Les banlieues (enfin) expliquées

L’avocat-blogueur Eolas (ou le blogueur-avocat ?) donne une vision simple, complète et dépassionnée des banlieues. Son article est extraordinaire (pour moi) de lucidité, clairvoyance, intelligence et sensibilité. Je me retrouve dans toutes ses propositions, observations, hypothèses et cogitations. A lire d’urgence !

20 Commentaires

  1. Eh bien tout de même un peu ! Certes Matoo est chou (chaud ?), mais ici il nous soumet un sujet d’actualité plutôt grave. Je viens de parcourir l’analyse de l’avocat et a priori elle semble pertinente. Le problème est que l’on se rend bien compte que les solutions toutes faites n’existent pas et qu’avec le poids des idéologies de part et d’autres de l’échiquier politque, la problématique évoquée dans toute sa complexité a encore de beaux jours devant elle.

  2. Je n’ai pas trouvé de « livre d’or » sur son blog (mais peut-être ai-je mal cherché?), je poste donc sur le premier sujet, voilà tout. C’est mal?

  3. Mais comment se fait-il que les mecs pas libres récoltent des brassées de fleurs et que les pauvres célibataires n’ont jamais droit au moindre compliment ?
    (et voilà comment on dérive sans transition d’un sujet sur les crises des banlieues aux petits problèmes existentiels des fifs mal-aimés…)

    :pleure:

  4. Zanzi> Fais-toi passer pour un mec maqué, tu auras peut-être plus de succés :blah: Mais je suis sûr que tu es cute comme tout et kiffable ! Allez sors briser les coeurs :p

  5. C’est une hypothèse intéressante, F., mais comment peux-tu le savoir (que je suis cute et kiffable) ? Tout cela est tellement subjectif ! Et puis pourquoi sortir briser les coeurs ? Je ne tiens pas à faire à mon prochain ce que d’autres m’ont fait subir, cela reviendrait à entrer dans le cercle infernal de la vengeance. Déjà que je me suis aperçu qu’après chaque rupture, le premier qui avait le malheur de croiser mon chemin payait toujours les pots cassés par le précédent… :doute: Faut que ça cesse !!! :help:

  6. Zanzi> Bon, ne brise pas les coeurs mais attrape-z-en un et garde-le précieusement ! Cajole-le bien sans lui faire endurer tes malheurs passés ! Quant à savoir si tu es cute ou/et kiffable, mon 6° sens ne me trompe que rarement :petard: Ne recolle pas les morceaux des pots cassés et passés, rempote simplement. A priori, tu sembles avoir pris assez de recule pour commencer du nouveau… sereinement ! Je dis pas de faire les boutiques et de ramener une belle plante à arroser mais il y a matière à creuser…

  7. F., ne sais-tu pas qu’au jeu de l’amour on n’attrape seulement qui veut bien se laisser attraper ? Et ça c’est pas gagné d’avance ! Pour ma part, autant chercher à attraper le vent…

  8. oui mais il n’amène aucune perspective! je trouvais ton point de vue plus passionanat plus intéressant
    Aubert écris directement à Matoo pour lui dire que tu le trouve chou surement il appréciera çà t’éviteras les commenatires désagréables des jaloux!!

  9. Pour en revenir au sujet, j’adhère à l’analyse d’Eolas mais sa conclusion m’inquiète.

    dans le même style, on disait autrefois qu’il fallait que jeunesse se passe. Que sera demain si, à cause d’un monde que nous avons construit, jeunesse n’a plus sa place?

    Cette actu me rappelle un film avec Niels Arestrup.

    « Demain les mômes » est une fiction où des gamins armés jusqu’aux dents éliminent les adultes dans un décor postapocalyptique.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages