Livre 3 – III

Hippocrate, après avoir guéri bien des maladies, tomba malade lui-même et mourut. Les Chaldéens, qui avaient prédit la mort d’un grand nombre d’hommes, ont été à leur tour saisis par le destin. Alexandre, Pompée, Caïus César, après avoir tant de fois détruit de fond en comble des villes entières et taillé en pièces en bataille rangée de nombreuses myriades de cavaliers et de fantassins, finirent eux aussi par sortir de la vie. Héraclite, après d’aussi savantes recherches sur l’embrasement du monde, l’intérieur rempli d’eau et le corps enduit de bouse, trépassa. La vermine fit mourir Démocrite, et une autre sorte de vermine, Socrate. […]

Pensées pour moi-même, Marc-Aurèle.

3 Commentaires

  1. Après ces considérations, je t’engage à voir la magnifique exposition sur la Mélancolie, au Grand Palais. Il y est aussi question d’Hippocrate …

  2. Tiens! t’as changé ta photo! là t’as l’air tout gentil tout mimi -trop!- on n’y croit pas hum hum, j’aimais mieux celle d’avant… c’est pour pas qu’on te confonde avec un djeun en colère ??? biz de province (dans mon quartier aussi, ça crame, faut pas croire!

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages