Week-end à Rome (oui c’est un titre facile)

Me revoilà donc après une longue absence de la blogosphère de deux journées entières consécutives, chose que je n’avais encore jamais faite en trois ans et demie. C’est fort hein ? Tout cela pour dire que j’ai passé un superbe week-end prolongé à Rome, avec mon Diegito de meilleur pote, de jeudi soir à toute à l’heure.

Je ne connaissais pas du tout la capitale italienne, et on m’avait bien dit que c’était une hérésie d’y rester si peu de temps, mais on y est allé tranquillement, et on a vu un millier de choses tout en en profitant pleinement. Il ne s’agissait pas de visiter tout Rome au pas de course, mais de se balader dans la ville et de choisir les itinéraires au gré de nos errances.

L’accueil de Madame Madrigal et Monsieur Poilu

Pour séjourner à Rome, nous sommes tombés par le plus grand des hasards (Mais siiiiiii j’vous jure Madââââme ! Ah ne jurez pas Thérèse !!!) sur un hôtel qui s’appelait innocemment (et opportunément) « Gay Open ». Evidemment charmé par ce bon présage, nous y avons réservé nos trois nuits. Nan bon oui, en fait on avait cherché un truc pédé. ;-) C’était un Bed & Breakfast qui s’apparentait plutôt à deux chambres dans un grand appartement dans le centre de Rome (pas loin du Colisée). Donc une ambiance bien cosy et familiale pour ce logement tenu par un vieil homo aussitôt surnommé Monsieur Poilu pour sa surnaturelle et indomptée pilosité. Il était accompagné d’une romaine haute en couleur, vieille fille à pédé des années 70, qui nous a irrémédiablement fait penser à Madame Madrigal.

L’accueil était très chaleureux et sympathiques, et les deux compères sont des gens adorables. Disons que c’était un peu cher pour le confort proposé, et que Madame Madrigal a failli nous tuer sur place avec son café. Il fallait aussi les réveiller lorsque nous rentrions, ce qui n’était pas très pratique. Par contre, on pouvait demander le petit déj exactement quand nous le désirions, ce qui est un bonheur pour un lève-tard comme moi. Donc globalement, nous sommes très satisfait de notre choix !

Roma, Roma !
Je ne suis pas du tout déçu par Rome, bien au contraire. La ville est absolument superbe. Un bijou incroyable avec une histoire, qui s’étend sur plus de 2000 ans, et qui imprègne tous les bâtiments, les rues, les points de vue et réserve bien des émerveillements. Il y a un nombre incalculable d’églises, et tellement de choses à voir et visiter. Mais comme j’avais une flemme monumentale et pas du tout envie de faire la queue des heures, on a zappé tous les musées, et préféré marché des heures et des heures dans le centre-ville. Il se parcourt assez facilement à pied de long en large, et nous avons arpenté pas mal pour au moins nous remplir les mirettes.

Le mélange des genres est saisissant et donne vraiment le vertige. On passe vraiment de l’Antiquité à la Renaissance et au monde moderne en cinq minutes de marche. Cela crée une impression de bordel et de complexité assez impressionnante, et qui diffère vraiment de l’harmonie parisienne apparente. Du coup j’ai été ravi de constater que les deux villes avaient chacune leurs charmes, et finalement n’ont pas vraiment à être comparée. Par contre, Rome propose des panoramas et points de vue magnifiques. Et tomber sur le Colisée au détour d’une rue, cela procure impression extraordinaire, à la fois décalé et parfaitement intégré dans son environnement, cela reste pour moi le nec plus ultra de la ville. Mais j’ai honte, je n’ai même pas vu la Chapelle Sixtine, donc je veux revenir !!!

Les gens sont en moyenne plutôt accueillants et cool, mais les serveurs sont aussi impolis qu’à Paris. Là-dessus, aucun dépaysement par rapport à Paname. Et puis partir mi-octobre et avoir 25°C toute la journée, c’est tout de même bien plaisant (euphémisme).

Piazza del Poppolo

Forum romain


spacer

La vie gay au temps des Romains

S’il y a bien une moyenne qui est supérieure à la France, c’est la beauté des gens !! Mein gott ! Les italiens sont beaux comme des dieux. Et les carabineri dans leurs uniformes m’ont fait faire « rhaa lovely ! » tous les cinq mètres. Les femmes aussi ne sont pas en reste. Disons que les nanas sont hyper féminines, elles sont chaaaattes mais chaaaattes. J’adore ! Et les mecs sous leurs airs machos, sont hyper bien habillés, prennent manifestement soin d’eux et de leurs looks (c’est vraiment le pays de la sape et des lunettes de soleil). Cela donne des gens qui même s’ils ne sont pas super beaux, dégagent un charme dingue. Un bonheur !

Du coup, on s’est dit qu’on allait être sûrement déçu par le milieu gay, le truc classique. Les mecs sont super beaux dans la rue, et moches dans les bars. Mais non, les pédés italiens sont « rhaa lovely ! » aussi. Mamma mia ! Par contre, Rome n’est pas la capitale du catholicisme pour rien… Il y a vraiment très peu d’endroits gays pour une ville si importante. Le plus imposant et ouvert est pourtant doté d’une vue assez imprenable, puisqu’il donne sur le Colisée. Le « Coming-Out » est un bar lesbien à la base, qui est blindé de monde tous les soirs. Un mélange de goudous et de pédés, avec une moyenne vraiment vraiment pas mal. Nous nous sommes bien rincés l’oeil. Et puis comme il n’y a pas un millier de bars, au moins les ragazzi sont tous là, et on a vu les mêmes pendant trois jours !

Ce qui est drôle c’est que les bars d’à côté ont été un peu vampirisés par ces gays et lesbiennes, du coup il y a des dizaines de gens qui traînent dans le coin. Les groupes de mecs et nanas sortent dehors pour discuter et picoler avec cette vue imprenable et hallucinante sur le Colisée. On les voyait parcourir d’avant en arrière la trentaine de mètres de long de ce petit bout de rue devant les bars. Un peu limité comme « Marais » mais plutôt sympa ! Evidemment nous y avons repéré nos protagonistes du soir : ticheurte noir, blouson rouge, la rose, le rayé, la butch, la gucciprada, et même deux M. Pokora : une version passif et une version actif ! ;-)

Et quelle vue !

Colisée de Rome la nuit

Juste à côté de chez Madrigal, il y avait un bar un peu plus cruising avec backroom, donc nous y avons évidemment établi nos quartiers. Le « Hangar » est un bar plutôt fermé et caché, et dont il faut être membre pour y entrer. Avec Diego, nous sommes dorénavant membre de ce haut lieu romain (mouahahaahah !). Il y a un bar non fumeur avec une petite piste de danse, et dans le fond, vers la backroom (qui est une darkroom des plus glauques… eurk), il y a une porte automatique vers la partie fumeur. Evidemment je me suis pris la porte dans la gueule un nombre incalculable de fois, et j’ai fait mon Pierre Richard avec maestro. :mrgreen:

Evidemment aussi, j’ai été alpagué par un américain qui ressemblait à Plastic Bertrand, et qui m’a tenu la jambe avec des conneries. Je m’en suis débarrassé en expliquant que Diego, le grand hidalgo à la mine patibulaire (mais presque !) de là-bas, c’était mon mari depuis huit ans. Hu hu hu. Ca a très bien fonctionné. Il faut dire que nous parlions de Rome, et j’expliquais que j’étais fasciné par les deux mille années d’histoire de cette ville, de la proximité du Colisée. Ce à quoi il m’a répondu : « Yeah, yeah, but in San francisco we’ve got everything you know… Food, clothes, electronic devices etc. ». Ah oui évidemment… (Pourtant je vous assure que je parlais bien anglais et tout et tout.) ;-)

NB : Je suis donc aussi surpris que « Se non è vero » du peu d’établissements gays, mais je m’étonne qu’il n’ait pas chopé le « Coming-Out » du Colisée ! Bah alors, hein ?!!

Guru

Nous avions rencontré deux italiens à Stockholm en 2004, et Diego avait scotché sur une marque que l’un d’eux portait, il s’agissait de « Guru » (superbe site web d’ailleurs). L’emblème de la marque est une marguerite, et nous avons cherché à trouver un magasin qui distribuait ces fringues dès le début du week-end, sans succès. Putain on a marché pendant des KILOMETRES ! Et finalement toute à l’heure à l’aéroport… quelques minutes avant d’embarquer ! Sa mère, sa race, la seule et unique boutique « Guru » romaine (confirmé par la vendeuse) qui nous tend les bras. Le destin s’acharne en mettant en panne la machine à CB, mais nous sommes allés tirer du liquide (motivés les gars !).

Nous repartons donc de Rome avec quelques fringues à la marguerite. Trop classe. ;-)

28 Commentaires

  1. Oh, Rome est comme toute l’Italie, il n’y a qu’un mot pour la définir: charmante. Mais ne pas voir la Chapelle Sixtine « è peccato » (et avec honte j’ajoute que je suis passé par Rome et je ne l’ai pas visitée :gene:)
    C’est drôle, ici tu peux voir presque tout le monde habillé en Guru, des voitures et des motos avec des autocollants partout… j’en ai marre de la marguerite…

  2. mais ils sont très bien tes panos :-)
    tu as coché la case en bas a gauche qui concerne le gamma ? (ça corrige les différences de luminosité).

    pour les carabinieri je suis d’accord, ils sont totalement craquants :) je ne sais plus ou j’avais vu qu’ils avaient un uniforme excellement bien coupé de chez je ne sais quel grand couturier italien, ça aide aussi :love:
    la flicaille française à côté curieusement ça donne moins envie :censure:

  3. Et pas 1 photo des dioscures(castor et pollux)en haut de l’escalier de la cordonataet la place du Capitole? mais on la trouve sur tous les guides

    Par contre je suis surpris que Matoo esthète n’est pas visité les 3 églises qui ont des tableaux du Caravage (Sant’Agostino et San Luigi dei Francesi à côté de la place Navona et Santa Maria dei Popolo à côté de la villa Médici).Là y a pas la queue!!!!

    C’est vrai que pour tout voir en 3j si on fait les magasins et les bars il reste pas beaucoup de temps:-)

  4. mon p’tit Matoo, si tu retournes à rome, va donc te baigner sur la plage gay au Lido d’Ostia un dimanche apres midi… enfin… surtout se rincer l’oeil il n’y a QUE des bo meks!!!!!!!(prevoir quelques seances de muscu, d’épilation voir de bronzage avant)Sinon en Italie la carte Arcigay est obligatoire pour rentrer dans les saunas et bars un peu chaud.:salut:

  5. L’as-tu senti, cet air dans la ville, ce je-ne-sais-quoi hormonal, ce ravissement perpétuel qu’on appelle la Dolce Vita ?
    J’adore Rome. J’adore toutes les vieilles villes historiques, mais Rome tout particulièrement…

  6. Roma … que de souvenirs, j’ai passé 1 mois dans cette ville. je te conseille pour la prochaine visite l’Aventino avec l’église san’sabina et la piazza dei cavaleri di Malta (il faut regarder par le trou de la serrure et surprise …)… la galerie borghese, le quartier juif, etc … j’adore cette ville !!

  7. Guru, encore un qui copie Abercrombie and Fitch :mur:
    Pauvre Matoo, ce n’est pas facile de dégoter de quoi se mettre sur le dos à Paris. Le voyage à Rome était indispensable!!! Trop fashion.

  8. 2 remarques :
    « Et puis partir mi-octobre et avoir 25°C toute la journée » ==> bah oui c’est normal nan ? Ah bah non… tu vis à Paris toi :-P

    « L’emblème de la marque est une marguerite, et nous avons cherché à trouver un magasin qui distribuait ces fringues dès le début du week-end, sans succès. » ==> Cette marque se trouve sans trop de difficultés en France. C’est moins répandu que du Energie mais on en trouve dans les boutiques branchées. Les vêtements sont plutôt pour les femmes bien qu’on trouve des modèles pour hommes. Je suis sûr qu’à Paris il y a des tonnes de magasins qui proposent les produits de cette marque !

  9. :-)C’est trop vrai ce que tu dis…J’étudies dans le HEC Made in Italy (la Bocconi) à Milan, et je me fais baiser par des mecs trop trop trop trop beaux. C’est à en pleurer, même les thons sont toujours beaux. Bref, c’est le paradis, d’autant que tout le monde a un gros sexe et qu’ils sont d’une gentillesse…Perso, sexuellement (le reste on peut en débattre), c est le paradis. Et à Milan, y a plein de lieux gays, à bon entendeur….Quand je rentre à Paris, c’est TRES dur de revoir mes standards, believe me.

  10. :ben:Super les plages d’Ostia. entr’autre un bar resto de plage appelé setimo cielo (septieme ciel) et le « Mecs village » pas mal non plus juste apres la plage naturiste en suivant la cote vers Anzio.

  11. Salut bel homme…
    merci pour ton réci sur Rome .. j’y vai du 13 au 16 sept. avec un pote, si tu peux me conseiller un bon hotel bien situé ., et quelques noms de bars sympa.. merci d’avance
    michel ZüRICH :redface:
    PS: si c’est toi sur la photo ..? ben t’es très .. ä mon goùt

  12. Ciao ciao bello,

    Et oui l’Italie restera toujours l’Italie lol et je dit pas ça car je suis italien :lol:,

    moi j’y vais en mars 2008 avec mon copain pour lui faire connaitre Rome dans mon beau pays !!

    j’attends beaucoup de se voyage, surtout le charme de cette ville et la vie quotidienne de l’Italie et e ces italiens.

    Ils savent réellement vivre les italiens disent des français que  » en France on vie pour le travaille mais en Italie on travaille pour vivre  » grosse différence lol

    Je cherche par contre un ti hôtel gay dans le coin gay de Rome bien sur !! a tu des noms ? mais un endroit sympa et surtout familial quoi

    merci de ta réponse

    a presto, sono felice di vivere sto momento con il mio innamorato italia mia ti amon !!!

    ciao a tutti

    Gino

  13. Salut , nous allons a Rome les 1 2 3 juin et recherchons un guiode pour nous faire visiter , un gay de preference .
    Situ as une idee ou nous pouvons nous renseigner ?
    Merci

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages