Branle-bas de combat

Je viens de lire ce troublant post d’Elrond (attention pas lisible avec IE, le blog d’Elrond n’est pas compatible avec). Il répond à un questionnaire tout à fait fourni et précis sur ce sujet si tabou et dont toute la terre est si curieuse : la masturbation.

Elrond l’onaniste nous apprend alors quand, comment, combien de fois, de temps, avec quoi il se tripote le machin ! Et c’est une étrange sensation que me donne la lecture de ce banal questionnaire… entre gêne et excitation. L’embarras vient certainement du fait que moi-même je ne pourrais pas me livrer comme cela. Et pourtant, je suis un grand bonhomme pas vraiment pudique à ce niveau, mais lorsque je me suis dit « tiens si j’y répondais à mon tour ? », eh bien je n’avais pas du tout envie de rendre compte « publiquement » de cela.

Toutefois, je suis un branleur comme un autre, et j’aime beaucoup cela. :mrgreen: Quoique la dernière fois que j’en ai parlé je me souviens que c’était à table un midi avec mes collègues. On avait évoqué les films pornos et je disais que c’était bon dix minutes le temps de se branler mais que sinon c’était irregardable. J’avais alors eu les regards étonnés et circonspects de mes collègues nanas, tandis que les mecs regardaient leurs assiettes et toussotaient innocemment. Et puis, on a vite changé de sujet, et j’avais dit : « Ah bon mais la branlette ça vous gêne ? » en rigolant.

Il faut dire que la masturbation est tout de même une activité dont on a jamais entendu parler (ou alors dans des plaisanteries verbales) avant de l’expérimenter. Ce n’est pas le genre de trucs dont on parle avec ses parents, et pas vraiment non plus avec ses potes (et encore moins copines). Et aujourd’hui, on sait bien qu’on ne doit pas en avoir honte, et que tout le monde la pratique. Malgré tout, c’est encore un bon gros tabou de société.

Alors qui répondra ? Hein qui ?? :langue:

32 Commentaires

  1. Ben t’as pas les bonnes copines et puis c’est tout ! :ben: de mon côté, j’ai accompagné A. dans un sex-shop de luxe à Bruxelles, (on est passé devant, hein, on n’y est pas allés juste pour ça!) et elle m’a fait toucher ses godes préférés, et s’est même offert un canard vibro, qu’on s’est dépéchés d’appeler « Rocco le vibro ». :love: Rocco est exposé dans sa bibliothèque, il passe inaperçu au milieu de sa collection de canards « normaux » :petard:

  2. Bon, Matoo, visiblement être linké par toi est le rêve de tout blogger.. (Pour ceux qui n’ont pas suivi: http://www.alcandre.net/index.php?p=29 ) (« Beurk les filles » : c’est noté, et je n’oublie rien).

    Le plus drôle dans les réponses d’Elrond, c’est qu’il paraît considérer le branlage comme le principal et la baise comme le « substitut »… Well, well.
    Est-ce que c’est un tabou? J’ai trop vu de mecs se branler un peu n’importe où (quai de RER, toilettes de train, rives de la Loire, pont sur la route, etc) que je n’y pense même pas: par défaut, je suppose que tous les mecs se branlent.
    Et moi? J’ai commencé par ça avec des SAS, Elrond m’a rappelé l’internat dans la chambre à 3 où le jeu consistait à mener l’opération à terme sous les draps sans le moindre bruit. Mais depuis que j’ai découvert le live… abandonné le substitut

  3. c marrant moi la branlette j’ai jamais aimé quand j’etais ado, bon ok a l’epoque je sortais avec une fille nympho, puis avec des gars nymphos, pour decouvrir les joies de la branlette assez tard mais maintenant c ma main qui est nympho :langue:

  4. A lire les quelques personnes qui ont répondu à ce questionnaire, je constate que les mains droites sont très largement favorisées. J’en déduis que peu de gens connaissent le très judicieux conseil que mon père me donna un jour : quand on est droitier, il faut se branler de la main gauche, comme ça on a l’impression que c’est une main étrangère. Manque de chance, moi je suis ambidextre…

  5. Qui ? Quête !

    (désolé…)

    Boarf, de toute manière, j’ai déjà commencé à en parler moi aussi : ma première masturbation.
    http://www.u-blog.net/urobore/note/46
    C’était terrible, quand même, moi, je trouve…

    Ca me fait penser qu’il faudra que je révèle enfin qu’est-ce que c’était que les « cours de bandage »… Allez, je vais écrire ça bientôt, en hommage à Matoo et à ses petites hontes mignonettes ! :langue:

  6. Bon, j’espère que je vais ENFIN arriver à mettre un commentaire ici! (merci pour les indications). Donc, je voulais dire qu’il y a masturbation et masturbation: une masturbation automatique de défoulement (un peu honteuse) et une pratique sexuelle solitaire qui est aussi un vrai art (et ça, c’est pas honteux du tout, puisque c’est un art). voilà.

  7. Sur la masturbation :
    BEJIN, André, 1993 « La masturbation féminine : un exemple d’estimation et d’analyse de sous-déclaration d’une pratique », Population, 5, 1437-1450
    LAQUEUR, Thomas, 2002, Solitary Sex, New York, Zone Books (Traduction française en 2004 chez Gallimard)

  8. je suis une fille, je ne suis pas nymphomane, ni obsédée
    (enfin si mais « normalement obsédée ;-) ) et j’avais lu:book: il y a longtemps
    dans une espèce d’étude sur la question que les filles « découvraient »
    vraiment la masturbation avec l’âge alors que pour les garçons se serait le contraire,
    ils pratiqueraient beaucoup jeunes, puis de moins en moins.
    Etant hétéro, j’en ai toujours discuté avec mes hommes et ça c’est avéré totalement faux,
    j’en conclue peut-être hâtivement, que le sujet devient tabou chez les hommes avec l’âge,
    alors que les femmes, qui découvrent leur corps au fil du temps (oui messieurs il semble
    que chez nous le mécanisme soit plus complexe:langue:), en parlent aussi plus
    librement(du sexe en général, cf: sex and the city) .
    les hommes ont peut-être peur, en disant qu’ils se masturbent, que l’on pense qu’ils
    n’ont pas de partenaire(s) ou qu’il ne prennent pas leur pied avec lui (elle).
    :blah:
    sinon, j’en parle très librement et je sens toujours que je gène les gens,
    mais il ne faut pas aborder des sujets :censure: si on assume pas la discussion après.
    A part ça, cette pratique est excellente pour la santé morale et physique.
    voilà qui est dit.:gene:
    sinon matoo je lis ton blog de puis un moment déjà mais j’ai jamais osé poster pour dire:
    continue, j adooore:love:

  9. Et la masturbation quand on est encore en couple c autorié ou shoking ?
    Et ca c’est que le début de la premiere question….
    Passke bon, c grave docteur ? faut se branler en pensant à l’autre ou on peut
    fantasmer sur d’autres ou on ira en enfer dans ce cas ? :shock:

  10. Mais clair ! A force, Tatou, elle va bien finir par tomber, toute sclérosée… :mrgreen:

    Et puis, « la fille », c’est bien une fille ! :blah: Et vas-y que ca parle, et vas-y… lol

    Pour ma part, je n’ai jamais eu de souci pour aborder le sujet, avec mes mecs ou avec les « autres », comme avec les filles, hétérotes ou gougnottes. Et en réalité, le meilleur moment, c’est la fin de repas, tout le monde est torché, tu sors la question de façon totalement inopinée et les réponses fusent, les confidences et les rires, tout vient en même temps. :petard:

    Pour le reste, je crois qu’on a tous dépassé aujourd’hui, enfin pour ma génération, le stade de la découverte sexuelle et c’est justement pour cette raison que le tabou tombe plus facilement. On n’a plus rien à cacher, ni à prouver, ni à nous, ni aux autres.
    Mais c’est vrai, je reconnais que pour les filles, la chose reste encore assez intime. Question d’intériorisation peut être… ;-)

    PS : Tant pis pour IE, tant pis pour Elrond, je ne saurais pas s’il se paluche ou pas. En même temps, on s’en branle. :salut: (<-- et sa main droite, elle est où ?)

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages