Pourquoi ma MaTante de votera jamais Swarovski ?

Oui, oui, oui vous avez bien lu ! Hier ma grande-tante de 90 printemps m’a sincèrement avoué qu’elle n’aimait pas ce Swarovski, parce qu’il n’avait pas la tête d’un type à qui l’on veut faire confiance, et puis parce qu’elle avait voté à gauche toute sa vie, et qu’elle comptait bien continuer.

Tout a commencé dimanche après-midi où je suis allé prendre le café chez elle (elle a toujours des gâteaux secs terribles à me filer avec le café !!). Il y avait évidemment la télé qui gueulait tellement fort que j’ai du l’appeler au téléphone afin qu’elle vienne m’ouvrir la porte (elle n’avait pas entendu la sonnette avec son spatial surround qui fait trembler les vitres). Et évidemment comme tous les dimanches, c’est M’sieur Drucker qui monopolisait la parole. Et v’la ti pas que Barbelivien est tellement pote avec Sarkozy, qu’il l’a invité à sa sauterie télévisuelle dominicale !

MaTante a l’habitude d’écorcher absolument tous les mots, c’est un peu une règle chez elle. Elle me la joue ainsi de plus en plus à la Tournesol Tryphon, mais avec l’habitude c’est presque limpide. C’est ainsi que je n’ai pas cillé lorsque Sarko s’est muté en joaillier au fameux cygne de strass. Je lui ai juste dit : « Ah Sarkozy tu veux dire ? ». Et elle a répondu immédiatement : « Oui Swarovski c’est ça. Le petit à la sale trombine là. ». Bon, je n’ai pas insisté, au moins on parle du même mec.

Je lui ai alors même expliqué que sur internet, Kozlika avait fomenté un super plan pour se moquer de lui (ma grande-tante a bien compris le truc d’internet). Et quand elle m’a demandé : « Heeein ? Quoi Vache Milka ? », j’ai abandonné. :mrgreen:

Nous avons parlé un peu politique, et elle m’a confié ne rien y connaître, mais avoir quelques repères qui la convainquent toujours du bien-fondé de voter à gauche. Et le plus important de ces repères pour elle c’est 1936.

« Ah oui ça tu sais avant c’était drôlement dur. Mais les congés, ça c’était un truc pour les petites gens comme nous. Les premières vacances avec la moto de ton oncle à Dieppe… Ca c’était un truc de gauche. Depuis Blum, j’ai toujours voté à gauche. »

J’ai alors réalisé qu’en effet ma grande-tante (née en 1915) a traversé une époque incroyable, qu’elle a vécu des années sans avoir le droit de vote, et que même sans avoir une culture politique rationnelle, ses 90 années de « vie » lui donnent assez de jugeote pour savoir quoi penser. Pourtant elle a peur de l’insécurité (alors qu’elle ne risque rien évidemment dans sa baraque), elle craint pour son bas de laine, et elle est l’archétype de la petite vieille de banlieue, qu’on pourrait penser réac. Mais pas du tout, elle a quelques principes directeurs comme cela qui font qu’elle est différente. Et elle soutient notamment la manière dont les jeunes se rencontrent aujourd’hui. Elle dit d’ailleurs que c’est très con de ne pas coucher avant le mariage : « On essaie bien les voitures avant de les acheter ! Et de toute façon, tout le monde couchait avant, même dans le temps. La seule différence avec aujourd’hui c’est qu’on ne le disait pas ». Elle est pour le droit à l’avortement, ayant elle-même vécu la triste époque où les femmes avortaient avec tous les dangers, et les horreurs et déshonneurs que subissaient les filles mères.

Ensuite, elle m’a sorti quelques cartons qui traînaient derrière une armoire, et m’a montré kyrielles de vieilles photographies que je n’avais jamais vues. Des supports cartonnés des années 20 ou 30, avec surtout des images de mon grand-père (son frère), que je n’ai jamais connu (il est mort avant ma naissance) et dont j’avais vu très peu de photos. Et pour cause, celui-ci s’était fait virer par ma grand-mère notamment parce qu’il était bigame !

On est revenu un moment sur Blum, et elle me disait qu’à l’époque elle était bonne chez un dentiste juif. Ce dernier était un oncle ou un neveu de Léon Blum (elle ne se souvient plus), et une des premières fois qu’elle servait à table chez eux un vendredi soir, elle l’avait rencontré. En fait, elle était rentrée dans la salle à manger avec un plat, et elle avait failli tout faire tomber et se mettre à exploser de rire. « Ils avaient tous des serviettes sur la tête !! »

:mrgreen:

Nous avons revu une dernière fois Sarko à l’écran, et ma grande-tante de conclure « Ah non vraiment ce Swarovski, je ne voterai pas pour lui ! ».

PS : Comme Oli, j’ai aussi convaincu mes parents que DSK était un bon candidat, mais surtout grâce à Madame qui a tout de même la classe de chez classe, et qui taperait grave sa mère à l’Elysée (non je ne veux pas dire qu’elle serait violente avec sa maman… duh !). ;-)

22 Commentaires

  1. Quelqu’un de bien ta grand tante… sympa de l’avoir encore, tu as de la chance.
    Il faut écouter les anciens (sauf s’ils sont gateux:langue:)
    Une tante comme celle là, on l’imagine en marraine de Cendrillon…:love:

  2. Aaaaahhhh Swarowski ! J’adoooooooooore ses créations en cristal. :redface:

    Tenez, je vais profiter de cette publicité institutionnelle pour DSK afin de vous soumettre un problème (constitutionnel ?) qui me taraude depuis que Jospin a failli gagner l’élection présidentielle. Vous savez tous que « l’austère qui se marre » est calviniste, tandis que DSK (tout comme Fabius, d’ailleurs) est de confession juive.

    Aussi me permets-je de vous demander ce qui, selon vous, pourrait se passer si l’un de ces 2 (ou 3) candidats gagnait en 2007, dès lors que le président de la République française est, entre autres honneurs honorifiques, « chanoine honoraire de la basilique Saint-Jean-de-Latran ». Je vous laisse imaginer le bug, mais je compte d’avance sur la sagacité de ce brave Ben 16 qui, avec son sens aigü de l’oecuménisme, saura trouver une réponse à cette épineuse question. :cool:

  3. un truc que je pige pas trop avec vous les Français
    vous pleurez pour qu’on remette le débat politique en avant et qu’on arrête le discours enarque…
    et puis un mec se met à gueuler (avec quelques excès, mais tout aussi graves que les dangers que représente Besancenot librement exposé à la télé) et puis on redemande les vieux mous… du passé…

  4. A cette age on ne refait pas ces convictions, on les vies comme au premier jour et on ne change pas d’avis bien que ce soit sarko ou un autre, on regarde la politique d’un oeil qui fait partie du passé……:boulet:

  5. « Elle est pour le droit à l’avortement, alors qu’elle a connu les femmes qui avortaient avec tous les dangers, ou les horreurs et déshonneurs que subissaient les filles mères. »

    le « alors que » m’etonne : en fait, avoir connu l’horreur des avortements clandestins était une des raisons pricipales pour les femmes de soutenir ce projet de loi sur le droit à avortement . Si je me souviens du discours de simone veil ( nan je l’ai pas vu en direct à l’époque rhooo :hum::mrgreen: ) , elle fondait une partie de ses arguments sur  » les aiguilles a tricoter , plus jamais ça  » . Encore aujourd’hui, les femmes qui soutiennent ce droit utilisent l’exemple de l’horreur qu’ont vécu les femmes avant l’époque ou c’était légal, pour dire qu’on a pas le droit d’y revenir et que ça serait honteux de laisser faire a nouveau de telles pratiques.
    je me demande si ceux qui sont contre cette loi ont connu au contraire ces femmes mutilées après des avortements clandestins, c’est peu probable, ou ils feignaient de ne pas le savoir. ;-) .

  6. Krys> J’ai reformulé plus clairement en effet. Mon « alors que » voulait plus indiquer « alors même qu’elle avait connu », mais c’était maladroit voire carrément faux ! :gene:

  7. Adorable ta Tatie. J’aime bien ces gens qui ont connu le front popu et lui vouent une éternelle reconnaissance. J’ai eu aussi une grand-tante comme ça qui ne voulait pas monter en 1ère en métro pour « ne pas trahir sa classe ». C’est excessif bien sûr, mais en même temps une telle fidélité a de quoi attendrir, à l’heure des girouettes politiques tournant plus vite qu’un moteur de F1!

  8. Matoo, en bon Neveu de ta MaTante, ne pourrais-tu pas être un peu plus original dans tes goûts politiques ? La France aura peut être une chance unique d’avoir enfin une femme à sa tête, quel changement pour un état coinços comme le notre, non ? Puis de toutes façons, on ne va pas l’élire pour les idées, ils vont tous nous ressortir les mêmes…

  9. Moi je verrais mieux Ségolène en Président de la Rep, avec François Hollande en première dame de France, en tailleur en tweed, sac à main Hermès, sûr que ça fera recette pour les pièces jaunes.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages