Anis à la Cigale

S’il y a bien un artiste que j’avais envie d’aller voir en concert, c’était sans conteste celui-ci ! J’étais donc ravi d’avoir deux places en mains suite à ce week-end de toutes les surprises, et Blandine a tout de suite répondu présent pour m’accompagner. C’est donc en sa charmante et affriolante compagnie que je suis allé voir Anis à la Cigale hier soir.

Cela fait un an que j’ai entendu parler de cet artiste, un an que mon boss m’a envoyé ce mail pour me dire « Tiens Mat, j’ai un truc pour toi, un super chanteur que j’ai entendu sur Inter et qui vient de Cergy ! Ecoute ça ! ». J’ai alors pris une bonne claque dans la gueule avec la chanson « Cergy » que seuls les gens de là-bas peuvent saisir pleinement, et cet album dont les accents, l’atmosphère, les paroles et les riffes me touchent énormément.

J’avais presque de l’appréhension tellement je ne voulais pas être déçu par le concert. Et c’était simplement génial ! Rhalalalalalalala ! Tout était impeccable, les musiciens, les chansons, le public, une réussite complète et tonitruante pour ce compère cergypontain. La Cigale était bien pleine, et on pouvait se rendre compte de la drôle de population aficionado du chanteur. Des gens de tous les genres, de tous les milieux, de la même manière qu’Anis n’est pas un stéréotype, son public est aussi polymorphe que ses inspirations. Anis, un banlieusard du 95 qui est monté à Paris, a joué dans le métro et vécu de petits boulots, et surfe entre jazz et reggae, funk et soul, avec sa voix forte et nasillarde, ses textes poétiques et son chant syncopé.

Il a une excellente présence sur scène, une confiance apparente et un plaisir tangible à se frotter à son public. Il chambre à tout va, et interpelle en rigolant. J’ai adoré sa manière de bouger surtout. Un jeu de jambes impressionnant tout en restant « cool », et une ondulation sensuelle de tout son corps qui suit les effluves de ses chansons lancinantes et entêtantes. Musicalement, le groupe était aussi à la hauteur, et distribuait un son de très bonne qualité. Il n’y a pas à dire, c’est le pied d’entendre en live des chansons que l’on connaît par coeur. On se rend compte des moindres changements d’accord et des choix d’interprétations de la soirée.

La version de « Pensées Amères » était magique, vraiment magique (j’avais évoqué cette chanson il y a peu de temps). Vous ne pouvez pas imaginer comme je suis heureux d’avoir assisté à cela… « Cergy » évidemment fut un grand moment, et évidemment repris en choeur par toute la salle. Et toujours ces accents à la CharlElie Couture, une puissance qu’on sent sous un velouté de voix à la vibe ensorcelante. Oui ok, j’en fais beaucoup, mais merde j’ai vraiment aimé !

Chaque chanson est un témoignage personnel et on sent le gars écorché vif, angoissé et tirant son art de sa passion pour la musique, de ses galères et de l’exacerbation de ses sentiments. Du coup c’est pour la suite, que je m’interroge… Je me demande bien ce qu’il va écrire et chanter, maintenant que « tout va bien pour lui ». Espérons qu’il trouve de quoi continuer à moudre son grain, tout en profitant de cette notoriété et d’un succès grandissant.


Anis – Pensées Amères


Anis – Cergy

Anis à la Cigale

22 Commentaires

  1. Ben pitetre qu’il fume en cachette, ou pitetre que mon p’tit gars qui était au concert hier soir et lisait par dessus mon épaule tout à l’heure et qui m’a dit en voyant la photo là-haut « Hey, mais c’est le mec auquel j’ai tapé une clope hier » n’est pas très physionomiste !

  2. Oh lala on aime, j’ai découvert par hasard (sans France 2 et sans les mains) et je me suis vu en abyme, quand j’étais môme et que je regardais papa qui écoutait Brassens. Sauf que là, papa c’est moi…

  3. Hi matoo,

    terrible d’avoir mis 2 podcast sur la meme page – on peut les mixer en les lancant en meme temps…MATOO : le meilleur ami des DJ!!!

  4. pour ma part je n’ai pas trop aimé la prestation d’anis à la renverse (muzillac) cet été : voix monocorde, certes avec un joli timbre, simplicité (voire pauvreté) des mélodies et des arrangements. j’ai beaucoup aimé « cergy » à la radio, mais pas à ce concert, où je n’entendais pas grand chose.

    circonstances atténuantes : scène en face d’un champ (loupé pour l’ambiance intimiste), passage entre mahmoud ahmed & yäñña badume’s band, et thierry robin (mélodies bien plus riches).

    l’anis se déguste sans doute en catimini. :pompom:

  5. Evidemment que j’ai répondu présente ! Merci encore pour la soirée et le concert !
    C’était un chouette moment qui m’a collé la banane pour un moment !même si du coup je n’ai dormi que 5h pauvres heures

  6. Et m…., je voulais absolument le voir et je l’ai loupé. Est-ce qu’il fait d’autres dates sur Paris ? si oui, je cours acheter une place. Je l’ai découvert il y a plus d’un an quand un amis du 77 (!!!) m’a fait écouter le morceau Cergy (j’habite à Pontoise). J’ai entendu 1 fois cette chanson, je me suis acheté l’album le lendemain. Depuis, je l’ai vu en Showcase à la Fnac Forum, en première partie du concert des Ogres de Barback à Cergy et je me suis juré que j’irai le voir en concert. Promesse non tenu :pleure:

    Fanck

  7. Fleu95 > en même temps, t’as de la chance, il commence seulement… Moi, j’ai découvert Léo Ferré en 1990 (oui, je sais, :boulet:) et il est mort trois ans plus tard sans que je puisse aller le voir en concert ! :pleure:

  8. churchill > effectivement, tu a mis du temps à te réveiller !!! :gne: En même temps j’ai vu qu’Anis va faire une date à… Cergy :pompom::pompom::pompom: Autant dire que je vais me précipiter sur la billetterie la plus proche.

    Franck (et pas Fanck :boulet:)

  9. Mais avez-vous vu son clip, qui n’est passé que très tard le soir sur TF1? Sa chanson est entraînante, c’est indéniable, mais qu’est-ce que c’est obsolète!! On ne fait pas ça aux étangs de Cergy de nos jours!! C’est certainement pour le style, mais y’a mieux quand même… Mais c’est vrai que Cergy est une ville de routine, qui s’éteint en Haut avec le dernier RER et qui se réveille à 5 heures, comme la capitale… Faut aimer pour y vivre!! (j’habite à Méry, dans la campagne de la vallée de l’Oise)

  10. laurence de vaulnaveys (38) adore toutes tes chansons, je les écoute avec ma fille tous les matins et en boucle dans ma voiture
    génial, léger, vraies et sublimes les paroles. continuez ainsi c’est vraiment super ce que vous écrivez et chantez, qu’elle voix
    quand le concert sur GRENOBLE ?

    :ben::ben:

  11. Quelqu’un peu me rencarder sur le titre où Anis parle de « ma mélancolie », je le cherche désepéremment mais je pense que ce n’est pas le titre exact…Bizzzzzzzà tous !

  12. Salut,

    j’ai pu voir sur ton blog que tu aimais bien l’artiste Anis… Moi aussi et plus particulièrement la chanson Cergy que je trouve parfaitement réalisée : y a du style, un super rythme, une mélodie bien sympa et puis des paroles super ! Le tout bien interprété, bref de la balle.

    je me demandais si tu connaissais les accords de la chanson (ou si tu savais où je pouvais me les procurer), j’aimerais bien savoir la gratter à la guitare !

    merci d’avance
    Matthieu

  13. :-)salut je connais anis depuis un peu moins d un an jai été a son concert hier soir c etait SUPER génial sa fait longtemp qu on na pas entendus un artiste de variété francaise aussi bon autant pour ses textes que pour ses mélodies en plus super rencontre avec lui apres le concert dédicaces,photos et surtout un bisous gentil et super accessible voila grande émotion QUE DU BONHEUR :-) :-)gros bissous

  14. J’avoue que cergy est une tuerie! J’aime aussi bcp reggablues. Bref, ce concert, j’aurai vraiment aimé y assister..

    Et comment vous avez trouvé la 1re partie? C’était bien Ben Mazué? Un garçon roux qui chante du rggae/ragga.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages