1915 – 2005

Ce qui nous donne bien 90 printemps pour ma pimpante grande-tante, la bien nommée MaTante ! Je suis chez mes parents ce week-end car cela fait pas mal de temps que je ne suis pas allé à Cergy, et aussi parce que ma môman a organisé un repas pour l’anniversaire de mon aïeule. Nous fêterons donc cet avunculaire (Youpi j’ai réussi à le replacer !) anniversaire en famille, et cela me fait drôlement plaisir.

Je n’ai pas cette fois eu le bonheur d’aller avec elle à Auchan, mais ma mère m’a dit qu’elle avait laissé la petite nonagénaire Quiteria sur un banc deux minutes, pour aller chez un marchand de journaux de la galerie commerciale. Quand elle est revenue, elle était en pleine conversation avec une bonne femme à qui elle comptait sur le menu toute notre vie. Il faut la voir accrochée à son caddy qui la dépasse presque, et s’arrêtant toutes les minutes et demi pour faire un brin de causette à de parfaits inconnus. Ah on peut accuser les ieuves d’être acariâtres et revêches mais vraiment pas elle. Malgré tout, je ne connais pas beaucoup plus relou, entêté et curieux, mais à 90 balais, on a cessé de lui en vouloir. ;-)

Ce soir, c’était tranquille avec mes parents. Mon pôpa tenait à me faire découvrir un film japonais auquel il a récemment succombé. Nous avons donc regardé « Après la pluie » qui a été écrit par Akira Kurosawa mais réalisé par un autre après la mort du grand maître cinéaste. En effet, c’est un superbe film nippon qui en a toute la quiétude et la plénitude, et vous laisse l’esprit serein. On n’a pas vraiment l’habitude d’un tel traitement des films de samouraïs, et c’est justement très agréable de découvrir ce scénario sensible et subtile dans lequel le ronin (samouraï sans maître) est un homme sage, bienveillant et plutôt pacifique. Le film est composé de petites touches dramatiques ou parfois comiques, de scènes d’action édulcorée et d’une intrigue minimaliste sur un décor de Japon de carte postale. J’ai surtout beaucoup aimé le lien ténu entre le ronin et son épouse. Je crois que c’est la première fois qu’on voit un samouraï autant sincèrement amoureux et respectueux de sa femme, et réciproquement elle l’aime profondément. Evidemment, concrètement, physiquement, tangiblement, il ne se passe presque rien entre eux. C’est un sourire, un regard franc de quelques secondes, un geste de la main ou un effleurement accidentel qui établit une communication qui en dit long sur les époux. Tellement peu qui exprime énormément. So japanese !

Allez après avoir regardé les deux épisodes de « New York Unité spéciale », je ne vais pas tarder à me pieuter. Eh oui c’est comme ça les week-ends chez les parents. Mais je dois avouer que je trouve cette série télé vraiment pas mal. Je la mate justement à chaque fois que je suis sur Cergy, rares occasions où mes samedis soirs ne sont pas plus occupés.

Demain, mon père revient tôt (oui, oui, mes parents sont divorcés… who cares !?) pour préparer le couscous familial algérien en célébration de l’anniversaire de la portugaise MaTante. On fait beaucoup de mélanges dans ma famille ! ;-)

11 Commentaires

  1. c’est drôle, moi aussi je suis en W.E. chez les parents (mais pas a cergy, hein!!! a perpignan) et je m’apperçois qu’on fait tous la meme chose qd on est chez les parents. On va voir les papis, mamies et tantes, on regarde la télé avec les parents. on regarde des trucs qu’on regarde jamais quand on est chez soi. cette impression de revenir aux sources et de mener une vie plus saine. Ca fait du bien parfois, mais parfois seulement… Il ya le ciel, le soleil et…ma mère!!!

  2. Tout à fait d’accord sur « Après la pluie » [« Ame agaru » en VO] dont j’ai beaucoup apprécié la quasi-lenteur, le peu de paroles, et toutes les petites touches qui nous parlent d’un Japon pratiquement disparu.

  3. TomTommy & anthony> Hey les mecs, faut vous calmer !! ;-) Je ne suis pas du genre à présenter mon mec lors d’un anniversaire de ma grande-tante alors que je suis avec depuis trois mois seulement. Mais chaque chose en son temps… Ma maman m’en demande des nouvelles à chaque fois que j’y vais. :love:

  4. Les personnes âgées sont fascinantes. J’ai une grand-tante de 97 ans, la bonne paysanne, il faut la voir entrer dans les parcs à cochon avec son bâton et les rosser pour les faire rentrer!? C’est moi qu’il faudrait rosser pour que je m’approche à moins d’un mètre de ces bestioles de cinq cent kilos! Elle est incroyable.

  5. mais c pas vrai matt a peine arrive a la gare de cergy tu es tombe sur moi et pas un mot dans ton article !!! putain j’enraaaaage quel ingratituuuudddde!!! je suis Furax grave :mur::mur:;-);-)

  6. C’était le week-end des anniversaires… Puisque c’est ça je file chez le pâtissier, pour dévorer un gros gateau à la crème…
    Bon anniversaire à grande tatie:salut:

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages