Monte là-dessus, tu verras Cassis

Lu dans un mail d’un collègue un peu fâché avec le français :

Ohé, ce projet là vous n’allez pas me le mettre aux calanques grecques !

J’ai ri.

Beaucoup.

;-)

27 Commentaires

  1. ah, j’ai oublie, histoire de relancer le debat, calandes ou calendes??? de nombreux quotidiens francophones utilisent les 2, c’est selon… les confreres belges calandes, les confrere du continent africain calendes… bon, je jette l’eponge.:joker:

    Nobu.

  2. Euh, vu que ce blog est lu par des hordes de momossessuels assoiffés de sexe (du matoo), j’abuse de cette tribune pour vous inciter a lire l’article de Libé sur la désensibilisation des séronegs (oui oui il en reste quelques uns à Paris) à l’égard de la prévention. Un article salutaire, d’un papier qui a un peu plus de distance finalement, qu’une feuille de choux identifié pd (tetu, sites d’info gay online etc.).

    Hum. Désolé d’abuser de cet espace. :censure:

  3. Ah bon y’a eu « gouration » comme disait un de mes illustres administrateurs passés ? Le même parlait aussi d' »aberrance », je trouvais ça beau. La gangue française est pleine de chausse-pieds !!!:rigole:

  4. D’accord : il ne faurait que ces petits moments de dérapage finalement poétique ne colorent de mépris nos sourires en coin. Néologismes & o.g.m. linguistiques sont au fond de bonne aloi, beaucoup de nos locutions bienséantes proviennent de confusions passées : ça ne me gêne pas d’écrire « p.d. comme un phoque », au lieu de « foc », voile traître qui a tapé la nuque de plus d’un matelot inattentif…

  5. la version anglaise est aussi bonne que la française, pas de souci. en revanche le phoque n’a rien à voir, c’est sûr.
    quant au foc, il en prend autant qu’il en donne …

  6. BOn mais sinon j’avoue que jusqu’à l’année dernière, j’écrivais « aller à vollo » car je pensais que c’était une expression italienne pour dire « partir en couilles ». :-)
    Et puis j’ai découvert que c’était « aller à vau l’eau ».
    :boulet:

  7. ma mere anglaise disait qu’elle se sentait « fraiche comme un lardon » au lieu de gardon le poisson comme quoi on trouve tjrs pire que soi :eek:

  8. hum…ça va sûrement vous faire sourir, mais je n’ai pas reçu le même son de cloche concernant « pd comme un phoque »… on m’a dit (je suis d’une naïveté peut-être…) que l’on disait pd comme un phoque en référence aux pratiques homosexuelles des phoques, qui comme certaines espèces de singes ont tendance à régler leurs conflits sociaux par le sexe (c’est sérieux !) Après tout, après une bonne dispute, ne faisons-nous pas pareil qu’eux, nous humains ?:langue:

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages