34ème congrès du PC*

Oui voilà j’avoue, je suis allé au 34ème congrès du PC* !! Je n’y vais pas tout le temps, mais justement la dernière fois remontait quasiment à l’année passée, et comme j’avais mon chevalier-servant avec moi j’étais rassuré. Car je n’aime pas arriver là tout seul, et même comme cela, il me faut pas mal de temps pour me mettre à l’aise.

*digression* Je ne pense pas que ce post sera très bien écrit, enfin pire que d’habitude quoi, car je suis exténué. Je ne dors pas très bien ces nuits dernières, et c’est rarissime pour moi car j’ai plutôt un sommeil réparateur et salvateur. Je m’endors normalement en trente secondes, et ne me réveille pas sans un coup de canon.

Or depuis le lundi soir, lendemain du Queen, j’ai des nuits agitées, et il m’arrive en plus de cela un truc fort inaccoutumé : je fais des cauchemars. Ce ne sont pas des monstres ou des goules qui m’agressent, mais plus complexe et vicieux que cela, je mouline dans la choucroute à ressasser des problèmes insolubles. Un peu comme si je passais mes nuits à songer que je suis dans une maison de fou, et que je dois faire face à des choses dont la logique m’échappe, et je ne fais que chercher à percevoir un schéma dans un embrouillamini complet. Lorsque je me réveille, je réalise en quelques secondes que le problème posé est complètement inepte, et ma prise de tête donc totalement stérile, et quelques secondes plus tard mes visions oniriques s’estompent. J’oublie à chaque fois le fond de ce fameux problème.

Mais ces quelques nuits m’ont fait l’effet d’un supplice de Sisyphe, je tourne en rond à essayer de comprendre un truc incompréhensible, mais comme en ayant perdu mes capacités à raisonner (donc à réaliser l’imbécillité de l’exercice). Inutile de dire que c’est non seulement fatigant mais aussi énervant, je me lève en ayant l’impression d’avoir bûché toute la nuit sur le résultat d’une division par zéro (et dans mon rêve, je pense qu’il y a une solution). Moi qui suis habituellement oniromane, j’en deviens oniromancien, et cela n’augure rien de réconfortant.

Je pensais que doucement et sûrement, j’allais sortir de ma torpeur et aller mieux, mais il faut se rendre à l’évidence, que le control-freak ne fonctionne pas toujours comme on voudrait (merci je suis vivant et pas une machine !). Donc je suis sur un mode, ou malgré mon légendaire air de « tout va bien », je me permets de m’isoler un peu pour exhaler ce dont j’ai besoin.

Mardi matin surtout, j’étais tellement fatigué… nerveusement, moralement, physiquement, que j’ai abandonné l’idée d’aller au boulot, et ai illico posé une journée. Je me suis dit que j’allais profiter du beau temps, et au lieu de cela, j’ai pris le métro, suis allé m’enfermer au cinéma, et n’en suis ressorti qu’à la nuit tombée. Ironie des actes, poussée d’Archimède du moral… agir concrètement à l’opposé de ce que l’esprit croit dicter. *fin de digression*

Ce mercredi soir était idéal avec sa douce chaleur printanière, une terrasse accueillante et des blogueurs en verve. Pas mal de blogueurs copines d’ailleurs pour cette édition, j’étais surpris d’une telle surreprésentation. Encore une fois, et comme la plupart, je suis un peu frustré de n’avoir pu vraiment parler à certains que je connaissais pas, ou peu, ou trop peu, ou bien (mais j’avais envie de leur tailler… une bavette, oui O., je parle de toi !). J’ai aussi juste salué Dom ou Pascal… pfff.

Bon allez, on se fait un tour de blogdropping ? Donc pour commencer, Garfieldd était là, puisqu’il a passé quelques jours chez la fée Kozlika, qui était là aussi avec les Fûûmants roses. Nous avions également l’honneur de la visite de Samantdi et de Tarval (qui a enchanté les blogueurs de son accent qui sent bon la garrigue et met des cigales dans la tête). Il y avait aussi mes petites camarades d’Opéra(tions billets pour l’Elixir) comme Vroumette, Gilda ou Traou. Cette dernière a vraiment des yeux incroyables (et un charme certain), j’ai vraiment un truc avec les bretons moi… ;-) Comme beaucoup de gens, je suis aussi un féru lecteur de Tarquine, qui se révèle aussi stimulante, anticléricale et féministe que dans son carnet. Ô bonheur !

Thomas a l’air toujours aussi adorable et irrésistible (mein gott !), un Tatou taquin et têtu à son habitude, Nawal et un sourire qui éclaire l’obscurité… Le Padawan qui vibrionne entre une interview et les mondanités bloguesques, alors que Laurent papote tranquillement devant le bar. J’adore le sourire goguenard et la subtilité du Capitaine. J’ai aussi aperçu Eolas, je le trouve même plutôt sexy comme mec… pour un avocat je veux dire (huhuhu). Charlie est toujours aussi dingue, et j’aime ça. J’avais lu qu’il viendrait peut-être mais je ne pensais pas qu’il le ferait. Eh bien si, j’ai enfin pu rencontrer de visu Patrick, dont j’aime beaucoup le blog, depuis pas mal de temps maintenant.

*digression* Tout se passait bien, et j’avais encore beaucoup de gens à qui j’avais envie de parler, mais j’ai été pris soudainement d’une de ces langueurs qui me prennent en ce moment. Bon bah, je n’ai pas cherché, j’ai dit au revoir et m’en suis retourné à ma tanière. Ce fut assez brusque alors que je me sentais en plein milieu d’un moment agréable et privilégié, mais la Sarah Bernhardt qui est en moi a parlé. J’ai salué quelques personnes, et m’en suis retourné dans mes pénates.

Mais bon, ne dramatisons pas non plus, ce n’est pas la fin du monde, juste un de ces états d’âme passager qu’il ne faut pas refouler, et ne pas laisser prendre non plus le pas sur le quotidien. A vrai dire, je considère même que ce ressenti est le juste tribut des jolies choses vécues ces derniers mois. Il faut forcément en passer par là. Alors, allons-y. *fin de digression*

En même temps, à 03.36am, il est bien temps que ce soit une fin de post tout court. ;-)

* Paris-Carnet

16 Commentaires

  1. Hmmm. Et dire que j’ai dû attendre la fin du billet pour arrêter de me dire : « Mais je comprends pas : il y a autant de communistes que ça chez les bloggueurs ? »… Et le pire, c’est que ce n’est pas une fausse note d’humour de ma part.

    Hmmm, décidemment, de deux choses l’une : soit je devrais m’accorder une pause dans mes études (ça va tourner à l’obsession), soit je devrais pit-être reprendre un petit cachet avant d’aller me coucher. …
    :pleure::boulet:

  2. Je comprends mieux, j’espérais bien trouver un moment pour te parler un peu et puis je suis allée manger à l’intérieur, et puis après j’ai l’impression de ne plus t’avoir vu. C’est vrai qu’aussi nous étions nombreux et que du coup la circulation en terrasse en devenait délicate. Je comprends bien le « coup de pompe » qui fait qu’à un moment donné, même si la soirée est bonne et les commensaux sympas, on ressent un irrésistible appel du lit (pour dormir) [variante de meilleure forme : du livre en cours].
    J’espère qu’on aura dans pas trop longtemps d’autres occases de revoyure.

    PS : congrès du PC, ça fait un moment que je l’attendais, celle-là ; c’est pas trop tôt ! ;-)

  3. @ Matoo quelques questions
    Les rendez vous PC c’est ouvert qu’aux bloggueurs ou les profanes peuvent venir?

    Si on est une povresse catholique,féminine de gôche habitant un quatier populaire, lisant aucun des blogs des personnes que tu as citées mais d’autres. Est ce une circonstance aggravante ?:lol:

  4. garfieldd> Zut, ce sont les seules images qui me venaient ! Je fais trop parigot là alors !!!
    :afro:
    Queen of Sheba> C’est ouvert à tous et toutes ! Mais il vaut mieux quand même savoir de quoi (qui) on parle, ou alors ne vraiment pas être intimidé.

  5. bon, comme d’autres je me suis fait eue, j’ai pensé que tu nous parlais d’une réunion du parti communiste :petard: .
    je bats ma coulpe, j’aurais du aller voir la petite étoile.

    Bien désolée pour ton sommeil, bises d’apaisement.
    Ce que je fais moi, c’est que je note tout au reveil,
    le plus possible, histoire que le message soit entendu a défaut d’être compris.
    ça aide, a déplacer la reflexion dans le reveil et pas le sommeil, et ça apaise un peu …
    un autre truc parait-il avéré, et qui m’a bien servi : la maison dont tu rêves, c’est la façon dont tu te considères.
    pas de vérité cachée la dedans, ni de prémonition, juste ce que tu penses de toi même qui se transcrit comme ça,
    sous la forme d’une maison. donc ce qui est représenté comme genre de maison et ce que ça veut dire, ce que tu vois,
    il n’y a que toi qui peut le savoir et le comprendre.
    si cette methode peut te servir, vala, c’était au cas où.

  6. Sinon vous savez moi j’ai voté Robert Hue au premier tour des élections 2002. En toute conscience… :kiss:

    D’ailleurs on parle tout le temps de Ségolène, mais moi c’est à Marie-George que je pense !!! Si si. :ok:

  7. @>Matoo, heu comment dire, c’est ironique ou un peu insultant, je lis bcp de blogs, mais il est vrai que les blogueurs que je lis( mis à part toi) ne se rendent peut être pas PC exept Fdoll.
    quant à être intimidé ce n’est pas mon genre.
    En 2002 j’ai voté Jospin au 1 er tour contre mon gré car j’avais entendu chez l’ennemi (radio courtoisie) que les sondages étaient faux et que quelquechose de grand se préparait.
    au 2 ème abstention

    pour 2007 je ne sais pas mais certainement pas Ségolène:joker:

  8. Il faut soit arreter les ecstas au queen soit interrompre ton traitement hormonal de substitution et les nuits seront moins agités
    Dr Darlingstar, le docteur des stars de la blogosphere

  9. Je regrette de n’avoir pu que t’apercevoir…
    J’étais avec Gilda à l’intérieur pour dîner, et n’ai pas beaucoup circulé dehors, il y a plein de gens que je n’ai pas vu….
    A très bientôt, au moins à l’opéra, ailleurs j’espère
    :redface:

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages