Esgourdez rien qu’un instant…

…la goualante du pauvre Matoo ! :mrgreen:

Hier donc, j’étais un peu down et forcément dans ces cas-là, je sors la playlist de la mort et j’écoute du Radiohead, du Massive Attack, Morcheeba, Portishead pour bien me mettre dans un état proche de l’Ohio avec mes états d’âmes (Eric). Et je me suis dit, tiens si je prenais le temps de sélectionner de quoi faire une p’tite radioblog.

Et là, gros dilemme évidemment. Me viennent immédiatement les chansons les plus belles de l’univers… donc Björk, Portishead, Placebo, Radiohead… et puis je pense aussi à quelques standards qui me tiennent à coeur, qui résonnent en moi pour une raison ou une autre. Et là en fait, j’ai du élaguer et élaguer, mais je me retrouve tout de même avec un sacré patchwork qui reflète bien l’éclectisme de mes goûts musicaux. Car je ne pouvais pas zapper Luz Casal, tout comme Luis Prima ou Nina Simone. Ah et puis c’te thème de Donnie Darko qui me fait dresser les poils des bras, ou bien cette fabuleuse chanson de Joe Feliciano (My life is empty without you).

Mais ensuite, comment caser là-dedans les autres trucs que j’aime ? En chanson française par exemple ? Comment faire une liste de mes chansons fétiches sans Vive la fête, la Grande Sophie, Brel et d’autres que j’ai zappés : Piaf, Reggiani, Thiéfaine, Brigitte Fontaine… Donc j’ai composé avec, encore une fois, les quelques morceaux qui comptent dans des registres très différents. Et je n’ai même pas honte d’avoir Dion et Mauranne dans cette liste avec leur incroyable interprétation de Brel : « Quand on a que l’amour ». Une pincée d’années 80 avec ce qu’on a fait de très bien aussi à cette époque : « Soleil d’hiver » de Niagara.

Ah là là là là, mais que pourrais-je bien faire de Maria Callas, de Laurent Garnier et de Felix Da Housecat ???? Rhaaaa et Philip Glass évidemment !?

Enfin voilà, tout ça s’est résolu avec plus ou moins de bonheur par trois radios :

The UltiMatoo selection : des trucs qui me remuent gravement les méninges de la tête, du bide et du coeur.
UltiMatoo Selection

The French Matooch : des trucs en français, et vachement bien selon mon goût à moi que j’ai.
The French Matooch

MatooNawak : Mélanges improbables entre immortels classiques, merveilles électroniques, fusions musicales et délires auditifs.
MatooNawak

(Je suis nul, je n’ai pas réussi à faire des pop-up :hum:)

Surtout, ne faites pas l’impasse sur le troisième morceaux : Pussy Tourette « I think he’s gay », y’a pas plus queer au monde !

Et en bonus, en hommage à ces oufs de l’émission radiophonique « Pouf pouf, parlez-vous pédé ? », un extrait d’une émission de France Culture d’il y a quelques années (Février 1998 si ma mémoire ne me trompe pas). Oui je suis certainement un des êtres bizarres qui peuplent cette planète et qui écoutent France Culture, et en particulier, j’aimais beaucoup à cette époque « Les nuits magnétiques ». Cette émission géniale (qui n’existe plus) évoquait les sujets les plus disparates, et j’aimais me pelotonner dans mon lit dans le noir, et écouter ces voix maladroites (France Culture n’a jamais joué sur la forme… ça c’est clair) qui dissertaient sur les moeurs des pâtissiers de La Rochelle en 1266 ou bien sur la fréquence de changement de sexe des grenouilles arboricoles du Zimbabwe (en passant par les Paysans de l’an Mil au lac de Paladru).

Or un soir, j’entends des bruits de chaînes et un drôle de jingle genre « visite des bas-fonds » et l’annonce : « Ce soir les nuits magnétiques explorent l’univers du sexe hard gay ». Je sursaute dans mon pieu, j’allume la lumière, je monte le son et j’écoute avidement. C’est génial d’entendre les voix des participants très sérieuses et posées, qui ont un vrai recul et une philosophie tout à fait intéressante, mais surtout le présentateur qui est toujours le même, et traite les sujets avec un professionnalisme identique et un flegme dingue. Au bout de quelques minutes, j’ai mis une cassette et j’ai enregistré ce que vous pouvez aujourd’hui écouter. Malheureusement, il n’y a pas la partie « live » en direct du QG où une lesbienne témoigne de son assuétude à fister les homos « tu comprends lorsque je sens son coeur en ayant la main dans son cul, c’est une sensation génial de domination et en même temps l’autre il se tortille de plaisir ! ».
[A écouter dans la MatooNawak radio en dernier morceau…]

Et les discours des gens ne sont vraiment pas idiots. Vous pouvez attendre tout ce que vous voulez d’une PinkTV, mais il n’y a que France Culture pour faire ça avec autant de probité et de qualité. ;-)

Et le tout servi avec des fonds Matoo© inédits !! Chouettes nan ? :mrgreen:

43 Commentaires

  1. Allez, juste pour toi ma plus belle de Portishead!

    How can I forget you
    Disregard how I feel
    Silently listen
    To the words I can’t see

    As long as I have tried
    As low as I can be
    I will never resign myself
    From a trilight sea

    Why should I forgive you
    After all that I’ve seen
    Quietly whisper
    When my heart wants to scream

    But as long as I have tried
    And as low as I can be
    I will never resign myself
    From a trilight sleep

    There’s no time to rest
    Or to reconsider
    For this cruel unsafe
    Won’t conseive

    For as long as I have tried
    And as low as I can be
    I will never resign myself
    From a trilight sea

  2. c’est donc le moment de créer une catégorie pour tes posts musicaux…
    « tu matoo donné, tu matoo repris »
    « amatoo et mariam »
    « matootoo pour ma cherie ma cherie »
    amatoor
    amatooé
    matoornante :mrgreen:

  3. Que de la bonne zik…Décidément Matoo,tu es un etre exquis plein de bon gout…(j’arrete là sinon on va me traiter de fayot).Seul bémol:pour barbara,tu aurais pu choisir autre chose que »l’aigle noir »,genre « le mal de vivre »,c’est à pleurer tellement c’est beau et triste…C’est vrai que la BO de « donnie darko » est excellente,tu pourrais aussi penser à celle de « requiem for a dream ».

    ‘Fin bref,c’est ‘achement bien,continue:salut:

  4. Excellente séléction… Enfin pour le Barbara t’aurais quand même pu trouver mieux que :croa: non ? La pauvre femme elle a fait des morceaux magnifique et on ressort toujours le même du placard…

  5. Merde, un mec avec qui je suis quasiment branché à 98 % question musique… Manque du blues du Delta et des Negro SpiritualS. Voire du Bowie before 1981… Ai échoué à te compresser et télécharger deux trois trouvailles intimes… Je te conseille donc le « Precious Lord (Take my hand) » De Thomas Dorsey, interprété par Marion Williams & the Gospel Caravan (malgré une intro de l’auteur assez criticable…), dont Aretha Franklin (avec son pasteur de father) a édité une version inoubliablement viscérale en 1955. Quant à Bowie, une version anglaise très Green Sleeve Shakespearienne traduite par Mort shuman himself ainsi qu’un « Heroes » (Bowie) version allemande (« Helden ») restent à découvrir. Mais le top mysterious se cache dans le « Chuncho (the forest creatures) » d’Yma Summac. Mais si tu parviens à me guider sur mon adresse perso, peut-être te chargerais-je mes sons persos. Pour P. Glass, je recherche un album, « Different trains », florilège de compositeurs américains sur le thème de la balade ferrovière, cd dont j’ai dû m’amputer un jour de misère (ben oui, ça arrive…). Pour finir, je dois fortement conseiller the last song of acte 3 of « der rosen kavalier » de R. Strauss.
    Bon, mais pour mon enterrement j’ai encore un faible pour la B.O. de Chihiro.
    Au fait, Matoo, il se trouve que mon mari bossa pour France Bleu Alsace 5 ans durant… Jolie référence, non ?

  6. Pour commencer, un gros poutoune pour te remercier de ces trois, et non pas une, non pas deux, mais bien trois radios-blogs.
    Merci de m’avoir fait découvrir Donnie Darko, c’est superbe.
    Merci pour la version très divas lyriques de Mauranne et de Dion, quand j’ai la chair de poule c’est que c’est du bon.
    Merci pour Barbara, mais bon quand même il y en avait d’autres que tu aurais pu choisir…
    Grand merci pour les deux airs de Callas, le lyricoman que je suis est gâté – au fait, tu sais peut-être qu’il n’existe une version de l’air de Carmen, filmé lors d’un concert de Callas, si tu ne connais pas fais-moi signe je te montrerai.
    Merci aussi pour le Philipp Glass.
    Merci hilare pour Pussy Tourette, so so funny.

  7. Evidemment, je me precipite sur le MatooNawak et plus precisement Philip Glass. Et la, horreur, deception : ce « Metamorphosis II » correspond quasiment note pour note a sa BO pour « The Hours »!!!
    D’ou ma question : de quand datent ces « Metamorphosis »??
    Et puis pour Barbara, change rien pour l’instant. En tant qu’expatrie, quelques grands morceaux si connus me font le plus grand bien.

    Et j’adore : I think he’s gay… et puis Callas, et puis…. OK, j’arrete!

  8. un grand bravo à toi Matoo !
    decidemment, rien ne t’arrête ! après un blog, après la radio, une émission Matoo, en direct de son appart’ ! tu arranges l’une des pièces en studio, en plus tu as déjà le matériel à disposition je suis sûr…
    bon, tu nous tiens au courant ;-) à quand le lancement de la Matoo TV ? :cool:

  9. Vilain !! j avais oublié à quel point pouvait être déprimante la chanson de la B.O. de Donnie Darko …
    Moi dans le style noir mais pas tout à fait : PJ Harvey ^^

  10. Ah nan mais Archive et PJ Harvey j’adore, les beattles aussi évidemment ! Et puis y’a aussi Tindersticks, the aloof, Thievery Corporation, Troublemakers, Spain, Sonic Youth walalala y’a plein de choses que j’aime ! :-)

  11. En parlant de “Matoo” suivi d’un ® ou d’un ©, on en apprend tous les jours… et notamment sur le site http://www. matoo .com/

    “MATOO® en quelques mots :

    MATOO® est un nouveau tapis de souris ergonomique fabriqué et distribué par la société BRAMS.

    Bien plus qu’un tapis de souris, MATOO® est un repose bras qui s’adapte instantanément à la plupart des bureaux et les transforme en mobilier ergonomique.

    Grâce à MATOO®, vous pouvez travailler dans un confort optimal. Aussi, il prévient et réduit les maux liés au syndrome du canal carpien ou « syndrome de la souris » (mal au bras, mal au dos, mal au cou, tendinites, etc…).

    En bref, travailler devient un plaisir…”

    Pour ma part, je retiendrai que, désormais, “grâce à MATOO®, vous pouvez travailler dans un confort optimal.” !!!

    Merci Matoo… Fini le mal de cou… ;-) … J’ai dit de cou !

  12. Elle est nulle cette radio, y’a même pas « Big Bisous » de Carlos, vraiment une faute de gout!!!

    « The radio, still playing our song
    You got me jumping like a cat on the wall

    TURN UP THE RADIO »;-)

  13. c’est donc ça ce passage de France Culture dont tu m’avais parlé! C’est plutôt bien ouais. Bon, ils s’enmellent, bafouillent et se répètent mais ils disent pas que des conneries.

    [sinon heu, c’est clair que t’attires tous les lèches couilles du monde Mat, c’est hallucinant :eek: t’aurais pu faire une radio Cher et Georges Michael que t’aurais eu des « oh quel goût Matoo! quel goût! » :langue:]

  14. Jeff > Flûtre, je compatis justement mettre Karen Cheryl dans ma prochaine radio-blog ^^ (« Les nouveaux romantiques » « Les années de lycée-hé-hé », toussa, toussa).
    Tant pis. Je me contenterai de son roman-photo :mrgreen:

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages