Livre 2 – IV

Rappelle-toi de puis combien de temps tu remets à plus tard et combien de fois, ayant reçu des Dieux des occasions de t’acquitter, tu ne les as pas mises à profit. Mais il faut enfin, dès maintenant, que tu sentes de quel monde tu fais partie, et de quel être, régisseur du monde, tu es une émanation, et qu’un temps limité te circonscrit. Si tu n’en profites pas pour accéder à la sérénité, ce moment passera aussi, et jamais plus il ne reviendra.

Pensées pour moi-même, Marc-Aurèle.

3 Commentaires

  1. Pourquoi ne lirez-vous pas aussi Epictète? C’est un stoïcien sous Trajan-Hadrien qui a écrit des pages magnifiques. Je me souviens en particulier de ses propos sur la liberté et la gloire; et sa métaphore filée de la vie comme une escale sur une plage est toujours profondément gravée en moi. Bref, je pense que vous l’aimerez tout autant.:-)

  2. J’ai lu Epictète aussi. En fait, le Manuel d’Epictète est à la suite des « pensées ». ;-) Je suis moins fan malgré quelques traits qui m’avaient aussi bien plu.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages