EXPO 2005 Aichi : la découverte

Je suis arrivé Jeudi aprème, et depuis je n’ai pas arrêté une seconde. Là pour moi, il est minuit et quelques samedi soir (donc dimanche en réalité…). Je me suis couché tard car les japonais du boulot nous ont invité à dîner, et hier on a fini de bosser tard pour donner quelques news à la France. Du coup, deux jours avec moins de cinq heures de sommeil, en plus du décalage horaire… n’imaginez même pas la décomposition avancée de ma face. :mrgreen: Ceci explique certainement les lapsus calami en nombre (Coxx ? arf) et certainement un peu plus de fautes que d’habitude. Bon, mais ce n’est pas tout, que s’est-il donc passé de beau…

Avant-hier (jeudi) on est allé dès l’arrivée à l’hôtel dans le centre de Nagoya, Hilton (dire que je donne comme cela de la thune à cette courge de Paris !), à Aichi. Mais c’est à une bonne heure en métro et Linimo (monorail magnétique) de Nagoya, donc on a finalement réussi à accéder l’enceinte vers 16h30. Nous n’étions pas encore en possession des accréditations nécessaire pour toute la durée du séjour. Des gardes nous ont donc stoppé dans notre progression, et évidemment, ils ne savaient dire que « gozaïmasse, o kudasai sumimasen, itashimatshite », le tout entrecoupé avec d’autres mots dont j’ignore évidemment la signification. Je savais donc seulement qu’ils étaient très polis comme tous les japonais, très obséquieux comme tous les gens qui sont là pour rendre service, et très décidés à ne pas nous laisser rentrer. Mais à force de palabres, nous avons fini par leur faire contacter le pavillon, qui les a en retour persuadé de nous laisser rentrer.

Nous avons alors découvert et parcouru l’espace de l’exposition universelle. La vue d’ensemble d’un tel événement n’est pas extraordinairement original. Cela ressemble en gros à un parc d’attraction ou un parc à thèmes, mais là disons que c’est une installation particulièrement soignée et remarquablement finie. Rien n’a été laissé au hasard, et la mécanique apparaît déjà quasiment bien huilée pour l’ouverture le 25 mars. Le thème d’Aichi étant « la sagesse de la Nature », le site est entièrement placé sous le signe de l’écologie et de la sauvegarde de l’environnement.

Panorama Expo 2005 Aichi

On aperçoit donc des pavillons classiques dont les constructions sont bêtement parallélépipédiques avec une décoration de façade plus ou moins belle. On voit en outre beaucoup d’eau et d’arbre, une vraie bouffée d’oxygène qui aère la zone entière de l’exposition, avec aussi beaucoup de bâtiments et d’éléments de construction en bois. Mais l’idée qui permet une circulation encore plus aérée et aérienne à et qui m’a séduite, c’est cette boucle qui couvre tout la partie centrale de l’expo.

Boucle Expo 2005 Aichi

En effet, comme on le voit sur l’image, on peut parcourir les différentes zones d’Aichi en circulant sur cette piste en bois qui est surélevée et qui permet de rejoindre tous les pavillons centraux. C’est un moyen génial pour permettre une circulation plus fluide et plus pratique pour les visiteurs, mais cela donne aussi de très beaux points de vue pour les différents spectacles et les constructions. Du coup, on flotte dans cette bulle de verdure, d’eau et de culture, on peut s’arrêter à l’endroit qui nous convient, ou bien continuer… descendre, remonter… se restaurer, prendre un tram etc. Cela de ne fait pas du tout route vu que c’est en bois et que c’est ainsi suspendu dans les airs.

On trouve des pavillons à la géométrie toute euclidienne, mais aussi d’autres constructions beaucoup plus singulières et tape à l’oeil. C’est le cas pour le magnifique bâtiment Hitachi, parmi d’autres trublions du même genre.

Pavillon Hitachi - Expo 2005 Aichi

Une cascade d’eau qui fend la structure qu’on dirait en roc. Waaah, ça tape carrément, surtout quand l’eau se déverse frénétiquement vers le bas. Je reviendrai sur le contenu du pavillon qui colle impeccablement au thème dans la forme donc, mais aussi dans le fond.

6 Commentaires

  1. Waaaah, c’est superbe, comme bâtiment (je parle de l’immeuble Hitachi). L’idée de la cascade est excellente !
    Merci de nous donner de tes nouvelles et encore bravo pour ton blog que je vais lire chaque jour avec davantage de délectation.:salut:

  2. Tandis qu’on découvre avec intérêt en avant première EXPO2005, la journée entièrement consacrée aux blogs intitulée « Blog dans tous ces états » hébergée à Boulogne Billancourt ne trouvait pas son public. Un amphi au trois quart vide. Quelques bloggeurs célèbres sur le Net, des bloggeurs blagueurs, des bloggeurs photographes, des bloggeurs omnubilés par le modèle économique et l’argent… Des intervenants de qualité inégale. Quelques perles. Et quelques grands absents… dont j’en suis persuadé un Matoo façon « Bunker Palace Hôtel Ritz ». Sans aucun doute.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages