Pas de monnaie

Je sors d’un petit théâtre où j’ai vu des amis jouer, avec d’autres amis. C’est cool c’est à Goncourt, donc je rentre à pied. Je laisse les derniers, Henri et Olivier, au métro, et je traverse la rue pour aller prendre de l’argent au distributeur. A cet endroit, il y a presque toujours deux clodos qui font la manche. De vrais marginaux, deux paumés étalés sur l’asphalte, des faciès sans âge, des visages burinés par l’alcool, un peu crades et toujours accompagnés d’une bouteille de rouge qui tache. Plutôt tristoune quoi…

Le truc habituel, je mets ma carte, et le plus proche, le plus vieux me demande :

« T’as pas une pièce ? »

Nan désolé, je n’ai pas de monnaie, répondis-je. Et puis, je continue mes opérations bancaires. Je demande quarante euros.

Et alors l’autre gueule plus fort : « Ou alors un billet si tu veux sale pédale ! ».

Je ne réagis pas. Pas de ticket. Je récupère ma carte. Les billets sortent, deux de dix, et un de vingt.

Je me penche vers eux, et je mets mon billet de vingt dans la main crasseuse.

« Euh… de… je… »

Ils sont sans voix.

33 Commentaires

  1. no comment…

    parfois l’intelligence, c’est de prendre l’autre à contre pied…

    ah la misère humaine… toute ma vie !

    belle réaction. bravo :-)

    (et jolie photo de la fuck pride by the way)

  2. Ta logique m’échappe… je ne vois pas pourquoi filer du fric à un mec qui t’insulte. J’aurais plutôt donné les 20 € à une association genre SOS-Homophobie qu’à des antiqueers.

  3. Joli pied de nez.
    Mais argent peut etre bêtement perdu.. (parce que surement betement dépensé, et parce que donné à des gens qui le méritent certainement moins que d’autres, si on peut parler de mérite, vu leur attitude vis à vis de toi)

    Je ne sais pas s’il est justifiable de jeter son argent par les fenetres au nom de la beauté du pied de nez..

  4. La prochaine fois que tu veux retirer de l’argent au distributeur, préviens un peu à l’avance, je m’arrangerai pour pas me laver pendant quelques jours et traîner pas loin du distributeur… et j’aurais un peu de temps pour réviser ma liste d’insultes !!

  5. Démago ! Mamère ! :langue:

    Non sérieusement c’est frustrant, je ne sais pas ce qui a dû se passer dans leur tête, et si globalement ça les amènera à réfléchir sur leur insulte. Mais j’en doute malheureusement.

  6. Je crois que je rejoins un peu notre nycboy national, même si je trouve ta réaction excellente.
    Je ne sais pas si cela va les amener à refléchir, et il y a fort à parier qu’à l’heure qu’il est, les 20€ ont été picolés allègrement.

  7. EXCELLENT !!!
    Ca me rappelle cette scène du film « Basquiat » :afro:où il paye la note de deux vieux cons qui ne supportaient pas d’avoir un Noir à la table d’à côté !
    En plus c’est bon pour ton Karma :-)

  8. Je vais encore passer pour le salaud de service… mais bien que garage-à-bites*, je ne suis pas lèche-cul** et ne cautionne pas ton geste CONdescendant ! Sans dire que rapporter un acte de « charité », cela fait très STAR qui cherche à (se) (com)plaire…Quant à la face de truie lubrico-hystérique que tu affiches en ce moment… :berk:

    *: c’est plus classe que pédale… :blah:
    **: je le suis mais pas au sens figuré…:redface:

  9.  » LE BRET, faisant le geste de lancer un sac
    Comment ! le sac d’écus ?…
    CYRANO
    Pension paternelle, en un jour, tu vécus !
    LE BRET
    Pour vivre tout un mois, alors ?…
    CYRANO
    Rien ne me reste.
    LE BRET
    Jeter ce sac, quelle sottise !
    CYRANO
    Mais quel geste !… « 

  10. Alors le gars, il en a eu le sifflet coupé, bouche bée, et tu l’a photographié… d’où cette photo que tu nous affiches cette semaine.:mrgreen:
    Je pense que le geste aura son effet, et que ce n’est pas la première fois que la tolérence s’achète…

  11. Bon, je n’irais pas jusqu’à « face de truie lubrico-hystérique », mais quand même, je te préfère en intello. Ah la la, le Matoo et son miroir à 10 faces!!

  12. Eh bien moi je suis bleuffée… :eek: et même s’il ne le méritait et même s’il va les dépenser à rien de bon (à mon avis) le geste valait bien un billet.

  13. Ton geste prouve que tu es un VRAI gentil. Néanmoins, je l’aurais accompagné d’un petit commentaire du genre : « De la part de la sale pédale, monsieur » en souriant, au moins pour être sûr que ton geste soit bien compris et pas que l’habitude lui prenne d’insulter les gens de sale pédale pour avoir 20 euros (sinon, ca deviendrait très lucratif :-)))). Mais très trop chou.
    PS : Dis ro’ minet, je peux souffler dans ton petit mais mignon sifflet rose de la photo ?:redface:

  14. Krysalia a bien compris ce que j’avais en tête en fait… hé hé, exactement cette réplique là. Donc pas la peine de broder ou de s’imaginer des choses, je ne me voulais ni vengeur, ni condescendant. Simplement je ne voulais pas laisser les choses en l’état, et j’avais envie de surprendre. Juste un effet de manche, un truc dingue, un truc décalé et étrange, pas naturel, pas raisonnable.

    Et ça m’est « naturellement » venu… Je voulais juste les faire s’interroger 30 secondes sur pourquoi j’avais fait cela, et sans jamais vraiment le comprendre.

    Car je ne suis pas naïf, 30 secondes plus tard, ils sont allés s’acheter une autre bouteille de tord-boyaux, mais peut-être ai-je participé à l’achat d’un breuvage un peu meilleur que la villageoise en bouteille plastique.

    Ce n’était pas de la charité, pas de la moquerie, ni même de la vengeance, simplement un pied-de-nez à la réalité.

  15. C’est tout simplement une attitude de soumis ! Tu te fais insulter et tu donnes 20 euros ! Pourquoi ? Parce que tu étais incapable de lui en foutre une ou parce que quelque part ça te plait de te faire humilier dans la rue ?

  16. Non ce n’est pas une attitude de soumis, mais condescendant oui, peu importe ce qu’ils s’achètent de la bibine ou de la came. Moi je donne des tickets restos et je ne me préoccupe pas de la façon dont s’est demandé. Je pense que le ‘pédale’ malheureusement est employé comme insulte par bon nombre de gens. Vous devriez fréquenter les jardins où il y a des enfants ou les cours de collèges. C’est lamentable mais c’est comme çà.
    Il aurait fallu leur parler et non leur ‘jeter’ 20 euros pour leur clouer le bec.

  17. Je ne donne jamais d’argent aux SDF, parce que je déteste les voir ivres mort. Je leur achète du jus d’orange ou des vitamines. Parfois je leur ramène un pull en hiver.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages