Tel Aviv

On a bien fait de commencer notre périple par Tel Aviv, car on avait, Diego et moi, besoin tous les deux de se reposer, et cette ville n’est pas vraiment passionnante d’un point de vue culturel. C’est vraiment la grande ville à la mode occidentale d’un pays du Moyen-Orient. Vraiment aucun dépaysement, puisqu’on y trouve toutes les infrastructures et habitudes de l’Europe. Voire « plus » quand j’ai vu hier un chauffeur de taxi, au véhicule et au genre un peu minable, dégainer un PDA dernier cri et vérifier en trois coups de stylet où était la rue où nous voulions aller.

Nous sommes en plein centre, près de Dizengoff, chez un mec dont nous avons eu le contact sur le site « gaydar », hu hu hu. Il nous loue une chambre dans son appartement pour pas grand-chose, et nous a donné tous les conseils utiles pour nous égayer les nuits et les jours sur Tel Aviv. On a bien marché dans la ville, mais à part quelques mémoriaux, ce n’est pas transcendant, et puis ce sont surtout des bâtiments modernes, et pas toujours très réussis.

Tout de même, je retiens ces deux architectures très différentes, l’une d’un immeuble qui ressemble à s’y méprendre à du Gaudí.

Immeuble de Tel Aviv

De face.

Immeuble de Tel Aviv

De dos.

Et l’autre sur le bord de mer, dont j’ai beaucoup aimé l’aspect déstructuré et « cubiste ».

Immeuble de Tel Aviv

Et puis à Tel Aviv, il y a la plage, et ça c’est toujours agréable lorsqu’on veut ne rien faire au soleil. On n’arrête pas de nous répéter qu’il fait trop froid en ce moment, mais moi à 25°C, je suis très bien en ticheurte à siroter mon Coca Light au bord de la mer.

Plage à côté du Hilton à Tel Aviv

Et un coucher de soleil, c’est toujours beau… Celui-ci signale aussi du coup la fin du Shabbat. Nous sommes arrivés vendredi au crépuscule, donc la ville était déjà un peu moribonde. Mais à partir de samedi soir, c’est le réveil !

Coucher de Soleil à Tel Aviv

D’un point de vue « gay », nous sommes plutôt bien placés pour nous rendre à pied à la plage pédé près du Hilton (près du parc pédé aussi), et puis dans l’autre sens vers les bars et cafés. L’endroit de prédilection des homos israéliens est un bar musical très sympa qui s’appelle « Evita » (les bars gays ont toujours des noms extraordinairement kitsch !). On y est allé vendredi et samedi soir, c’était bondé, plutôt bien achalandé, et avec une bonne musique (pétasse, rythmée et un remix de Madonna tous les cinq titres).

Bon, et il faut l’avouer… Les mecs sont super beaux. Il faut aimer les petits bruns évidemment, mais ils ont surtout un petit truc (ou un gros) oriental vraiment fatal… des yeux charmants, des longs cils, le regard de braise et l’oeillade audacieuse. Il y a des mélanges qui donnent de bien beaux résultats en tout cas ! Et puis de tous les genres, de tous les styles, on sent un vent de liberté finalement assez étonnant pour un pays à la religion si présente. Avec Diego, on ne sait plus où donner du regard. Mais comme d’habitude, nous avons rencontré le peu de touristes qui traînaient dans le coin. Un français qui est venu rendre visite à sa fille (!), un reubeu qui fait un PHD en Allemagne (!!), un panaméen hystérique insupportable (!!!). :mrgreen:

Jaffa était annoncé comme un contraste avec Tel Aviv, c’est finalement l’endroit à visiter en priorité, et celui qui montre une facette d’Israël un peu plus traditionnelle et intéressante (Tel Aviv n’est qu’une grande ville comme une autre…). Ouai bah non merci ! Jaffa, qui était l’antique Joppé (oui l’endroit même où Persée a sauvé Andromède, comme dans le « Choc des Titans »), devait être vraiment en ruines, et elle a été récemment rebâtie à la manière d’un bout de Disneyland. Eurk. On a l’impression d’être dans un décor en carton-pâte, avec restos à touristes et pseudo informations culturelles sur le site (et un joli Napoléon pour indiquer le chemin). C’est complètement raté.

Du coup, nous nous sommes repliés sur la plage, le parc aux pédés (Independance Park, à côté du Hilton) et le shopping. :mrgreen:

En allant lèche-vitriner du côté du centre commercial Dizengoff, nous nous sommes arrêtés par le plus grand des hasards dans un « Cafeneto » pour siroter un expresso (le café est vraiment excellent en Israël). Et là en se demandant la valeur d’une pièce de monnaie, une voix féminine nous parvient de l’autre côté du comptoir : « Oui, oui c’est bien cela. ». Nous tombons sur une française ! Ensuite, nous nous sommes assis pour découvrir un personnel à la gay-attitude plutôt saillante. Notamment la boss de l’endroit aussitôt surnommée : « Françoise Sagat » pour son crâne rasé et tatoué comme notre comédien émérite. Nous avions un truc à demander à la française, et elle nous a demandé de patienter quelques minutes pour qu’elle finisse son service.

Finalement, Flore (c’est son prénom) est venue s’asseoir avec nous, et en quelques minutes nous avons appris que nous étions dans le repaire homo du coin, où Dana International et les trans de Tel Aviv y ont leurs habitudes. Ah là là, les hasards du gaydar ! En outre, Flore est la copine de Françoise Sagat ! :mrgreen:

Ouf, demain nous partons pour Jérusalem, parce que c’était presque une journée de trop pour une ville, au demeurant sympathique, mais où il n’y a vraiment pas grand-chose à faire (à part la plage ou le farniente dans les cafés).

17 Commentaires

  1. ha jérusalem dans la foulée… j’ai fait ça aussi il y’a quelques années, tu ferais bien de t’épargner cette peine.
    Athmosphère bien lourde, ça respire pas exactement l’ouverture d’esprit, en admettant que dieu existe on n’a pas exactement l’impression qu’il habite les lieux, c’est juste glauque. enfin c’est que j’ai resenti a ce moment et c’était avant la 1ere intifada… ca a pas dû s’amméliorer.

  2. Laisse les dire, Jérusalem, j’ai trouvé ça super émouvant, même si le choc des cultures et des religions est parfois énervant. C’est à qui revendiquera son bout de mur, les communautés s’ignorent à 10 mètres l’une de l’autre. Mais l’ensemble est prenant,impossible de rester indifférent. On attend vos impressions avec grand intérêt!!

  3. HAAAAAA je t’envie trop diego et toi…passe le bonjour au diegounet. Profitez bien de ce séjour et ne confond pas cachères et Achères.

    Please note : my B-Day le 19/01 au lizard lounge. See you there :pompom: ou écoute didier sinclair…:mur:

  4. GEANT de se trouver à Tel Aviv, Jerusalem, en Israël!!! Moi, j’en garde vraiment un souvenir extraordinaire! Si tu as l’occasion va voir le cimetière de Sfaat au couché du soleil, c’est divin (même pour un athé)! N’oblie pas le soleil dans tes bagages, on en a bien besoin!!!

  5. bonjour j aimerai revenir en israel mais la pour voir tel aviv gay et fair de belles rencontres merci de me repondre bise a tous
    :coeur: :coeur: :fleur1: :fleur1: :fleur1:

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages