11 Commentaires

  1. Histoire de relativiser même si, en effet, c’est grave : la loi sera inapplicable tant que l’état du Dakota du Sud n’aura pas gagné contre la Cour Suprême américaine (ce qui, à mon humble avis, ne sera pas demain la veille : le même problème s’était posé à l’époque de la discrimination blancs / noirs et les lois n’ont pas pu être appliquées dans les états du Sud qui voulaient mettre en place de telles lois). En clair : cette décision locale d’un dirigeant politique va sans nul doute être invalidée parce que c’est un acte à visée politique (visibilité médiatique) et pas juridique. Comme l’a été le mariage homosexuel de Bègles qui a été entre temps invalidé. L’idée est simplement de médiatiser le mouvement « Pro Life » aux USA qui connaît une recrudescence.

    Inquiétant, donc, mais relativisons : je suis encore assez naïf pour croire qu’une grande démocratie comme les Etats-Unis est encore en mesure de se prémunir contre les abus de pouvoirs de certains de ses représentants politiques les plus intégristes. :help:

  2. Même George W. Bush a jugé le projet du Dakota du Sud trop extrême car il exclut l’IVG en cas de viol et autres trucs pas cools. C’est dire!!
    Moi qui en ce moment mate la saison 3 de The L Word, je me demande si on parle bien du même pays…

  3. Urobore a raison. Roe vs. Wade prime sur toute décision d’avortement. L’illégalité en question consiste à faire avorter après le délais légal – ce qui est la même chose ici soit dit en passant. Mais Matoo (et Koz et tous les prochoix) ont raison.
    Petit lien pour dire : http://www.nccbuscc.org/prolife/issues/abortion/culture.htm
    Et ils osent s’appeler « pro-life » – en promouvant la peine de mort… contradiction quand tu nous tiens…

  4. C’est pas si clair que cela. L’affaire va passer devant la cour suprême. Or, deux nouveaux juges très conservateurs y ont été récemment nommés (dont un ouvertement homophobe), et celle-ci est maintenant majoritairement favorable à la droite chrétienne. Il est tout à fait possible que l’arrêt Roe vs. Wade soit cassé. Chaque état pourrait alors décider de sa propre politique en matière d’avortement.

  5. Alors là puisqu’on parle sciences, j’interviens ! Bien sûr que si on détecte parfaitement les foetus homos ! Ce sont ceux qui bougent en entendant Gloria Gaynor chanter I will survive !!!:lol:

  6. cossaw : J’ai hésité, Cossaw, sur la notion de l’illégalité. J’avais commencé par le mettre en commentaire mais je me suis finalement abstenu de préciser ce point : l’extrait de l’article chez BoingBoing parle de condamnation en cas d’avortement illégal. J’ai donc pensé qu’il s’agissait de l’avortement en dehors des délais légaux qui était visé. Mais à la lecture de l’article de la BBC en entier, je me suis demandé si j’avais bien compris : j’y ai lu que l’avortement deviendrait interdit (dans cet état du Dakota du Sud) pour toute situation, sauf en cas de maladie de la mère (donc, le viol et l’inceste ne permettraient pas un avortement), sans que la mention du délais légal ne soit spécifiée.

    Alors quid ? C’est l’avortement dans son ensemble qui est visé, ou c’est l’avortement en dehors du délais légal qui est visé ?

  7. D’après ce que j’ai compris, c’est l’avortement dans son ensemble,
    le gouverneur de cet état considérant que la vie commence dès la conception.
    C’est vrai que vu de France, cela parraît assez surréaliste.
    Quoique …. Il y a encore en France des parlementaires pour contester ce droit aux femmes, et la Pologne et l’Irlande ne sont pas si loin.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages