Tout pour plaire

Apparemment l’affiche en avait fait fuir plus d’un, mais moi j’étais plutôt curieux de découvrir ce que ce film, dont on dit qu’il est un « Sex and the City » à la française, pouvait offrir de neuf. Bon, déjà il s’agit bien d’un film de filles. Les trois nanas : Mathilde Seigner, Judith Godrèche et Anne Parillaud forme un portrait en triptyque qui scande tout le film. Trois femmes plutôt libérées et archétypes de la femme moderne et active parisienne d’aujourd’hui. Toutefois, même s’il s’agit de trois exemples d’une même veine, elles ont finalement des existences très différentes.

Elles sont censées être des copines de lycée qui sont restées en contact. Mathilde Seigner est une avocate indépendante et avec beaucoup de caractère, aussi intelligente que cynique qui galère avec les mecs. Judith Godrèche est mariée avec deux enfants, elle est médecin de l’Assistance Publique, son mari est un artiste-peintre qui la rend heureuse mais qui n’en fout pas une. Anne Parillaud est mariée avec un business man beau, riche et obnubilé par son entreprise de consulting, avec qui elle a un enfant. Elle est effacée à son travail, elle a une vie en apparence parfaite, mais elle n’est foncièrement pas heureuse.

Un scénario classique de chez classique voit les trois femmes vivre des expériences qui les changent, les bouleversent et les remettent en question dans leurs habitudes et leurs choix de vie. Les intrigues ne sont pas mal du tout même si relativement convenues, car les comédiennes et comédiens sont assez crédibles, et endossent avec pas mal de talent leurs personnages.

En effet, ce sont des femmes libérées mais la comparaison avec « Sex and the City » s’arrête là. Disons que ce film serait un téléfilm au scénario remarquable pour une oeuvre de fiction française. Je ne suis pas fan de Mathilde Seigner mais dans ce film elle se démarque pas mal. Ses répliques fusent et sont pleines de jeux de mots cinglants auxquels on rit de bon coeur. On sent que ses dialogues sont exactement ciselés pour sa manière de parler et sa personnalité. Cela fonctionne vraiment bien et donne beaucoup d’énergie au film.

Mention spéciale aux mecs qui sont vraiment pas mal… Pascal Elbé et Thierry Neuvic (dans le genre cadre sup bo gosse), et moins évident mais dont le charme m’a vraiment conquis : Mathias Mlekuz (qui jouait déjà dans « Nos enfants cheris »).

Tout pour plaire

4 Commentaires

  1. Même pas une petite mention spéciale pour Anne Parillaud? Elle a également quelques répliques pas piquées des hannetons à l’encontre de son mari.
    Je me suis également laissé emporter par ce petit film sans grande prétention. Même si, pas une seconde, je n’ai pensé à Sex in the City…

  2. Par contre j’en déconseille le visionnage en couple. Genre en sortant « je suis pas comme ça moi, hein ?  » « heu… si un peu » et là discussion animée

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages