Le Parfum de la Dame en Noir

Sympathique projection en présence de l’équipe samedi matin… (Merci Diego !)

Il s’agit de la suite du « Mystère de la Chambre Jaune » qui était déjà l’adaptation du roman du même nom de Gaston Leroux et qui avait eu un beau succès critique et public l’année dernière. Donc on prend les mêmes et on recommence en se basant sur la suite du roman.

Je n’avais pas vu le « Mystère de la Chambre Jaune » et j’ai un peu souffert au début de l’implicite présence et des présentations sommaires des personnages du premier opus, mais on se raccroche très rapidement aux wagons, cela ne pose donc pas trop de problèmes. J’ai dans l’ensemble plutôt apprécié ce film qui est bien réalisé, dont le casting est remarquable (les acteurs jouent vraiment bien et semblent prendre beaucoup de plaisir) et qui est conforme à l’esprit du roman.

Le film souffre finalement de ce qui est son essence même, c’est-à-dire qu’on sent que son scénario est basé sur un bouquin qui a une centaine d’année. L’intrigue, les rebonds de l’histoire, les personnages, les dialogues… tout cela sent un peu le renfermé. Alors cela revêt à certains égards une agréable et charmante désuétude, mais à d’autres on s’ennuie un peu, on se demande où cela va nous mener, et on trouve parfois les coutures un peu trop apparentes. Il faut dire que l’intrigue policière est à peu près aussi palpitante qu’un bon épisode de Scoubidou, et que le suspense tient en un dénouement digne (mais alors vraiment !) du pusillanime enquêteur canin.

Mais le plaisir vient d’ailleurs, il vient principalement des comédiens, et de la réalisation. On peut alors saluer le talent des Podalydès à la fois dans l’adaptation de l’oeuvre si franchouillarde et de cette galerie de personnages digne des bédés de Tintin. Le film est très plaisant grâce à l’humour omniprésent de Zabou Breitman, mais aussi le charme de Sabine Azéma qui incarne avec beaucoup de grâce et de mystère la Dame en Noir, et les autres personnages donnent aussi pas mal de piment et d’originalité à une trame qui est un peu fade.

Le Parfum de la Dame en Noir

2 Commentaires

  1. j’avais vu ‘la chambre de john’, ‘woman in black’ est la suite et ca doit etre vraiment pas simple à suivre si on a pas vu le précédent. j’avais correctement apprécié le 1er mais la suite était pénible décousue et je suis parti au milieu tellement je m’ennuyais!!! finalement ce que j’ai adoré dans les deux c’était les performances de claude rich et michael lonsdale, deux vieux acteurs très droles

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages