Cas d’école

Ce soir, j’ai passé la soirée trankilou chez oime avec Diegito. On est tombé sur « Cas d’Ecole », une émission de France 5, et pensant zapper rapidement, on a finalement tout maté ! C’est présenté par Françoise Laborde. Non pas Catherine Laborde, dont les célèbres trophées éponymes ont été récemment attribués, mais sa frangine Françoise qui est un peu plus établie à la télévision, enfin disons qu’elle a dépassé le stade de la météo sur la une. :mrgreen:

Elle présente donc une émission sur France 5 qui s’adresse aux ados et à leurs parents, et qui traite des problèmes de d’jeuns et surtout des complexes rapports géniteurs/progénitures. Il y a des reportages avec des témoins sur le plateau, et un psy évidemment pour donner quelques pistes de réflexions. Ce soir, on a vu deux reportages, l’un sur les couples d’adolescents et la manière dont les parents le gèrent. C’est marrant de voir les différentes typologies dans ce domaine. On a d’un côté le père jaloux qui somatise à mort à l’aidée d’imaginer sa fille en train de coucher avec un garçon, et d’un autre côté la mère complice qui veut bien que le couple dorme chez eux. C’était surtout drôle de voir les deux parties défendre leurs points de vue en pensant que certaines valeurs se justifiaient d’elles-mêmes, tandis que le psy expliquait que les deux visions avaient bien des défauts… le père qui n’accepte pas que l’oiseau quitte le nid et tâtonne, la mère qui est trop proche de ses enfants et trop intime avec.

Ce qui est agréable c’est que les invités étaient des gens très simples et très intelligents, avec beaucoup de recul et de circonspection quant à leurs valeurs et agissements. Ce n’était pas du Delarue de base qui flirte parfois avec du « C’est mon choix », mais des prises de parole sensibles et sensées.

Et puis, ô surprise, le reportage suivant traite de l’homosexualité. On y voit l’exemple d’un petit mec de 21 ans, Timothée, qui raconte avec ses mots comment c’est de vivre cette différence quand on vient de province, et qu’on ne sait comment le dire à ses parents. On le voit ensuite avec son copain, et ils sont vraiment chous. Un peu à la « Beautiful Thing », on a enfin une interview d’un pédé banal et plutôt sympathique du coup. Le mec n’est pas spécialement beau, ni Marais mais très pédé quand même, et il s’exprime avec une candeur qui fait du bien. La personne invitée était une maman qui a un fils homo et une fille goudou, donc la totale, et qui expliquait très bien la manière dont elle avait culpabilisé, avant d’être rassurée sur le fait que ses enfants étaient heureux et épanouis. Ce n’était pas une mère exemplaire, mais une personne encore une fois intelligente et réfléchie, qui avait contacté une association pour mieux comprendre ce qui lui arrivait, qui ne s’est pas buttée et dont on envie le flegme.

Pour clore le tout, voilà qu’on fait un point sur les… BLOGS ! Eh oui, ils sont partout. Ils sont donc revenus sur le phénomène en deux minutes trente, simplement pour en rappeler la définition, et pour expliquer que les jeunes s’engouffrent tout naturellement dedans. Françoise Laborde a alors eu un mot intéressant, puisqu’elle a évoqué des jeunes qui confiaient leurs états d’âmes et même, on l’a vu récemment, des tentatives de suicide. Elle a tout de suite ajouté que le suicide n’avait rien à voir avec le média internet, mais que c’était simplement le moyen d’expression qui changeait la manière de répandre l’information.

Wow. 52 minutes comme ça à la télévision, c’est un vrai bonheur de se rendre compte que la télé c’est aussi cela. Vive France5 !

13 Commentaires

  1. Mince, mes parents ont raté deux reportages qui auraient pu être intéressants pour eux :mrgreen: Je ne suis plus un ado depuis longtemps, mais avec le peu que tu as dit du premier reportage, j’ai reconnu mes deux parents dans « le père » et avec le second ils auraient pu avoir des pistes pour arrêter de culpabiliser et de se faire des films sur mon existence somme toute banale et épanouie…

    Bon we à tous :salut:

  2. Cette émission repasse le samedi matin pour ceux qui n’ont ni le câble, ni le satellite…il y a quelques mois, je l’ai moi aussi découvert par hasard en attendant l’émission de déco qui suit … le sujet de l’époque était les premiers émois…avec un sujet sur les garçons…sensibles !!

  3. :salut: moi aussi j’ai pris l’habitude de regarder cette émission , dans la série de géniales présentations du samedi matin , sur france 5 . j’apprécie le fait qu’ils choisissent des invités  » dans la moyenne  » , c’est tellement reposant par rapport au drame permanent de certains ou a l’élitisme blasé d’autres .
    par contre j’ai pu regretter quelquefois une trop grande volonté de diversifier les sujets qui mène a un survolage . meme si le survolage est toujours fait avec art comme avec les blogs , on aimerait parfois en savoir plus :-)

  4. Un des avantages de vivre à l’étranger, c’est que TV5 passe ce genre d’émissions (en gros toutes les bonnes émissions de France Télévision, des chaines publiques belges, québéquoises et Africaines). Ca contribue sûrement à donner un minimum de crédibilité télévisuelle à la francophonie (alors qu’on a une belle dose de merde à la téloche en France). Et ça marche (en tout cas sur les Allemands).

    Au fait, merci de m’avoir linké ! :love:

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages