Ferrosynchronisme

J’ai rencontré mon amie Virginie au lycée, il y a (putain) donc dix ans, et dès lors nous sommes devenus très proches. Les amis, comme les amours, sont parfois rapprochés par des points communs ou au contraire des divergences. Avec Virginie nous avons rapidement trouvé une connivence intellectuelle et amicale, malgré des caractères très différents, mais surtout nous avons un « référentiel » commun qui est un véritable catalyseur de bonne entente. En effet, nous venons d’une ville voisine, d’une famille dont le profil est relativement similaire à la fois en culture, en rites, en relationnel, nous partageons beaucoup de valeurs communes en ayant des mêmes racines. Cela fait que nous nous comprenons très souvent à demi-mot et que la communication entre nous a toujours été claire et saine.

En ce moment, nous sommes particulièrement sur la même longueur d’onde. Nous avons commencé par nous dégoter un petit-ami le même jour, et voilà que mon portable sonne dans le RER cette après-midi, alors que je rentrais sur Paris.

Moi : Allo, salut Virginie !
Elle : Salut Mathieu. Ca va ?
Moi : Ouai impec, je rentre sur Paris là, je suis dans le RER.
Elle : Ah bon ? Mais moi aussi je suis dans le RER, et je rentre sur Paris.
Moi : Mais t’es où ? Mon train repart de Cergy-Neuville là.
Elle : Ah oui eh bien le mien aussi.
Moi : On descend à la prochaine alors, et on se retrouve ?
Elle : Ok, à tout de suite.

Moi qui regrettait de n’avoir eu le temps de la voir pendant ces quelques jours avant qu’elle ne rentre sur Montpellier, j’ai eu une sacrée chance ! Du coup, nous nous sommes installés ensemble et avons papoté pendant tout le trajet. Et opportunité supplémentaire, son nouveau petit copain, Benoît, l’attendait à Châtelet, ainsi j’ai pu voir le bellâtre qui a volé le coeur de ma copine.

Je vois débarquer sur le quai des Halles un grand gaillard d’un mètre quatre-vingt dix avec le sourire émail-diamant et une gueule à tomber. Waowww. Putain elle se tape une bombe la Virginie ! Je suis trop content pour elle, c’est évidemment seulement un bon début pour le moment, mais ce qu’elle m’a raconté de lui me fait dire qu’il y a tous les ingrédients pour que ça fonctionne vraiment bien entre eux.

Et puis, je suis rentré tranquilou chez moi… petite soirée en solo, bien posé dans mon appartement avec le chauffage à donf… les blogs à rattraper, le MSN qui chauffe et moi qui tape, tape, tape sur Word pour ça ou autre chose. ;-)

Virginie et Matoo par Phil :

Matoo et Virginie

8 Commentaires

  1. Je continue à voir une petite dizaine de mes potes de seconde (putain 18 ans …) et certaines choses se faisaient en parallèle. Etudes, voyages, diplomes, couples, jusqu’à l’achat d’appart… Puis le bébé arrivant… euh, j’ai pris un chat moi ;)

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages