Post de pédé

A mon boulot, on a pris récemment deux stagiaires en BTS Informatique dans le cadre d’un partenariat avec une école qui forme des handicapés. Donc, les deux stagiaires sont dans le même bureau que moi et mes collègues (on est une dizaine dans un petit open-space). Ils sont en effet un peu handicapés mais c’est presque imperceptible, l’un a apparemment quelques problèmes pour faire plusieurs choses à la fois, et l’autre c’est plus physique avec un déhanchement assez marqué.

La semaine dernière, j’étais en train de me battre contre des moulins à vent au téléphone avec un type que je supporte pas. Ce mec est con, mais CON !! Il ne comprend que dalle à ce qu’on lui dit, il met trois plombes à réagir à une demande basique et même au téléphone il répond tellement lentement que je lui ai demandé en rigolant s’il pensait que c’était un talkie-walkie et que je devais lui donner le go pour qu’il réponde (mais il n’a pas ri). Donc après 20 minutes à lui expliquer calmement et posément que ce qu’il m’avait développé ne fonctionnait pas, et qu’il devait donc revoir son code, puis me prévenir lorsque ce serait ok, je raccroche. Un peu agacé et désespéré.

Je regarde mon collègue Benoît en face de moi et je lui dis : « Putain, il est trop teubé ce mec ! Mais depuis quand on embauche des handicapés dans c’te boite, tu peux me dire ?!!! ».

Il ne me répond pas et me fixe, terriblement statique en écarquillant les yeux genre : « Ferme TA GUEULE Maaaaaââât ! ». Evidemment je ne comprends pas et j’enchaîne : « Bin quoi ? Nan mais je te jure, à ce niveau là c’est un vrai handicapé mental ce type, il a un problème je te jure ! », et puis je me marre. Et là, j’ai un éclair de lucidité.

Et voilà le symbole qui représente le mieux mon état d’esprit :
:croa:

Heureusement, ils sont à l’autre bout du bureau, et je ne pense pas qu’ils m’aient entendu. Mais bon je me suis senti assez mal de ma bourde.

Cela m’a un peu fait penser à mes collègues actuels qui quand je suis arrivé dans ce service me servaient des « ‘tain c’est pas un truc de pédé ça au moins ! » dix fois par jour en me regardant gêné et en disant « Ooups désolé, je disais pas ça pour toi Mat ! ». Je ne m’en suis jamais offusqué et j’en joue même allègrement, mais je suppose que ç’aurait été moins facile pour un des deux jeunes stagiaires de me répondre par une boutade. Il y a tellement de tics de langages qui reposent sur des stigmatisations des uns et des autres qu’il est difficile de s’en détacher complètement. C’est comme de dire « Ce que je suis blonde ! » à un interlocuteur au luxuriant casque d’or ou ce genre de cocasseries quotidiennes.

Malgré tout, je ne suis pas fier de moi, et j’ai bien retenu la leçon. ‘tain y’a que moi pour faire des impairs pareils ! :gene:

17 Commentaires

  1. Ah, encore un prétentieux qui s’ignore? Merde à la fin! Je ne sais pas quelle est ta fonction ni ton Q.I. Mais l’intelligence veut offrir, mets-la au service de l’indistinction. A mon avis,ce n’est qu’une simple formalité. :roll:
    Accepte les cons et tu verras ton autorité directe d’une autre façon.
    Je bise ton c.. , ton c.. m’bise. L’autorité n’est élgible que venant de quelques rares exeptions ; les réalistes. Les cons sont arme autant qu’outil, il vaut mieux se distinguer. Je connais bien des Patrons, des vrais qui osent exposer la conjoncture sans revers. Merde! Il vaut souvent mieux accepter les revers (entendus) que de perdre son pouvoir d’achat. Si on te demande d’être con avec les cons, soit intelligent!:love:

  2. Sans compter qu’on peut être pédé ET handicapé :-) imagine si tu avais été hétéro !
    Imagine une femme black lesbienne et handicapée qui viendrait bosser dans ton service matoo ! :doute:
    Bon sérieusement, cela prouve bien qu’il faut éradiquer de notre vocabulaire les insultes qui stigmatisent untel ou untel. On peut très dire de quelqu’un qu’il est con, idiot, stupide. Ca a en plus le mérite de dire plus franchement ce qu’on pense :-)

  3. Ouh la la… Le politiquement correct nous guette de toute part! Quelle horreur!
    Eh bien non, je résiste. J’ai envie de me taper des têtes de nègre quand je veux. Si ma dernière activité, c’est pas pour les pédés, je le crie bien fort. Si mon boss a le QI d’un primo-entrant a l’IME, y’a pas de raison que je le cache. Y’a une grande différence entre user d’une expression et être homophobe, raciste et siphonné du bulbe.
    Si les pédés peuvent se traiter de pédés eux-mêmes se bidonnant, alors les blacks devraient pouvoir se rendre compte qu’ils sont noirs et les mecs aux QI déficients qu’ils auront du mal à décrocher un prix nobel de chimie.
    Vivent les tautologismes!
    Aux chiottes le politiquement correct!
    PS: Ceci dit, le refus du politiquement correct ne doit pas excuser le manque de tact…

  4. :ben:

    Je ne connais pas le gars du téléphone, mais je sais d’experience que les gens du marketing ne savent en général pas vraiment de quoi ils causent, ce qu’il fait qu’ils demandent des trucs impossibles ou débiles. Peut-être que les temps morts que tu percois comme de la bétise sont simplement des temps de retenue pour éviter de te dire que tu racontes n’importe nawak.

    Voila, bisous quand meme.

  5. Erwan> Il y a tout de même une nuance entre un pédé qui se traite de pédé. Et un mec qui utilise le mot pédé comme une insulte. Clairement dans ma bouche, j’ai utilisé « handicapé » pour dire « teubé ». Ce n’était pas très juste, et pas uniquement parce que les deux stagiaires étaient là. Après, si eux se réapproprient l’expression pour la détourner (comme je le fais couramment en parlant de « truc de pédé »), ce serait un juste retour de bâton. Mais je crois que ce n’est pas si simple. Et ce n’est d’ailleurs pas si simple pour les autres homos qui entendent le mot « pédé » tous les jours sans pouvoir piper mot (aucun jeu de mot… nan nan nan).

    Grouik> Non vraiment je te promets ce type est naaaaaaze, mais il a surtout 2 de tension. C’est de notoriété publique. Et sinon, je bosse certes dans un service marketing mais je viens de la R&D, je connais bien le boulot crois-moi (j’ai un DUT GEII à la base). ;-)

    En outre, le fin mot de l’histoire c’est que c’est moi qui ai fini par débeuguer le truc puisqu’il ne réagissait pas. Il s’agissait d’un appel d’un répertoire dans une fonction qui commençait par une majuscule alors qu’il y a une minuscule en réalité (ce qui ne se voyait pas dans son environnement de test avec serveur windows, a été un gros bug sur apache car « case sensitive »).
    :pompom:

  6. et bien voilà voilà, un pas de plus vers la sagesse … on tombe parfois au téléphone sur une personne qui ne comprend pas aussi vite que nous, pour des raisons qui lui sont propres, dont le handicap peut faire partie. c’est courageux de ta part de l’avoir écrit, car on n’aime pas toujours montrer les moments où on dérape.
    et comme écrit un des commentateurs, on peut être pédé ET handicapé, comme l’est un de mes amis et voisins, un type extra dont la fréquentation m’a apporté des bons moments. Je vois les abords de la vie autrement depuis que je le connais, lui et d’autres, du style tout ce qui est mal conçu pour les laisser participer à nos activités. J’arrête là, avant de tomber dans les lieux-communs dégoulinants et insupportables …

  7. Ca me rassure de voir que ce genre de connerie n’arrive pas qu’à moi! Ma spécialité c’est traiter mes collègues de blondes… réagissant un brin trop tard qu’elles le sont… vraiment!:boulet:

  8. Malheureusement il y a toujours stigmatisation de quelqu’un ou de quelque chose dans une insulte. Dire d’un individu qu’il est bête, c’est l’assimiler à l’animal considéré comme inférieur à l’homme. Dire qu’il est con, c’est étaler sa misoynie, puisque « con » désigne en réalité le sexe de la femme utilisé là comme objet de mépris. Seulement l’usage du mot con est tellement banalisé qu’on a fini par en oublier la signification. (Et puis les moins misogynes disent con comme une bite, comme ça tout le monde est d’accord ! :oD) De même les gamins dans les cours de récréation se traîtent de PD sans connaitre le sens du mot. Doit-on pour autant sombrer dans le politiquement correct ? La colère et les noms d’oiseaux qui viennent avec relèvent de l’humain, mais peut-être la disparition de certaines injures marquerait-elle un progrès dans la prise de conscience. En attendant, je suis bien d’accord qu’on est pas à l’abri d’une gaffe ! :oD

  9. ah la la, le bon moment de solitude un jour à table avec un des copains dont l’un gardait la corbeille de pain près de lui… « Allez, mange pas en juif, mouarf, arf, ar… hmm? oups? » :redface:
    Il y en a un tas des expressions à virer si on va par là.
    Tant que ce sera dit par erreur, on en rira toujours!
    Ah la la, la tête de certaines connaissances quand elles se lamentent en ma présence: « Ah la la, mon copain, il a tellement grossi que… » ou encore « Purée, le type, il était poilu, t’as pas idée… un peu comme… ben comme toi… oups »
    :langue:

  10. Et non Matoo, il n’y a pas que toi pour faire des impairs pareils ; il y a aussi mon meilleur ami, qui, après avoir hélé une de nos copines plusieurs fois sans succès, lui a nonchalamment balancé : « Et ben Marie, il faut le brancher ton sonotone ! ». Problème : elle a un sonotone, et même 1 à chaque oreille vu qu’elle est malentendante de naissance… Ouuuups :mur: ! Apparemment, elle n’a rien entendu (arf !), mais elle a du se demander pourquoi il était tout rouge et tout gêné, parce qu’évidemment, c’est en la disant qu’il a réalisé l’énormité de sa gaffe !

  11. dans le même genre : a la fac , sur les travées , plusieurs copines . l’une ne comprend rien a rien de ce qui a été dit . après avoir répété plusieurs fois , l’agressive de service ( nan spa moi ) s’emballe :  » mais bordel ??? t’as été opérée du cerveau ou quoi ???? :hum:  »
    et la fille de répondre :  » ben heu , oui , l’année dernière , comment tu le sais ? :eek:  »
    et la on a toutes compris pourquoi elle avait un bandeau sur les cheveux tout le temps a la rentrée … :/ :redface:
    :croa:
    le pire ( ou le mieux pour elle peut être ) , c’est qu’elle a pas compris cette phrase là non plus …

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages