craig T. Nelson), je ne le connaissais pas, et pour nanafliquette (Amanda Detmer), ça allait encore, je me souvenais vaguement d’elle dans « Destination Finale ». Mais pour papiflic (Richard Crenna), c’est vraiment difficile de faire l’impasse, c’est le colonel de Rambo !!! Alors dès que je le voyais je pensais à Stallone en train de gueuler « Coloneeeeeeeeeeel » ou bien dans Hot Shots 2. Pfff, tout de suite, ça gâche un peu le fabuleux rôle de composition de papiflic. Et puis, le collègue de papakeuf qui se tape nanafliquette, c’est Aidan Shaw (John Corbett) dans « Sex and the City ». Du coup, j’arrêtais pas de me dire que ça ne collait pas du tout, il est pas flic, il fait des meubles design à New York ce mec !! La femme de papakeuf, c’est Margaret Chenowith (Joanna Cassidy), la mère de Brenda dans « Six feet under ».

Et enfin, last but not least, la cerise sur le gâteau, le fils du frère défunt de papakeuf (oui oui son neveu, ou bien le cousin de nanafliquette, aussi petit-fils de papiflic) n’est autre que le pote de Spiderman qui lui pique momentanément MJ dans le premier, et s’identifie un peu trop à son père dans le second : James Franco. Et lui le problème, c’est que non seulement il est beau, mais là en plus il est très beau, et surtout il annonce à tontonkeuf avec beaucoup de gravité (il explique à tontonkeuf pourquoi il vient de se faire péter la gueule) : « I’m gay » (il dit en fait « je suis gay » parce qu’on est sur M6, faut pas déconner non plus, ils ne vont pas programmer leurs téléfilms du samedi soir en VO, mais je trouve ça plus drama le « I’m gay »).

Forcément, j’ai donc suivi jusqu’au bout, je voulais voir si au moins, ils lui trouvent un mec à la fin. En tout cas, ils insistent vachement sur son côté « garçon sensible », c’est très drôle, et dans sa manière de parler, le ton de sa voix (et tout ça en VF) ou ses fringues (très gentil garçon propre sur lui). Evidemment, y’a pas eu une once de bite, faut pas rêver non plus, le neveu de tontonkeuf c’est pas le genre à aller au Dépôt le samedi soir, et puis bon, ses parents viennent tout de même de se faire assassiner par un SeriÂl KilleûR.

Mais on peut noter que l’homosexualité du neveu apparaît volontairement bien traitée dans le téléfilm. La famille le prend vachement bien, et surtout tontonkeuf qui assure dès que son neveu lui avoue son douloureux problème. Il lui dit : « Tu sais Matt, on n’est plus au siècle dernier, on peut parler de ce genre de choses », et puis il accepte ce qu’il est, et il l’aime et tout et tout. Bref, c’est le meilleur tonton de la Terre, et à la fin, quand y’a la photo avec le maire et la famille SuperFlic, après tontonkeuf il sert Matt LeNeveuDèpe dans ses bras pour le réconforter. D’ailleurs ce final est insupportable… le colonel de Rambo avec Aidan Shaw, Margaret Chenowith et le pote de Spiderman, sur le même plan, c’était très déstabilisant. :hum:

Il s’appelle Matt en plus le pédé, alors forcément, j’me suis vachement identifié. :mrgreen:

Source : « To Serve and Protect »
Au service de la loi Téléfilm (1 et 2/2) de Jean de Segonzac (USA, 1999). 185 mn.

11 Commentaires

  1. Mais c’est au moins la deuxième fois qu’il passait sur la six ce téléfilm. Et je suis aussi tombé dessus en zappant avant de nous mater un DVD. J’avais déjà la première fois remarqué la mère (très connue dans les séries bien avant 6FU), mais je n’avais pas remarqué le jeune mec, en dehors du fait que j’avais pas trouvé vraissemblable la réaction de la famille à son c-o… genre pédé asexué, comme dans les séries de TF1 quand il y en a un… c’est sur qu’on est assez loin des mecs et filles de QAF… mais bon, la cible n’est pas la même.
    Sinon, c’est assez drôle parce que mercredi, dans Star Trek, c’était l’actrice Kristen Dunst (celle dont le prénom dans Spiderman en espagnol donne ce que fume ce smiley : :petard: ) qui apparaissait en petite fille (genre 7/8 ans)…
    Reste plus qu’à trouvé Tobey dans le téléfilm pourrav du dimanche sur la 6…

  2. En tous cas, avec ce truc, ils m’ont flingués ma soirée « larve devant la télé ». Je comptais poser le neurone sur la table basse et m’installer mollement dans mon canapé pour matter Jake 2.0 et Mutan X histoire de passer la soirée « neuroneless »… :gne:
    Ben c’est loupé ! Remarque, mon neurone est resté dans sa boite mais il n’a pas beaucoup servi avec ce telefilm. :doute:

  3. Eh bien ça va être dur car d’après mes recherches Tob (Eh oui nous sommes très intime :langue:), n’a joué que dans un téléfilm : « spoils of war » en 1994 dont vous pouvez avoir la fiche signalitique ici : http://mag.free.fr/maguire/war.html . Il a ausi fait des apparitions dans des séries T.V. comme « Walker, texas ranger » dans un épisode nommé : « the prodigal son »!!! Un titre prémonitoire… :cool:

  4. Un fait curieux sur les serial killers/ mais un fait malgré tout. Depuis que l’on sait compter ces choses là, on a dénombré en tout et pour tout et pour les siècles des siècles X serial killers femme (X étant un chiffre approximatif du à ma mémoire défaillante….j’ai envie de dire 18 mais je ne suis pas sur) alors qu’à tout moment il doit y en avoir au moins une cinquantaine hommes en activité, aux états unis.
    C’est perplexelant,
    tout de meme.

  5. (peut etre en fait les serial killers hommes tuent ils eux memes les serial killers femmes avant qu’elles aient eu le temps d’agir….c’est une hypothèse qu’on ne peut scientifiquement repousser)

  6. l’acteur de porno gay (que je ne connais pas nonon, j’ai fait une recherche sur yahoo) c’est Aidan Shawn avec un N à la fin !
    donc je confirme tu es toujours en mode blonde !

  7. Houlalala! Je constate enfin qu’y a pas que moi à se faire embrouiller par les (télé)films: en ce moment Josh Lyman (West Wing) et le Colonel Picard (qui porte la moustache) ont l’air d’être aux prises avec des méchants tueurs, ce qui est étonnant, puisque hier le même Josh était en train de se faire gueuler dessus par Martin Sheene dans le bureau ovale… Et tout à l’heure, ce n’était plus lui le président des US, mais un grand black (je me fais un épisode de 24 en dividi – à 1€ – dans mon bain tout les jours)… Au secours!

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages