Le Temple d’Athéna du 11e arrondissement de Paris

Je passionné de mythologie depuis que je suis tout môme. Du coup mes parents m’avaient acheté un des bouquins de référence sur le sujet : « La Mythologie » d’Edith Hamilton. Et je me rappelle de cela comme d’un des plus beaux cadeaux qu’on m’ait fait. Ce livre date de 1942 mais il reste un des mieux écrits sur le sujet, et est constamment réédité. Grâce à cette merveilleuse Dame, j’ai pu un peu plus plonger dans ces mythes, dans ces aventures et péripéties incroyables, qui étaient en fait le catéchisme des religions polythéistes de l’Antiquité. (Il suffit d’ailleurs de lire « la bible d’une grand-mère » de la Comtesse de Ségur pour s’assurer que les aventures de Jésus ou de Moïse sont aussi palpitantes et fantastiques, que celle d’un Zeus ou d’une Artémis.)

Et dans tout cela, Athéna a toujours été ma préférée. Evidemment les « Chevaliers du Zodiaque » sont passés par là, et n’ont fait que renforcer cet affect (même si Saori, elle pue du cul quand même !). Quel païen je fais moi alors ! Ganymède poweeeeer ! :-)

Il y a un endroit dans le 11e arrondissement que j’aime particulièrement, et j’adorerais habiter là. Je m’y suis promené la première fois il y a bien 6 ou 7 ans de cela. A l’époque j’habitais la rue Saint Sabin, et je me déambulais au hasard de mes envies. J’avais donc pris ma rue, puis la première à droite, la rue Amelot. J’étais allé quasiment jusqu’au bout, et au croisement avec la rue Jean-Pierre Timbaud, j’avais découvert un petit coin de paradis qui avait retenu mon attention. Juste un croisement de rue, mais avec des immeubles qui forment une sorte de cercle, et surtout de grands arbres qui ombragent agréablement cette pseudo placette. En outre, ce croisement est très calme car il se trouve au confluent de grands axes, comme les boulevards du Temple et Voltaire, et l’avenue de la République. Chaque fois que j’y passe, il n’y a quasiment pas de circulation.

Plan du Temple d'Athéna du 11e arrondissement de Paris

Aussi bien pour son emplacement géographique que pour le charme si particulier de l’endroit, j’adorerais habiter là. Mais en plus, cette première fois où j’y suis allé, en faisant le tour du croisement par curiosité, mon regard a été attiré par le fronton d’un des immeubles.

Fronton du Temple d'Athéna du 11e arrondissement de Paris

Mein gott, c’était bien elle ! Athéna en plein coeur de mon arrondissement ! On la reconnaît tout de suite avec son profil grec, son casque de guerre mais aussi son bouclier orné de la tête de Méduse, un cadeau de Persée. Elle l’avait aidé à combattre la gorgone à la chevelure de serpents et au regard « littéralement » pétrifiant. Et de l’autre, une branche d’olivier vient rappeler que la déesse, en donnant cette plante au roi Cécrops et au peuple de l’Attique, l’avait convaincu de la choisir comme protectrice d’Athènes (contre Poséidon). Sinon pas de chouette, de Nikê ou d’armes ou d’autres trucs dans le genre, mais un globe et une tête que je n’arrive pas à identifier. Des idées ?

J’ai toujours trouvé marrant que ce soit des angelots qui portent le bouclier ou la branche d’olivier. Drôle d’anachronisme ! ;-)

Détail du fronton du Temple d'Athéna du 11e arrondissement de Paris

Depuis j’appelle cet immeuble, le Temple d’Athéna du 11e ! :mrgreen:

Ce n’est pas rare puisque l’on trouve dans tout Paris de tels thèmes mythologiques plus ou moins exploités dans des statues ou des ornements architecturaux. Dans le même genre, je suis totalement fan de la tête de Méduse qui orne la porte du 47 rue Vieille du Temple, presque en face de l’Amnésia (célèbre bar pédé du Marais).

Porte aux méduses de la rue vieille du temple Porte aux méduses de la rue vieille du temple

16 Commentaires

  1. Yeaaah vive la mythologie !!

    Sinon la tete c’est pas tout simplement celle de meduse elle meme (dont le sang guerissant je sais plus quoi) ? Ou alors Persephone qui joue à « coucou tu m’avais pas vue j’etais cachee sous terre ! » ? :lol:

  2. Magnifiques photos. Moi aussi j’adore la mythologie. J’ai le Dictionnaire de la Mythologie grecque et romaine de Pierre Grimal: ed PUF
    Derrière elle aussi un de ses attributs, la lance et sa cuirasse (l’égide)était selon la légende en peau de chèvre:
    Dans les Chevaliers du Zodiaques Athéna est une gourdasse qui couine tout le temps:hum:

  3. Tu vois qu’on est fait pour s’aimer, j’adore la mythologie également ;)

    Récemment, je me suis acheté quelques titres que je compte bien potasser quand j’aurais le temps, dont une grosse encyclopédie de la FNAC pour 9€ je crois…

  4. Pierre-Augustin Caron de Beaumarchais a vécu de 1776 à 1787 derrière cette supêêêeeeerbe porte de l’hôtel Amelot de Bisseuil. S’il avait disposé d’internet, y aurait-il écrit son stupide « Mariage de Figaro », ou bien plutôt tenu un magnifique blog ? En voilà une question… :mrgreen:

  5. L’amour de la mythologie pousse à bien des choses : moi ça a été de prendre l’option « Grec Ancien » de la 5ème à la Terminale et de le présenter au bac. J’ai notamment une tendresse particulière pour ces Dieux et demi dieux si humains (donc imparfaits) dans leurs quotidiens
    Deux anecdotes (destinée, quand tu nous tiens): le texte à traduire et à commenter au bac parlait de masturbation masculine et du plaisir entre homme :lol:et j’ai retrouvé le prof que j’avais de la seconde à la Terminale dans les vestiaires du Club Med Gym de Palais Royal :pompom:

  6. Pour l’egide, c’est son père Zeus qui lui a offert. Ce bouclier est fait de la peau de la chèvre qui a nourri son père. Elle y ajoutera ensuite elle-même l’effigie de la tête de méduse (après avoir guidé le bras de Persée pour lui trancher la tête, et lui souffla l’idée de viser en regardant dans l’éclat de son bouclier). Pour le globe, c’est simplement qu’Athena avait (comme dans les CDZ) pour mission de protèger le genre humain. Le rameau d’Olivier (Paix, ou à défaut guerre juste) est là mais pas la chouette (sagesse) … Pour la tête je sêche un peu, mais la récup par les classiques (qui ont ajouté les angelots dans tous les thêmes paîens) me fait penser que c’est peut être une allégorie de la sagesse, autre attribut d’Athena Pallas ??? Ou bien la tête de Méduse, la seule des 3 gorgones prétendue immortelle (mais manque son mega brushing…) ??? Cette deuxième solution me plait plus, d’autant qu’Athena lui tourne le dos vers ce qu’elle en a fait, tandis que l’angelot rappelle au-dessus de la tête de la vaincue que c’est un combat juste. Vala :)

  7. C’est vrai qu’il est beau ce bas-relief, j’habite dans l’immeuble d’en face et il a joué un rôle dans ma décision d’acquérir il y a un certain temps ce logis parisien d’où il m’arrive encore de l’admirer (quand je ne suis pas chez les moustiques). C’est troublant de trouver cette image là.
    Je démens en revanche formellement le caractère prétendument calme de la rue qui, dans la journée, est presque aussi bruyante que les boulevards adjacents mais l’endroit n’en est pas moins charmant.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages