Army of lovers

Affligeant… Je viens de lire chez Jeff cette niouze extraordinaire :

Crucifixion d\'une religieuse roumaine

Bienvenue en 2005 ! Allons bon une religieuse est considérée comme possédée et on finit par la crucifier !! Aaaaah, vous êtes sûr que la Roumanie rejoint l’Union Européenne en 2007 ? :mrgreen:

Eh bien, encore une nouvelle qui confirme mon farouche anti-cléricalisme. Je ne fais pas l’amalgame évidemment, mais que de telles pratiques obscurantistes existent encore en Europe me donnent la chair de poule. Et comme le souligne Jeff, les réactions des autorités ecclésiastiques sont aussi désopilantes ou effrayantes selon le degré d’humour noir qu’on est capable de développer pour l’occasion.

Encore une femme sacrifiée en tout cas, pour ça je reste sur mes positions et j’amalgame à donf : les religions sont vraiment les instruments les plus sexistes et anti-féministes qui soient !

23 Commentaires

  1. Le fait de crucifier une femme — cette fois-ci — me paraît au contraire un signe égalitaire, et non un signe sexiste, compte tenu que la dernière fois (façon de parler), ce fût un homme… Tu fais là quelques raccourcis un peu rapides, je trouve.

  2. Il est fréquent qu’une procédure d’exorcisme se termine par la mort du possédé, si le prêtre exorciste ne parvient pas à chasser le démon. Il se sera agi d’un malheureux accident, voilà tout… :eek:

  3. Que Jésus ait été un homme, ça, je crois qu’on peut faire confiance à la légende. En revanche, si l’on en croit certains historiens, semblerait que la crucifixion n’était pas un suplice encore en vigueur à l’époque où Jésus se serait baladé en Judée et qu’il y aurait donc une petite arnaque de ce côté là de l’histoire. Bon, ce n’est pas la seule. La planche de surf n’ayant pas été encore inventée, il y a peu de chance que le kamikase ait aussi marché sur les eaux. Mais on ne va pas chipoter. Par contre, plus tard, les romains ont découvert les vertus de la croix et y ont cloué hommes et femmes sans distinction ! :mrgreen:

  4. c’est vrai que nous, avec -notamment- le procès d’angers et ses 45 victimes âgés de 6 mois à 12 ans, violés ou vendus par leurs propres parents, on est particulièrement bien placés pour faire la morale aux roumains…

  5. « les religions sont vraiment les instruments les plus sexistes et anti-féministes qui soient ! » c’est possible, mais il ne faut pas dénigrer non plus le rôle qu’a pu jouer la religion pour les femmes… un exemple parmi d’autres : la française de la première moitié du xix° siècle, qui trouve au travers de l’église, au travers du rite, un moyen comme un autre de se réunir avec d’autres femmes ; ce qui d’une certaine manière lui permet de réfléchir sur sa condition, sans même parler du simple aspect social.

  6. Ils avaient peut-être juste besoin de faire un exemple pour se redonner un pic d’autorité…

    Si on ne peut que réprouver ces comportements, l’intégration de ce pays au sein de l’Europe suffira-t-elle à anihiler cette forme de sexisme propre à l’intégrisme ou faudra-t-il décapiter l’intégrisme lui-même, ce qui reviendrait à utiliser les méthodes que nous leur reprochons. Toute la force d’une croyance prend appuie sur des manquements de l’humanité et comme nos lois ne seront jamais les leurs, ils préfèreront rejoindre leur eden plutôt que de céder… C’est un peu pessimiste tout ça mais les religions ont vécu, suvécu et survivront à toute forme de démocratie. Comment le pape, croyant dur comme fer au malin, pourrait-il interdire quelque pratique de purification? :pleure:

  7. gvgvsse> Comme d’habitude, excellente remarque mon cher ! ;-) Même si on ne peut pas trop mettre sur un même banc des malades mentaux et des gens qui apparemment respectent des préceptes établis.

  8. J’aime beaucoup le « Je ne peux pas la juger, je ne sais pas ce qu’elle a fait »… Ah parce qu’elle a ptet fait quelque chose pour mériter de se faire crucifier ? Charmant… :censure:

  9. :pompom: et voilà le retour de l’exorcisme ! L’europe, quelle europe ? Outre le retour du franc souhaité par 61% de nos compatriotes, le retour de l’inquisition semble se partager la deuxième place avec dans l’ordre : le retour de la terreur, le front populaire et l’âge de bronze! L’avenir reste prometteur en Europe ça fait rêver!… hummmmmm :cool: Moi personellement j’ai trop hâte qu’on en revienne au bon temps de la grece antique, tant qu’a revenir en arrière, autant qu’on s’en fasse du bien (à nos arrières :ok: ) :boulet:

  10. (les religions, c’est complexe. La preuve : pour s’en débarrasser, on ne trouve que très difficilement des arguments, mais on évoque plutôt son dégoût.

    Le fait est que ce sont le plus souvent des institutions conservatrices – et qu’à ce titre j’aprécie assez moyennement – mais aussi qu’elles sont traversées, comme toutes les institutions, de courants très divers, éventuellement réformateurs et progressistes. Par ailleurs, comme toute institution, elles sont prises dans l’évolution de leur époque, et doivent finir par s’y adapter – question de survie.

    Pour le reste, elles ont tellement façonné notre environnement culturel, voire conceptuel (y a qu’à voir le bouddhisme ou le taoïsme innérent à une bonne part du cinéma japonais, et plus encore de la japanimation issue des otaku), qu’on les pense très difficilement en dehors des cadres généraux qu’elles ont contribué à poer, sur la nature de l’homme, ce qu’il peut, etc. Même se dire athée ne peut se faire sans référence au monothéisme. Un athéisme bouddhiste n’a, je pense, pas de sens – si on se réfère au bouddhisme tibétain.

    En fait, on se retrouve toujours confronté à deux problèmes, à mon sens décorrélé : (a) ce qu’est une religion, ce qu’elle apporte à une civilisation, en matière de cadres et (b) l’attitude à adpter à l’égard des religions qui nous sollicitent. (a) est une question de sciences humaines, susceptible d’un traitement en terme de connaissances, (b) est une question de politique, susceptible d’un traitement en terme de valeurs. Le problème est que, comem pour toutes les questions un peu sensible – clonage,marriage gay, etc. – on fait de la première un enjeu pour la seconde. C’est confondre les genres et s’empêcher de penser correctement.)

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages