Racolage ecclésiastique

Il y a quelques temps, c’était un samedi, je suis entré sur un quai du métro. Je me souviens, il s’agissait de la station Ledru-Rollin sur la ligne 8. Le quai est relativement vide, je croise deux personnes en cheminant tranquillement. Je les reconnais immédiatement même de loin. Jeunes garçons en chemises blanches et cravates noires, avec épingles à cravate dorées, pantalons de costumes noirs aussi, et un badge foncé avec des lettres capitales blanches sur plusieurs lignes. Deux jolies têtes américaines qu’on repère au premier coup d’oeil, coiffure nickelle avec raie sur le côté, petits nez mutins et tâches de rousseur réglementaires. Une vraie publicité pour le middle-west !

Vous les avez déjà certainement vu dans le marais, au début de la rue Saint Merri, où ils ont un lieu de culte et de gourouïsation. Ce sont des prédicateurs ou des rabatteurs prosélytes d’une église américaine. Je ne sais plus exactement… l’église des derniers jours de Jésus-Christ de l’apocalypse du jugement dernier ou bien un truc comme ça. Je me marre à chaque fois que je les vois dans le marais à proposer leurs brochures à des brebis plus qu’égarées qui leur bavent dans la main avant de leur proposer de les déniaiser dans la backroom la plus proche.

Mes deux larrons sont en train de discuter avec une grosse bonne femme qui tient une de leur revue. Donc je continue à marcher et m’approcher, et je vois ces deux jeunes types entre vingt et vingt-cinq ans, l’un n’est pas très beau, et l’autre… L’autre !!! C’est un choc lorsque je m’approche, il est d’une beauté stupéfiante, un truc énorme, un truc choquant, percutant, bouleversant ! Imaginez le môme de « Mysterious skin » avec quinze ou vingt ans de plus, et vous avez idée du regard et du physique de ce gars. Un mec à la trombine à la fois candide, juvénile et nimbée de douceur mais qui pourrait cacher un personnage beaucoup moins innocent qu’il n’en a l’air. Alors forcément, je m’arrête à côté d’eux, me positionne dans un angle optimum et je mate « grave à donf ». « Mysterious Skin » ne converse pas avec la bonne femme, il est tranquillement en train d’attendre, c’est son pote qui parlemente.

Et là je me demande… plus d’une fois j’ai vu ces ados à la mine diaphane et quasi-prépubères en train de faire leur prêchi-prêcha auprès de leurs prospects, et très souvent j’ai remarqué qu’ils étaient très beaux (dans le genre). Est-ce qu’ils sont choisis sur ce critère ? Est-ce qu’ils ont pour objectif de faire jouer leurs charmes sur des femmes ou des hommes ou les deux ? Pouaaaah c’est d’un malsain absolu de jouer sur un péché capital pour recruter des âmes. Peut-être veulent-ils simplement exprimer qu’un reflet physique extérieur aussi rutilant est la conséquence d’une riche et pieuse vie intérieure ? Hé hé hé.

Au bout d’un moment, le gars se rend compte que je le regarde. Nous avons alors une conversation des plus muettes et expressives, une conversation occulaire ! Il se tourne vers moi d’un air innocent et interrogateur, en affichant un demi-sourire de circonstance. Je réponds par mon regard de salope extrême avec une moue délicieusement ironique et espiègle. Je le scanne de mon regard le plus méphistophélique et n’exprimant que stupre et luxure, je le dévisage ostentatoirement. Ses yeux, sa bouche, puis je descends le long de son cou, je parcours son buste et m’arrête sur la braguette de son pantalon. Je remonte alors doucement jusqu’à croiser ses prunelles. Il est cramoisi mais n’en fait rien paraître, il sourit encore, mais est complètement pris au dépourvu, et ne fait que jeter des coups d’oeil à droite et à gauche tout en conservant sa tête immobile. Son pote et la bonne femme n’ont rien vu, et continuent à parler de Jésus et de la résurrection (proche apparemment blablabli blablabla… ah bah ça alors, la bonne femme est sur le cul !).

J’arrête là mon petit jeu, je me mets sur un mode bien plus oecuménique et je renvoie un sourire franc et simple. Et puis, je pars me mettre à l’autre bout du quai. Il se sera retourné 5 fois pour me voir avant que le métro arrive… impossible de juger de son expression, j’étais trop loin à présent.

31 Commentaires

  1. « Il est cramoisi mais n’en fait rien paraître » Euh.. Comment on fait ça?
    Matoo, t’es mal parti. Il est écrit quelque chose du genre « Malheur à qui pervertira un seul de ces petits »

  2. Je m’explique : les jeunes mormons ont le devoir de partir en mission évangélique partout dans le monde. Ils sont reconnaissables à leur tenue impeccable et leur bagde (noir, écrit en blanc) avec leur nom, et sont toujours en binôme.

  3. Alice> Eh bien il était tout rouge mais je sentais qu’il essayait d’aspirer de grandes goulées d’air vicié du métro pour se refroidir les méninges et retrouver un peu de son teint d’albâtre. Et sinon, pas de problème, trop jeune pour moi !! :mrgreen:

  4. Je trouve aussi que ces « elder » ou « missionary » sont souvent super sexy. J’habite près d’un de leurs centres, et quand je les vois revenir tous boueux et suants de leur partie de football au parc, mmmm… Tu as vu le film « Latter Days » (La Tentation d’Aaron, en français) ou un pédé super-chasseur se rend compte que quatre de missionnaires viennent de s’installer à côté de chez lui? Quelques scènes d’anthologie, notamment dans la neige… Ceci dit, mon copain américain Tom a l’habitude de les mettre au défi: « I’ll try your religion if you try mine first », et quand ils lui demandent laquelle, il répond « I’m a practising homosexual »…

  5. Ah, l’Eglsie de Jésus Christ des Saints des Derniers Jours (pour Latter Days Saints)… merveilleuse secte dont nous gentils homos n’avons en effet pas le droit de faire parti. Tu comprends, ils pensent que la sainteté d’un seul vaut pour tous ses ancêtres et à l’inverse qu’un impure comme nous vaut pour toute la lignée, d’où son éradication. Par les moyens les plus… directs.
    Enfin bref, ils ne se sont pas mis à un endroit facile. Avant ils étaient entre le maris ultr-orthodoxe juif et le pédé… là ils sont derrières Beaubourg, près de la piscine Meri. Leurs discours m’ont toujours laissé de marbre, mais leur beauté n’est pas forcément surfaite…
    Leur dire que t’es homo, c’est aussi un truc à faire. Et que tu détestes garder les mêmes sous-vêtements. Je ne sais pas pourquoi, ils se fâchent alors… j’ai testé pour vous à Boston.
    Ps : après leurs deux années, ils sont oficiellement tous prêtres (les hommes, hein. Ils continuent à prêcher que la femme est l’objet par lequel l’homme se reproduit… enfin bref, c’est une secte.

  6. Trop bizarre, les Mormons vont toujours par deux… comme les flics. T’as bien fait de te tirer : certains mormons cherchant à « guérir » l’homosexualité utilisent des méthodes de conditionnement pavloviens sur des homos en associant des images à des décharges électriques !!!

  7. C’est ça alors ça devait être « Jésus Christ des Saints des Derniers Jours » !! Mouarf. Et c’est marrant car j’avais bien vu Elder sur le badge, mais je croyais que c’était son prénom ! Et le nom c’était M a r t i n s o n (ça doit être son nom alors non ?), donc si vous le croisez, saluez le de ma part ! :pompom:

  8. Un très joli film traite du sujet (tabou) de l’homosexualité dans cette église, ou secte. Il s’agit de « Latter Days ». Ce film m’a bouleversé mais n’est malheureusement jamais sorti en France. Quel dommage, il m’a ému aux larmes. Jaqueline Bisset y tient un petit mais non moins grand rôle, elle y est délicieuse d’humanité.

  9. J’ai vécu à Rennes, nous avions les mêmes… toujours par deux, toujours beaux gosses. J’ai parlé avec eux quelques fois, de mon homosexualité justement. Ils me répondaient de venir à une de leur messe, que tout le monde était le bienvenu, et que pour mon homosexualité, ils m’expliqueraient le bon chemin. Je n’y suis jamais allé, certain que nous n’avions pas le même définition du « bon chemin ».:salut:

  10. Vous l’avez peut être remarqué, les Mormons ont TOUJOURS un ticheurte sous leur chemise, que l’on voit par transparence. Ce sous vêtement est sacré, et ils le portent en permanence (je ne sais pas pour la douche), car il symbolise la déchéance d’Eden, quand Adam et Eve ont dû se couvrir pour cacher leur nudité. C’est pas des conneries! Sinon, parmi leurs croyances, il y a celle que les Indiens d’Amérique sont la treizième tribu d’Israel égarée…

  11. J’ai eu une élève mormonne en Australie. Bon, elle était jeune, elle savait même pas qu’être mormon c’était être chrétien.
    Je n’ai rien contre les Mormons, ni contre les Témoins de Jéhovah. Je trouve que leur désir de sauver les âmes par le prosélytisme est émouvant. Même si à terme il y a toujours une histoire d’argent. Mais on n’est quand même pas dans le charlatanisme aigu des scientologues ou des raéliens. Je ne fais pas de différence entre les mormons ou les T de J et des religions reconnues par l’Etat. Surtout quand on écoute le discours de l’Eglise catholique ou de nombreux musulmans pratiquants. Bref, tout ça pour dire que ces gens ne me gênent pas et que j’accepte parfaitement leur foi et leurs tentatives de persuasion.

  12. Ils ont un lieu de rassemblement a cote de chez moi et le weekend ils sonnent aux portes vers neuf heures pour apporter la bonne nouvelle avec un message du genre « Have you spoken to Jesus today? » Moi je raccroche l’interphone mais un jour mon copain leur a dit oui et que justement j’etais en train de lui faire l’amour (en d’autres termes, mais c’etait pour le realisme historique). Depuis ils ne sonnent plus a ma porte…

  13. Excellent Matoo!!! :ok: Mais c’est vrai qu’ils vont souvent par paire: un moyen et un extrêmement beau! Limite si on irait pas leur parler pour sortir avec! Ptdr! Bises à toi et ton audace!! :pompom::pompom: Mais question: était-il homo ou pas? Ahaaaa…!

  14. Euh… des « mormons »? Perso, je pencherai plutôt pour les scientologues ou les témoins de Jéhova… mais je crois que le nom en blanc sur fond noir, ce sont des scientologues! Allez, encore un effort Matoo et tu pourras te taper Tom Cruise!! :rigole:

  15. Moi je trouve les jeunes américains facilement intéressants, physiquement. Un truc dans les yeux peut-être…
    (à côté, nous Français, on fait sec comme nos coqs, ou bien coulant comme nos fromages)
    Mais il faut les saisir au vol, après, ils bouffissent.

  16. Mmmmm, alors Matoo, on évangélise ? Aurais-tu fait un converti ?
    Heureusement, la morale est sauve, car comme chacun sait, les voies du Seigneur… (ahem)
    Moi je connaissais l’Eglise du Christ tout court, dans les années 1995. Même principe, un binome (moi c’était des filles relativement quelconques) qui te lâche pas la grappe et entreprend de te faire faire du rattrapage en bourrage de crâne en s’invitant chez toi tous les jours ou tous les deux jours (parce que parfois il y avait des activités en commun genre « volley-oué-on-est-jeunes-on-est-cool-Jésus-est-notre-coatch »). J’ai réussi à m’en débarrasser que grâce à cette technique merveilleuse qu’on appelle le répondeur téléphonique.

  17. Oui mais à bordeaux…ils essayent po de me convertir snif c’est po juste. Parceque moi aussi j’avais remarqué qu’ils étaient tout mignon dans leurs pantalons moule fefesses. ^^ Et jsais pas pourquoi ils me parlent pas. C’est pas faute de leur tourner autour en faisant l’air de rien. J’ai pas l’air assez âme perdue à leur goût ou quoi? (c’est pourtant pas ce qu’on me dit quand je vais en boite!!!):help:

  18. Ahhh, la découverte des mormons par matoo…Pour anecdote, il y a quelques (nombreux) étés de cela, mon cher et tendre a « sympathisé » avec deux d’entre eux; s’en suivi quelques vidéo at home (des vidéo with Jesus Himself), des parties endiablés de pictionnary chrétiens (?!) mais exploit des exploits, mon mari (qu’est vachement fort tout de même:love:) a réussi à leur soutirer quelque chose de précieux (qui a dit virginité ?): la VRAIE recette des cookies made in USA !!!:langue:

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages