Expédition à Berchères-sur-Vesgres

Ah ça, ce n’est pas un nom de village de pédé ! Nous trouvons cette charmante bourgade dans le département de l’Eure-et-Loir à une heure en train de Montparnasse, et puis 10 minutes de voiture de la gare d’Houdan !

Voilà donc où je me suis rendu samedi soir jusqu’à cette aprème afin de célébrer l’anniversaire d’un ami très cher à mes yeux (même si nous ne nous voyions que trop peu) : Joris. Ce dernier ne savait pas que nous serions tous là pour fêter ses trente ans, même s’il avait quelques doutes… C’était drôle de constater qu’il y avait à peu près toutes les « tranches de vie amicale » de Jo réunies là, des amis d’enfance, des gens de l’IUT (comme moi) ou de son école d’ingé, des gens avec qui il avait bossé, et puis évidemment la bande de potes que je lui connais depuis toujours. Et dans cette bande, on trouve en tête de proue : Nicolas IV. Eh ouai ! Bien accompagné de son mec, qui en plus d’être pas mal, se trouve être un type adorable et très bien sous tout rapport. Arggghhh c’est trop dur (surtout qu’il a été celui d’après moi pour Nicolas) !

Mais bon, revoir Nico c’est toujours aussi bon, troublant et stimulant. Il est beau, il est sensible, intelligent et c’est lui quoi. Evidemment, je peux dire tout cela sachant qu’il n’est et ne sera plus rien pour moi, je me permets alors de me nourrir de ces chimères romanesques que j’affectionne tant. Il y a tellement de choses en lui que je sais que je ne pourrais vraiment pas supporter trente secondes. Arf. Mais là, comme d’hab, je lui mangeais dans la main. Pfff.

Et puis les autres larrons, je les connais pour la plupart de cette époque où je sortais avec Nico, et c’est à chaque fois de petits sourires en coin qui en disent beaucoup et qui me réchauffent le coeur. Que ce soit la délicieuse Aurore (copine de Joris mais aussi meilleure amie de Nico) ou Nathalie, Ornelle la frangine de Jo… Cécilia et Nadine étaient aussi de la partie en représentants comme moi de cette période iutienne qui entame sa première décennie. Cécilia avait emmené son petit Pablo pour l’occasion qui a tout juste cinq semaines et qui est beau comme un petit dieu (qu’il est évidemment).

Bref, bref, les gens grandissent, changent, mûrissent, et heureusement il reste quelque chose de vachement bien qui traverse le temps : l’amitié, la fête, les petits mots sympas. On a pas mal discuté avec Nicolas, et notamment de tous ces gens que l’on fréquente et dont les vies s’organisent un peu comme nos parents avant. Joris et Aurore ont annoncé leurs épousailles pour mai 2006, ils sont propriétaires d’une maison à Bab-el-Oued (ah non c’est vrai ça s’appelle Berchères-sur-Vesgres !! Arf.). Nico et moi nous demandions bien ce que nous voulions « dans la vie », et je lui disait que la différence c’est que nous, nous avions le choix (cornélien). Et avec le choix vient l’indécision, et c’est le bordel (ou du moins ce n’est pas facile) ! ;-) D’ailleurs il est parfois encore plus difficile pour des hétéros de déroger à la règle qu’on leur demande d’appliquer depuis toujours.

Je suis rentré aujourd’hui dans l’après-midi, et je suis encore crevé. Décidément, je me fais vieuuuuuuuux. :mrgreen:

5 Commentaires

  1. Superbe village, en effet, cadre idyllique et buccolique pour ce genre de manifestation… La réception avait lieu dans le château que l’on voit en arrivant de Houdan?

  2. :eek:
    Mais keske tu foutais chez moi ??? Pitin, on peut même pu passer ses week-ends tranquilles sans pédés ! Ils sont paaaar-touuut ! :mrgreen:

    Bou, St Ouen Marchefroy powah.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages