Man to man

Régis Wargnier sait filmer, et plutôt bien. Joseph Fiennes et Kristin Scott Thomas savent jouer, et plutôt bien. En outre, l’histoire est assez originale, les costumes et décors pas mal du tout et l’action plutôt pétillante. Mais bon… c’est d’un conventionnel assez redoutable et bien cousu de fil blanc du début à la fin. Du coup, l’impression globale que j’en retire est assez positive parce que divertissant et assez réaliste d’un point de vue historique, mais pas extraordinaire.

Finalement, cela donne un film très « Greystoke » dans l’époque, le thème et le style de réalisation. L’histoire est celle d’un groupe de professeurs en anthropologie et amis dont Joseph Fiennes. Ce dernier cherche activement le chaînon manquant entre l’homme et le singe en Afrique, et il pense avoir touché au but en capturant (à l’aide de Kristin Scott Thomas, véritable Allan Quatermain du film) deux pygmées des forêts centrafricaines (séquences « National Geographic » du film). Il les ramène en Ecosse mais rapidement il se rend compte de son erreur de jugement. C’est trop tard car ses amis sont persuadés qu’il ne s’agit que d’animaux qui valident une théorie scientifique de l’évolution dont ils veulent exploiter la manne financière.

On devine très rapidement les divers retournements de situation, et même si la morale sur la tolérance est bonne et valide, le film devient un peu naïf et facile dans son déroulement et sa narration. On en profite aussi pour égratigner plus largement la société occidentale « moderne et civilisée » de l’époque dont les credo scientifiques sont plus que discutables. Quelques moments un peu longuets n’arrangent pas cela, et ce film d’action « historique » paraît d’ores et déjà daté tant il renouvelle si peu le genre.

Dans l’ensemble, il s’agit donc d’un divertissement correct sur un sujet intéressant et touchant, mais qui n’est pas majeur et que j’oublierai vite.

Man to man

4 Commentaires

  1. eh ben je crois que je vais économiser mon argent sur ce coup là:roll:
    merci matoo de surveiller mon compte en banque:mrgreen:
    tu vois quand tu veux!:langue:

  2. Pas vu pour la bonne raison que ca semblait trop conventionnel comme tu semble le confirmer, en gros régis Wargnier fait du régis Wargnier, mais peut-on exiger de lui qu’il fasse autre chose? :roll:

  3. Pour les ceusses qui apprécient les essais historico-scientifiques, une remarquable référence sur ce sujet est « La mal-mesure de l’homme » de feu Stephen Jay Gould.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages