Vu à la télé (Entendu au téléphone)

(Et déjà raconté par Ron sur son blog.)

Juste avant de partir en Bretagne, vendredi après-midi, j’ai eu l’infirmier blogueur au téléphone pour parler un peu, et notamment évoquer son émission de télévision. Ron fait partie des très rares blogueurs que j’ai rencontrés, et avec qui j’ai développé une relation amicale. On ne se voit pas très souvent, mais j’ai une affection et une considération particulière pour lui. Y’a un truc qui fait qu’on se comprend bien, et qu’on s’apprécie beaucoup, autant pour les qualités que pour les défauts que l’on reconnaît chez l’autre d’ailleurs.

Je suis un inconditionnel de la première heure de ses chroniques d’infirmier, et j’ai hâte que le bouquin sorte. Comme beaucoup de ses férus lecteurs, j’en connais certainement la majeure partie, et la valeur intrinsèque de ses récits me donne confiance en la qualité de l’ouvrage. Car Ron c’est à la fois une plume, un regard et une empathie qui ne nous ont jamais laissé indifférent. Après… moi aussi, il y a des choses que j’aime chez lui, et d’autres moins. Mais le Ronichou « il faut le connaître », c’est ce que je répète tout le temps à ses détracteurs.

Je m’étais depuis longtemps rendu compte qu’il assurait un max dans les interviews, qu’elles soient pour des canards ou la télé. Mais là jeudi soir, c’était Taddéï sur France3 ! Et il s’est super bien débrouillé, ce qui me fait hyper plaisir. On en parlait donc en ce vendredi, et je lui donnais franchement mes impressions, positives et négatives. Surtout, je lui disais que le mouvement était lancé, que là c’était la petite étincelle qui allait mettre le feu aux poudres… et boum ! Une émission pareille, on ne pense pas que cela représente une grande visibilité, mais c’est la sacro-sainte télévision, et il ne faut pas minimiser son pouvoir. A peine, était-il en train de m’expliquer que je rêvais et que vingt péquins avaient du regarder cela, que j’entends dans le téléphone une voix féminine : « Je vous ai vu à la télé hier, vous avez un blog ! ».

Arf arf. Et là j’ai en direct Ron qui ne se démonte pas et qui répond : « Heuuu non, non, ce n’était pas moi ! ». MOuaaaahahahah. Et la nana insiste en affirmant l’avoir reconnu, tandis que moi je jubilais au téléphone.

Et hop comme ça, il s’était lancé dans l’arène. Car cela marque pour lui le début de la promo du bouquin, mais aussi la confrontation de son blog avec sa famille, son boulot et ses proches ou moins proches. Et je ne l’envie pas particulièrement pour cette période à venir qui va certainement être des plus stimulantes et plaisantes, mais aussi frustrantes et usantes. Car les critiques et attaques gratuites vont fuser plus que jamais, et c’est aussi un « alea jacta est » qu’il faut accepter avec un sacré courage (et se dire que tout va peut-être grave foirer). Heureusement, Ron est bien accompagné. ;-)

7 Commentaires

  1. Indeed, vivement que le bouquin sorte ! En revanche*, j’ai plus de mal avec les coupures dans la version en ligne de certains des textes qui vont être publiés. Et « bien accompagné » a l’air d’un doux euphémisme.

    * : Yesss, j’arrive à plus dire « par contre » ! Prochaine étape : les double négations.
    (Voilà voilà, si je trouve rien d’autre pour procrastiner je vais retourner à ma présentation orale de demain…)

  2. Je suis heureux de voir que nous pensons la même chose l’un de l’autre. J’ai appris à te découvrir.
    Il y a une chose que je t’ai dis en vrai et que je veux redire, chez Matoo, en quatre ans, je n’ai lu que des choses positives. Il n’y a pas de saloperie écrite sur quelqu’un, de pensée négative, etc… ca m’impressionne, j’en suis incapable.

    Merci de ton soutien et de tes critiques, les deux me sont autant précieux.

  3. je l’ai regardé aussi, il était à des milliards de kilomètres plus haut en top credibility que melle L. Et j’avoue que celà m’a fait du bien.:love:
    maintenant je m’interroge, :gne:le blog tel qu’il est pratiqué se fait (pour Ron notamment) anonymement, on prend soin de ne pas révéler son identité et celles des personnes qui traversent l’écran. Et tout d’un coup on expose sa bouille on the tv, et là, va falloir assumer tous les retours de manivelles des « plus ou moins proches »
    Comme un sacré paradoxe là :langue:
    En tous cas, ça va sans faire réfléchir tous les bloggueurs en mal de célébrité et sur ce qu’ils écrivent sur les autres…
    Allez j’aime bien l’association amicale d’un gros matoo qui fait ron ron :-)

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages