Le Grand Lieu de Drague Contemporain de Bastille

Ooups, non je voulais dire : Le Grand Marché d’Art Contemporain de Bastille, mais c’était un tel repère de tapioles, que j’ai confondu. :mrgreen: Encore un excellent moment passé là avec Fabien, qui n’a pas manqué de croiser des dizaines d’amants, de se faire mater de la manière la plus éhontée qui soit, et même de se faire arranger des coups par des artistes. En effet, un des artistes à qui il a acheté une superbe petite statue, après avoir longuement discuté avec, lui a confié qu’un autre client lui ressemblait beaucoup par son approche artistique et ses goûts. Et voilà que ce fameux client débarque, et en plus d’être carrément pas mal, il se révèle bien sensible comme on l’aime. Echange de numéros, et hop hophop, « viens chez moi je te montrerai ma collec… ». Oui, oui bien sûr, l’amour de l’art et tout et tout. Entre deux stands, trois tableaux, deux gravures, quatre statues et une lithographie, nous avons fait du repérage de mec, en même temps que du lèche-vitrine. On ne se refait pas !

En tout cas, nous avons arpenté tout le marché avec beaucoup de plaisir, celui de découvrir de nouveaux artistes, de revoir les oeuvres de certains et de constater la manière dont a évolué leur coup de pinceau. J’ai de nouveau bavé devant certains tableaux, totalement inaccessibles, et j’ai aussi repéré ce qui me bottait carrément pour plus tard quand je serais TRES RICHE (et j’aurais un grand appartement) !

L’année dernière, j’avais déjà raconté comment j’avais acheté une oeuvre (que j’aime toujours autant) d’un artiste dont j’admire sincèrement le talent : Pascal Bordaries.

Pascal Bordaries - Visage

Ce dernier est d’ailleurs rapidement tombé sur le post en question, après avoir tapé son nom dans un moteur de recherche. Me voilà donc aussi outé par un peintre ! J’avais déjà plus ou moins l’intention de lui racheter un tableau, et j’ai donc craqué car je m’émerveille toujours autant de sa technique, son inspiration, son travail de la matière, ses jeux de couleurs. J’ai opté pour le tableau suivant, mais non sans reluquer quelques diptyques ou triptyques de plus grande taille. J’ai accroché sur la couleur de fond qui n’est pas très courante chez Bordaries, ainsi que cet air toujours halluciné et sous acide de ses « visages ».

Pascal Bordaries - Visage

(Bon si vous n’aimez pas, pas la peine de faire « beurk », moi si je l’ai acheté c’est que ça me plait, et basta.)

Et puis, je voulais aussi prendre une toile à une artiste que Fabien aime beaucoup (il possède un nombre fou de ses tableaux) : Sophie Jourdan. J’ai craqué sur ce chat sous ecsta, dont elle a réalisé de nombreuses variations. Elle a un univers très coloré, avec encore une fois beaucoup de matières, de grattage et de trituration de couleurs et de peintures.

Sophie Jourdan - Chat

Me voilà de nouveau ruiné, mais ravi. C’est tout ce qui compte, après tout.

Donc un très bon endroit pour allier l’utile et l’agréable. ;-)

15 Commentaires

  1. Ahhhh ! La vie parisienne ! on profite de ses flâneries sur le bord de Seine pour se faire tirer….le portrait. Bravo l’artiste, c’est très réussi ;)

  2. je prefère ton premier tableau de bordaries au second, mais alors le chat !!! :pompom:
    l’expression, les couleurs, tout y est. c’est vraiment très bon !
    et pour qui a déja eu un chat c’est tellement juste dans les émotions qu’ils savent faire passer :love:

  3. Tu as l’âme d’un collectionneur… Et j’aime beaucopup tes choix.
    Dans soixante ans, peut-être parlera-t-on de la collection « MATOO » comme on parle de la collection Thyssen.

  4. Indilou> pas des copies mais elle en a fait toute une série… Maintenant il faut le voir pour choisir… Certains de ses tableaux sont aussi reproduits en affiches, mais pas celui-là il me semble (mais je lui demanderais).

    Matoo> je ne fais pas QUE draguer au Marché d’Art, je collectionne aussi… :langue:

  5. Hummm, cool, je découvre une nouvelle artiste ! Comme les autres commentateurs je KIFFE le chat ! :) Mais je doute de me lancer dans la collection d’oeuvres d’art avant très longtemps, ça me paraît indécent comme prix. :p

  6. Le chat sous ecsta est pas mal, mais peut-être faut-il être aussi sous l’effet de cette drogue pour en apprécier encore plus toute sa dimension ? :petard:

    En attendant, beaucoup moins glamour, sur Montpellier il faut aller à Carrefour Grand Sud pour trouver le repère des tapioles :mur:

  7. Indilou> Sophie m’a dit que ce chat là n’est pas parti pour édition en affiche. Matoo a donc le seul l’unique… Mais elle en a d’autres du même genre, après c’est une question de coup de foudre!

  8. Diabolito> ce que tu trouves d’elle sur le net sont essentiellement des affiches reproduisant ses tableaux (d’où un prix fort raisonnable)… Ce ne sont pas les originaux… Il me semble qu’elle avait un site, mais abandonné depuis un moment, je vais tenter de retrouver l’adresse.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages