Le charme de la désuétude

(Ecrit dans le Train Corail vers Trouville-Deauville)

Ce soir, je termine ma semaine de boulot ! Je repars en week-end !! Je me disais en partant, tiens c’est marrant c’est comme si je n’avais bossé que trois jours. Or c’est exactement le cas. :mrgreen:

Cette fois la destination est plus modeste et moins exotique, mais tout aussi charmante. Je pars jusqu’à dimanche à Villers-sur-mer près de Deauville avec une bande de joyeux lurons dans une chouette maison du bord de mer. J’ai une hâte dingue de voir la mer. Tout bêtement, je sais que cela va me remplir de joie ( …les plaisirs simples de la vie).

J’ai pris le train de banlieue pour Saint-Lazare directement de La Défense, et là je ressens les premières secousses du vieux train corail qui grince et qui s’arrache difficilement de la gare. J’adore les voyages en train. Je ne connais pas manière plus agréable de se déplacer, les bruits, les paysages qui défilent, les secousses du passage sur les rails… Les voyages ferroviaires revêtent en outre pour moi un charme particulier. En effet, c’est comme s’ils avaient toujours fait partie de ma vie, et qu’ils n’aient pas vraiment subi de transformations extraordinaires depuis des années et des années. Les mêmes rames, les mêmes gares, les mêmes tickets, les mêmes compostages. Et puis Saint-Lazare, c’est ma gare à moi. Celle de ma banlieue à moi, avec ces villes que je connais par coeur, et ces trajets pendulaires qui me sont encore plus familiers.

S’il y a un truc complètement obsolète que j’adore dans ces gares, c’est l’affichage. Vous savez ces petites bandes noires en je ne sais quelle matière qui tournent et qui affichent le nom des villes, les horaires de départ et le numéro des voies. Dans les aéroports c’est fini, mais dans les vieilles gares, on les trouve encore. Et régulièrement ces panneaux cliquètent et hoquètent et font miraculeusement apparaître leurs informations. On dirait presque qu’une loterie est en marche pendant ces moments de transition, et que ces affichages ne sont que le fruit du hasard. Ce son est terrible ! Je dois certainement l’avoir entendu depuis tout môme, et inconsciemment cela doit être lié à des voyages et à quelque chose de positif dans mon esprit.

Panneau horaires gare saint lazare

Affichage pour Deauville

Je suppose que d’ici quelques années, ils auront complètement disparus pour être remplacés par des écrans à l’affichage numérique et digital, aussi froid qu’efficace et sans charme.

Mon père me racontait que tout môme, il adorait le train. Dans le début des années 50, il allait avec ses parents à la gare Saint-Lazare pour aller à Osny (à l’époque ils allaient là-bas en vacances… huhuhu à la campagne où il a connu ma maman !) et il était fasciné par les derniers trains à vapeur qu’il voyait là. Il soutenait alors mordicus à ses parents qu’il serait conducteur de train à vapeur plus tard. Cela lui était venu un jour où il avait vu deux bonshommes sortir de cette machinerie de fonte pachydermique en portant casquettes et grosses lunettes. Il avait été complètement emballé par leur peau toute noire de suie, et lorsqu’ils avaient ôté leurs masques protégeant leurs mirettes, mon père avait été ébahi de ces deux ronds blancs immaculés qui entouraient leurs yeux. Du coup, c’était clair, il voulait lui aussi s’occuper des trains à vapeur pour avoir la tête pleine de suie, et seulement deux ronds propres autour des yeux.

Bah y’a plus de train comme ça depuis belle lurette, et je perdrais probablement mes affichages cliquetants, mais c’est ainsi. On a tous nos petites obsolescences préférées, et ce qui est drôle aujourd’hui c’est que ce n’est plus uniquement « analogique » contre « numérique ». Je m’étonne moi-même de ma fascination pour les antiques jeux électroniques de ma petite enfance comme « Space Invaders » ou « Pong » contre les jeux informatiques d’aujourd’hui. Comme d’autres regrettent l’irc et d’autres encore regretteront le bon vieux blogging sur b2 etc. etc.

17 Commentaires

  1. Nostalgie, quand tu nous tiens…
    Moi aussi j’adore ce bruit clac-clac-clac-clac-clac-clac-clac-clac de ces afficheurs de gare que j’associe au départ en vacances, à la future arrivée de mon amour provincial, à cette atmosphère étrange de patience et d’impatience qui règne dans les gares… Je vais les regretter ces afficheurs… ***Soupir….***

    Merci de me rappeler que les plus beaux bonheurs sont parfois accrochés à ces simples bruits.

    Nostalgiquement,
    Dragon.Jade ;-D

  2. Mouarfff ! Et bien je ne serai pas le seul à regarder la mer à Deauville ce week-end ! Même destination pour moi!
    Plage si soleil… Casino si pluie…
    Amuse toi bien ! :langue:

  3. tiens, les billets ont pas changé chez toi? CHez nous ils sont passés de jaune à vert puis à violet… Et en ce qui concerne les grandes lignes, quand je suis venue la dernière fois j’ai constaté qu’il n’y avait plus de composteur (spécialité francaise pour les grandes lignes apparemment) donc, plus de composteur orange qui faisait chtack et ornaient le côté du billet d’un joli trou… Maintenant c’est des machins automatiques qui t’avalent le billet complet, et qui bipent si tu as le malheur de pas le mettre dans le bon sens…
    Tout va, tout s’en va
    [/nostalgie]

  4. Donc, je ne suis pas le seul a trouver que le train est la meilleure façon de voyager. (Toudoum toudoum….toudoum toudoumm…) J’adore ce bruit synonyme de voyage, j’adore le bruit lorsqu’on passe un aiguillage. Je déteste ces nouveaux afficheurs lumineux de la SNCF, j’ai horreur des nouveaux composteurs qui marchent mal et ne font plus de trous.

  5. ce qui est merveilleux c’est que je ne sais toujours pas comment marchent les antiques panneaux d’affichages de la sncf ( pourquoi les lettres sont-elles divisées en deux parties ( inferieure et superieure)):help:???
    autre point important, avec les nouveaux composteurs jaune on a plus besoin de tourner son billet dans tout les sens avant qu’il soit composté!!!!!!!!!!!!!!

  6. el Ogro Terco : comment les faire tourner si les plaques n’étaient pas divisées en deux ? C’est comme un cahier à spirale, chaque page se retrouve face à une autre, si elles étaient liées rigidement, elles ne pourraient pas tourner…

  7. Même nostalgie (en pire, je suis plus vieux que toi ;-)quand je vois ces panneaux…Y’a bien plus qu’en France que l’on voit çà, j’ai beaucoup pris le train en Europe, et même au fin fond des endroits reculés on y trouve des écrans, cathodiques ou lumineux…

  8. ahhh ca me rappelle ma note :gene: sur le Le cercle des Logiciels Disparus… ces bons vieux logiciels défunts
    (g mis le lien sur mon nom)
    C un peu comme le téléphone avant les portables, quand on interrogait son répondeur d’une cabine et qu’on mettait 1 heure à retrouver qqun à un rdv imprécis…. c:berk: paraît antédéluvien et pourtant ct y a bcp plus de 5 ans ….. :eek:

  9. HIhi pong et space invaders… Dis moi tes nostalgies et je te dirai ton âge! Moi c’est plutôt des marios et zeldas sur NES ondt je suis nostalgique ;-)

    Mais bon comme tu l’as si bien dit 25 ans c’est le début de la fin hein :gene:

  10. Mais dis-donc Mossieuh Matoo ( oui je connais po vos z’aut noms …) qu’est donc votre travail pour partir tout le temps dans les trains et les z’avions ? Bon week-end à la mer ou il fait froid …. Salutations varoises … ( ze moi )

  11. je prends le train très souvent (15h par week-end) pour retrouver mon titi.. le plus désuet que je connaisse c’est la brasserie de la gare de Brive la gaillarde.. retour dans le passé. Et c’est vrai que tout cela transpire la nostalgie.:petard:

  12. Plus d’affichages cliquetants dans les aéroports ?
    Meuh si. Enfin, il y en a au moins à Roissy. Mais c’est sans doute une espèce en voie de disparition… Dommage, j’aime bien aussi ! :-)

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages