Contes pour enfants majeurs et vaccinés

Encore un spectacle au Théâtre des Blancs Manteaux, et vraiment un bon moment à rigoler. Il s’agit de deux filles et trois mecs (Fabien Floris, Karine Foviau, Loïc Legendre ou Benjamin Pascal, Pascal Loison et Caroline Pascal) qui narrent pendant un peu plus d’une heure un conte de fées mais à leur manière.

Et leurs manières sont assez décalées, ce n’est pas pour rien si les enfants doivent être « majeurs et vaccinés » car le spectacle est un pur délire, une avalanche de saynètes et de gags plutôt bien inspirés. Une galerie de personnages se met en place : un prince teubé, une fée un peu trop confiante, une grenouille lubrique, un garde-chasse bolchévique, un tailleur, sa fille pom-pom girl, un roi qui articule plus qu’il ne faudrait et sa fille qui bave parmi d’autres. Ces personnages évoluent sur la petite scène, et figurent tout un univers en utilisant un écran noir (à hauteur de taille) derrière lequel se cacher, et trois bouts de cartons et ficelles.

Un présentateur (que j’ai vraiment trouvé très bon) joue les Michel Drucker et les narrateurs de cette hilarante histoire de fous. On y retrouve un peu de la dérision, la débilité et l’incongruité des Robins des Bois, mais ils sont loin d’être dans le registre du pastiche. Cette fine équipe met rapidement une bonne euphorie dans nos têtes, et provoquent de bien agréables stimulations de nos zygomatiques.

L’histoire n’a quasiment ni queue ni tête, mais globalement c’est un prince qui cherche sa princesse, comme dans tous les bons contes. Totalement anachronique et nawak, le spectacle entretient un rythme soutenu du début à la fin, et fait régulièrement mouche sur des jeux de mots, des tics de langages ou de simples mimes grotesques. Ca bouge partout, ça respire la créativité, le délire et la bonne humeur des protagonistes. Vous ne risquez pas de vous endormir au moins !

J’ai passé un excellent moment là-bas, et même si ce n’est pas non plus le spectacle de l’année (disons qu’ils font leurs premières armes), cela vaut largement le coup d’y aller. Le bon signe pour moi étant que l’on garde des souvenirs prégnants de certains gags, et que la soirée se prolonge en reprenant des morceaux de dialogues entre amis.

Contes pour enfants majeurs et vaccinés - Théâtre des Blancs Manteaux

6 Commentaires

  1. Ah ben c’est marrant je viens de dire à garoo que j’ allais lui lire des histoires. Je veux l’ adopter mais comme animal de compagnie et pour lui faire des coupes de cheveux dementielles !
    Si tu veux je t’ adopte aussi ! Je te raconterai des histoires et je te mettrai des robes de princesse !

  2. Tu devrais essayer « Contes à faire rougir les petits chaperons » de Jean-Pierre Enard (ça me fait toujours rire de penser qu’il était directeur de la collection la Bibliothèque rose. Je crois qu’il est le scénariste de la BD « Liz et Bette »)

  3. En cherchant quelques infos sur cette pièce je suis tombé sur le site de la compagnie http://lacompagniesentete.free.fr . Et lorsque tu dis que les comédiens y font « leurs armes », j’ai comme l’impression que tu te mets le doigts dans l’oeil.
    En regardant leur CV on y voit qu’ils ont tous au moins 10 ans de métier sur les planches!
    Raté Matoo!! lol
    :salut:

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages