Iron and Silk

Voilà une première pour mon blog, j’ai relu un bouquin que j’avais déjà évoqué au tout début de mon blog (le trentième post, en avril 2003). C’est trop marrant de voir le changement entre les premiers posts et maintenant. De plus, j’avais aussi évoqué ce livre comme un roman auquel je suis particulièrement attaché même si c’est un petit bouquin insignifiant. C’était un post où je m’inquiétais justement de ces ouvrages épuisés et non réédités qui se perdaient alors dans les limbes. J’avais prêté à je ne sais qui la version française de ce livre, et on ne me l’a jamais rendu, donc je l’ai finalement dégoté en anglais. Et je le connais tellement par coeur en français que c’est finalement assez simple à lire en VO.

A la base, j’avais découvert ce roman par son film éponyme, et j’avais tellement été emballé que j’avais acheté le bouquin. Ce dernier est devenu une habitude de lecture annuelle, une lecture à laquelle je prends toujours autant de plaisir, un peu comme je lis régulièrement avec délectation : « La conjuration des imbéciles », « De chair et de sang », « L’agneau carnivore » ou « Avicenne ou la route d’Ispahan ».

Mark Salzman a raconté ses deux années en Chine de 1982 à 1984 où il a enseigné l’anglais dans une université de médecine. Il évoque donc par des saynètes assez courtes et percutantes ses expériences avec une République Populaire de Chine qui commence tout juste à s’ouvrir aux USA, et à s’émanciper de l’URSS. Salzman est un passionné culture asiatique depuis gamin, il a appris les langues chinoises, l’écriture, la culture et les arts martiaux. Il part en Chine et promène son regard occidental, mais avec beaucoup d’humour, de dérision, (de patience,) d’affection et d’intelligence. Cela donne des récits très attendrissants et parfois comiques sur un peuple tellement différent, à la culture millénaire et aux curieuses moeurs entre bureaucratie toute communiste (et libertés tronquées) et grand sens de la famille, des traditions (ancestrales) et des arts (tout aussi ancestraux).

Il rencontre notamment un grand maître des arts martiaux qui l’entraînent pendant deux ans, chose unique pour l’époque. Ce maître, Pan Qinfu, était connu pour avoir combattu dans les plus grands films d’arts martiaux et il a joué son propre rôle (comme Mark Salzam) dans le film. Il rencontre aussi pas mal de maîtres de kung-fu de différentes disciplines qui lui enseignent de la calligraphie traditionnelle au tai-chi. Ce n’est vraiment pas un bouquin qui paye de mine, mais il me fait m’évader au bout de quelques pages, et je passe quelques jours comme dans un rêve. Ces chinoiseries sont un vrai régal de drôlerie, d’exotisme et de charme.

Iron and Silk - Mark Salzman

5 Commentaires

  1. Éponyme adj.
    Se dit des divinités, des héros auxquels on attribuait la fondation d’une cité, et qui lui donnaient leur nom. Se dit en littérature d’une personne ou d’une chose qui donne son nom à l’oeuvre. Ex: Madame Bovary est l’héroïne du roman éponyme (= qui porte le nom de cette personne) de Gustave Flaubert.

    C’était juste pour dire que le film avait le même nom que le roman. Je sais que ce n’est pas stricto sensu la définition, mais ça me paraissait pas complètement inepte.

    Je sais que je fais des fautes, et que je ne devrais peut-être pas toujours employer des mots que je ne connais pas, et j’aime bien améliorer mes posts (notamment lorsque je reçois certaines remarques par mail). Mais vous ne trouvez pas que vous manquez un peu d’indulgence parfois ?

    Tu crois pas que tu pouvais me dire cela avec un peu plus de tact et de gentillesse ? Suis-je vraiment un tel connard ?

  2. bonjour, je voulais savoir ou etait il possible d’obtenir ce DVD…je le recherche depuis quelques mois mais c’est
    toujours sans succes!!!

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages