Blog Story

J’avais lu avec attention la critique de Laurent (à qui j’ai aussi piqué l’image pour mon post… merci ;-)) lorsque le bouquin était sorti, et que ce dernier, l’ayant reçu des auteurs (Cyril Fievet et Emily Turrettini), l’avait alors plutôt encensé dans son blog. Je m’étais intérieurement un peu moqué du Capitaine qui me faisait penser, en parlant des caractéristiques de l’objet en lui même, à la publicité pour la FNAC qu’on voit dans les salles de ciné où l’on refourgue un bouquin au télé-achat, comme Lova Moor a refilé à ma mère son Sport-Elec.

Mais je dois me rentre à l’évidence, quand j’ai reçu le bouquin récemment, j’ai adoré le format, la maquette, le papier, et l’aspect du livre en lui-même. Donc je ne peux qu’appuyer les élogieux commentaires de Laurent sur la forme. Le bouquin est un beau bouquin !

Sur le fond, j’ai beau chercher, mais je n’arrive pas à trouver un défaut à ce machin. Et pourtant, je m’attendais à m’esclaffer devant des contresens ou bien des inepties de chercheurs en sociologies qui se touchent le clito de la tête, ou au moins de longues digressions indigestes qu’on trouve dans ce genre d’ouvrages thématiques (où même en tant que blogueur, je n’aurais pas compris le fin mot) , ou je ne sais pas… de savants plans marketing concernant le blogging !

Au contraire, il s’agit d’un travail de recherches et de collecte d’informations hallucinant, accompagné de textes autant informatifs, clairs, didactiques et bien écrits. Mais surtout, chose incroyable à mon avis, ils parlent vraiment de TOUT. Alors il faut évidemment mettre à bémol à mes délires structurés puisque je ne suis qu’une crotte de mouche à l’échelle de ce qui est décrit. Aussi il manque certainement des choses, et des spécialistes trouveront certainement à y redire. Mais même les crottes de mouche sont évoquées !!!

On trouve donc une description exhaustive de ce que sont les blogs, de qui blogue, pourquoi et comment. On apprend comment tout cela est né, qui en ont été les pionniers, instigateurs et à présent les démiurges virtuels. Or, je ne connaissais pas grand chose sur la communauté bloguienne officielle, la blogeoisie au niveau mondial. Eh bien, après avoir lu ce bouquin, on perçoit sa manie et manière de bloguer avec une acuité toute différente.

J’ai été ébahi de l’habilité avec laquelle ce phénomène a été présenté par ses auteurs, avec tellement d’humilité et de recul. On sent que ce sont des pros du blog qui ont du être complètement submergés par l’info pour écrire cette référence. En même temps, ils y développent un sens critique aiguë et intelligent, tout en instillant en filigrane leur propre amour du blog.

Y’en a même une tranche sur les pédéblogueurs (ouaiiiii nous les copines !), et là encore, c’est une réflexion juste et posée. Bref, je suis sur le cul.

Bon allez, j’avoue… je l’ai acheté parce que Sophie m’a dit que j’étais cité dedans. Et en fait, c’est la copie d’un commentaire que j’avais laissé sur pointblog.com que j’avais complètement oublié. L’auteur y parlait déjà du bouquin et proposait d’y inclure des « paroles de blogueurs ». (Donc ils étaient un peu obligés :mrgreen:)

Donc j’ai eu la surprise de lire un extrait de Matoo mais pas du MatooBlog, et à la question : « Pourquoi bloguez-vous ? », j’avais essayé de répondre avec le plus de concision possible (exercice acrobatique pour moi). Cela donne :

– par narcissisme éhonté
– par passion de l’écriture, et ce moyen d’être lu tout en restant à sa place et sans jouer ni les écrivains, ni les journalistes, juste les scribes du quotidien
– par adhésion à une communauté de plus (élitisme de bas étage)

Cela reste plutôt vrai.

Cyril Fievet et Emily Turrettini - Blog Story

5 Commentaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages