Venise et l’Orient

Normalement, les expositions de l’Institut du Monde Arabe sont d’un niveau similaire à celle du Grand Palais, tant dans la qualité des objets que dans l’originalité des thèmes ou bien la pédagogie des parcours. Mais là, une fois n’étant, je l’espère, pas coutume, j’ai été un peu déçu.

En effet, l’exposition a l’ambition de couvrir les relations entre Venise et l’Orient entre 828 et 1797 (où Napoléon prend le pouvoir). Et en ces presque mille ans, on ne retient en gros d’un point de vue historique que le fait selon lequel les vénitiens ont fait du business avec les pays orientaux, de Damas au Caire, en passant par Byzance. Le côté intéressant de cette remarque c’est qu’on se rend compte que le commerce est le meilleur rempart aux conflits. Ainsi Venise a toujours su déployer une efficace diplomatie et des relations cordiales avec ses voisins éloignés de l’est. Finalement, il y a eut peu de guerres entre les deux parties, et c’est certainement en grande partie lié aux intérêts économiques en jeux, qui dépassaient bien des clivages et des mésententes politiques.

Et puis cette remarque saillante est aussi le point de départ et le motif concret de cette exposition. Justement j’ai trouvé qu’il s’agissait un peu trop d’une simple « exposition » d’objets manufacturés, dont on avait les détails sur la matière et la date, dont on n’apprend finalement pas grand-chose. Par contre, on ne peut vraiment pas reprocher la qualité des éléments exposés. Livres, reliures, tapis, verreries, marqueterie, vaisselles, instruments de musique, etc. Tous les objets d’art présentés sont superbes, et des peintures viennent aussi compléter une vision de l’orient en occident qui évolue avec le temps.

Le lien entre Venise et orient est notamment probant et manifeste à travers les représentations précises des costumes, et des spécificités des mamelouks, surtout en comparaison des oeuvres orientalistes à venir, beaucoup plus béotiennes. Et il est drôle de constater les influences réciproques des deux civilisations, à savoir la manière dont les produits orientaux se sont répandus dans les sociétés européennes, mais aussi ce que les vénitiens vendaient aux ottomans, et les techniques copiées de part et d’autres (verre, porcelaine, enluminure etc.).

Il s’agit d’une belle exposition, mais qui manque un peu d’érudition pour se concentrer sur l’esthétique et la curiosité des objets. Un objectif plutôt limité à mon goût…

Venise et l'Orient - l'Institut du Monde Arabe

10 Commentaires

  1. Bon, j’ai aussi des amis qui reprochaient le côté trop thématque (découpage par famille de jolis objets qu’on admire sans comprendre la cohérence historique), mais moi qui ne connais rien à cette période et à ces influences, finalement ça m’a emballé, au contraire, comme première approche! Est-ce que tu avais pris l’audioguide?

  2. Nan j’aime pas les audioguides, je trouve que ça isole complètement, surtout quand tu es à deux. En plus c’est un coût supplémentaire, et ça me saoule de me balader avec des écouteurs…
    :boulet:

  3. Lisez « Mon nom est Rouge » d’Orhan Pamuk, et vous en apprendez beaucoup sur cette attirance-répulsion entre l’Orient et l’Occident… En plus de ça c’est un roman comme vous n’en avez jamais lu (l’effet « Rashomon » pour les cinéphiles)

  4. >Matoo:

    Ah je ne suis pas dutoutdutout d’accord! mais en fait c’est bien pire: moi, non seulement je préfère toujours avoir l’audioguide (c’est paradoxal comme tu le fais de regretter le manque d’érudition et de refuser un de smoyens qui participe au plaisir intellectuel de l’expo :langue:) mais en plus… je prends des notes sur mon bloc Rhodia! :book:

    ( Et si les maissont pas contents, z’ont qu’à attendent au café à la sortie… Meuhnon je ne suis pas un monstre associal! :langue:)

    “Mon nom est Rouge” d’Orhan Pamuk a l’air pas mal du tout, je pique le conseil, tiens.

  5. Franchement, l’expo était super, j’ai adorrééééééé.
    J’ai meme voulu faire un exposé devant toute ma classe tant ce sujet m’avait fascinée :p :love:

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages