Famille en vrille

Ce week-end c’était en famille, et ce n’était pas la joie. Je suis rentré chez pôpa et môman, et autant la dernière fois ça s’était bien passé, autant là on a frôlé la catastrophe. Mon père atteint des sommets de bizarrerie qui finissent par sérieusement m’inquiéter. Mes parents sont sensés quitter la baraque le 5 novembre (ils sont divorcés depuis quelques temps déjà, genre deux mois), et mon père (qui est fou depuis un certain temps, mais là ça se précise) a décidé de faire des travaux. Ouai, les travaux qu’il n’a pas fait en 20 ans, il se met à les faire aujourd’hui. Il a construit deux murs, drainé le bas du jardin, construit un abri de jardin etc. En outre, il ne veut pas s’occuper de déménager donc il a dit à ma mère qu’il ne voulait absolument rien dans la maison, il rachètera tout.

Et moi j’arrive pour essayer d’éviter que mon père ne pète complètement son dernier boulon, et aussi soulager ma mère qui ne sait plus comment le gérer. Mais comme je ne suis pas non plus un titan, et que je n’ai pas la vocation de sauver le monde, je ne veux pas non plus m’impliquer plus que je le dois en tant que leur fils (et pas leur psy). Donc la dernière facétie de mon papounet consiste à creuser un truc énorme pour refaire le filtre à sable de l’assainissement. Il est en train de se niquer le dos à refaire ce machin alors qu’il n’y est absolument pas tenu, et en plus il galère grave, mais ne demande de l’aide à personne. :help:

On a réussi à monter un stratagème en invitant un oncle à prendre le café dimanche qui, dans la confidence, a dit à mon père qu’il l’aiderait dès aujourd’hui (même contre son gré) avec d’autres beaux-frères. Ma mère est dans tous ses états, et moi, je m’inquiète de voir mon père ainsi, il ne sait même pas où il va habiter dans un mois. Terrible !

14 Commentaires

  1. Y’a pas à dire c’est rassurant. On peut péter un boulon a tous les âges.
    Hmmmm parfois les parents deviennent des enfant à qui l’ont doit dire ce qu’ils doivent faire. Mais engénéral on attend qu’ils soient très vieux, genre 80 ans pour leur dire. Là c’est un peu prématuré. Mais les changements qui surviennet dans la vie de ton père sont de nature à destabiliser. Il se réfugie dans les travaux qu’il devait remetrtre depuis longtemps… On trouve refuge où on peut.

  2. La folie est malheureusement héréditaire dans cette famille… déjà deux soeurs sur les six de mon père sont réellement diagnostiquées. Tous les enfants sont atteints en fait (8 mômes) et s’en sont plus moins bien tirés, mais mon père a l’air d’être simplement le prochain sur la liste. Disons qu’une forte propension à cela ajoutée à une enfance à la Zola, ça finit tôt ou tard par rejaillir.

    Mais bon, je tiens le cap. :petard:

  3. Lecapitan> Le pire c’est que ce n’est vraiment pas ça. Il fait tout ça pour les futur proprios, il a toujours été comme ça. Tout pour les autres, et rien pour lui (nous), et encore plus quand ce sont des gens complètement étrangers. Il est odieux et abject avec ma môman en plus. Pfff. Inextricable ce machin !
    :croa:

  4. Ne crois tu pas qu’il agit par peur de l’échéance? par peur de la fin? comme si faire tout ce qu’il n’a jamais fait aller obliger le temps a reculer ? ne crois tu pas qu’il essaye de nier l’évidence? le seul problème c qu on ne peut finalement nier l evidence que dans le reve ou la folie. Enfin je ne le connais pas, mais un divorce c’est certainement une claque, une perte, peu etre un miroir qu on n’assume pas.
    Tu es le fils et pas le psy, tu as bien raison, un support pas un sauveur, une aide pas un miracle.

    Bon courage.
    je sais meme pas si j ai le droit décrire ca.

  5. eh bin, matoo, pas drôle cette histoire, je te souhaite bon courage et je sais de quoi je parle, mes parents a 70 ans divorcent et ma mère
    n’a ps trouvé mieux depuis plusieurs années que de jouer la banquiere avec les organismes de credit !!!:-( Bonjour les dégats

  6. Je suis plutôt d’accord avec Charles, cela ressemble entre autre à une fuite très maladroite, mais ça a l’air bien plus compliqué. Ton père a l’air complètement perdu. Quelle pathologie guète ton paternel, si ce n’est pas indiscrêt ? Est-il suivi ? De toute façon, même s’il n’a aucune pathologie, que ce soit une déprime ou autre, il semble préférable qu’il voie quelqu’un, sinon pour l’aider, au moins pour le soulager, ce qui revient au même. Il est aussi évident que ce n’est pas ton rôle de le prendre en charge, mais tu peux peut-être l’orienter, si tu ne veux pas te sentir inactif. Prends de la distance, et surtout, préserve-toi ! Et puis il a l’air plutôt entouré, c’est un bon point, ne t’inquiète pas. Allez, moi aussi je t’envoie le mot d’ordre : bon courage, et continue de tenir le :petard:cap ! ;-)

  7. Dans ma famille on a une certaine concentration de gros problèmes psychologiques non résolus, pourtant à part moi personne n’a jamais vraiment fait le pas. On me répond que l' »on est pas fou »…
    Ca peut effrayer (ou vexer, ou les deux) de se faire suggérer d’aller voir un psy ; parfois un simple médecin généraliste (peut-être un médecin « de famille ») peut aider à commencer à débloquer des situations complexes…
    Courage.

  8. c’est un truc qui me fait vachement flipper ca, que mes parents puissent se séparer apres tant d’années de mariage… je n’arrive pas a m’imaginer que ca puisse etre possible… mais ca doit etre tout sauf facile. Toujours est-il que c’est la décision des parents, et qu’il faut etre là sans trop s’imiscer dans leur histoire.

  9. Attends mon gars, moi j’ai la palme de la catastrophe chez moi, père alzheimer a 60 piges avec une mère qui s’appretait tout juste a divorcer et qui de fait, se retrouve coincé en espérant secretement qu’il se perde un jour pres d’un ravin. Purs moments de bonheur en perspective. Qui dit mieux ? lol quand même passke bon.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages